e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 53 hommes accusés d'avoir organisé un mariage gay - Nigeria 
Nigeria
53 hommes accusés d'avoir organisé un mariage gay
 

Cinquante-trois Nigérians ont été traduits en justice mercredi dans l'Etat de Kaduna (nord), sous l'accusation d'avoir organisé un mariage gay, l'homosexualité pouvant entrainer 14 ans de prison dans le pays, a indiqué jeudi un greffier à l'AFP.

 
 
 
 

"Selon le dossier de l'accusation, les suspects ont été arrêtés le 15 avril dans un motel", a expliqué Mahmud Bello. "Ils sont poursuivis pour conspiration, rassemblement illégal, et appartenance à un groupe anti-social."

Dans le dossier d'accusation, il est indiqué qu'une "équipe de police a arrêté un groupe de personnes qui préparaient la célébration d'un mariage gay dans le motel entre Faruk et Sanusi, tous deux en cavale."

Les accusés, des hommes âgés de 20 à 30 ans pour la plupart étudiants, sont passés en première audience mercredi devant la Cour de Justice de Zaria. Ils ont été arrêtés après dénonciation, vraisemblable d'un employé de l'hôtel où se tenait le rassemblement.

Les deux "fiancés" sont toujours recherchés par la police. Les accusés ont tous plaidé non-coupable et ont été libérés sous caution par le juge Auwal Musa Aliyu, qui a ajourné le procès au 8 mai.

L'ex-président nigérian Goodluck Jonathan, a fait voter en 2014 une loi qui bannit non seulement le mariage homosexuel, mais aussi la "cohabitation entre même sexe", et condamne de 10 à 14 ans de prison tout témoignage public de "relations amoureuses entre personnes de même sexe".

Dans ce pays, fortement religieux et au sentiment homophobe exacerbé de la part des chrétiens et des musulmans, personne n'a jamais été condamné pour son homosexualité mais la loi en vigueur a créé "un sentiment de peur et des excès de zèle" des forces de sécurité, selon Wendy Isaack, spécialiste des questions de genre pour Human Rights Watch.

Dans certains Etats du nord musulman où est applicable la charia depuis 2000, la loi fédérale est doublée de la loi islamique, selon laquelle l'acte de sodomie peut être passible de la peine de mort. Une condamnation qui n'a jamais été appliquée jusqu'à présent, malgré de nombreux procès.

En janvier 2014, une douzaine d'hommes suspectés d'homosexualité sont passés devant une cour islamique dans la ville de Bauchi. La population avait manifesté devant le tribunal pour demander l'application de la peine de mort à leur encontre. Les accusés, certains reconnaissant les faits reprochés, avaient été libérés sous caution, et le dossier étouffé.

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Présidentielle / 2nd tour
SOS homophobie appelle à voter pour Emmanuel Macron
 

SOS homophobie prend clairement position en faveur d'Emmanuel Macron pour le second tour de l'élection présidentielle. 
 
 
 
 
  
Attentat des Champs-Elysées
Jean-Marie Le Pen estime quer l'hommage à Xavier Jugelé célébrait plus l'homosexuel que le policier
 

Le président d'honneur du Front national s'est dit est "un peu choqué" par l'hommage national au policier abattu sur les Champs-Elysées. Pour lui, cet hommage à Xavier Jugelé célébrait plus l'homosexuel que le policier.
 
 
 
 
  
Macron / Le Pen
Leur projet pour les personnes LGBT
 

Marine Le Pen veut abroger le mariage pour tous alors qu'Emmanuel Macron affiche un soutien aux droits des personnes LGBTI dans une lettre ouverte adressée à la communauté juste avant le 1er tour.
 
 
 
 
  
Allemagne
Le projet de loi réparant l’injustice faite aux homosexuels devant le parlement
 

L'Allemagne ouvre la voie à la réhabilitation et l'indemnisation de quelque 50.000 hommes condamnés pour homosexualité sur la base d'un texte nazi resté en vigueur longtemps après la Deuxième guerre mondiale.
 
 
 
 
  
Présidentielle / 2nd tour
L'Inter-LGBT n'appelle pas à voter Macron
 

Tout en invitant à "battre les idées du Front national", l'Inter-LGBT n'appelle pas à voter Macron au second tour de l'élection présidentielle. 
 
 
 
 
  
Présidentielle / 2nd tour
Lagarde (UDI) demande à LR d'exclure Boutin et Sens commun
 

e président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde a souhaité jeudi l'exclusion des Républicains (LR) de Christine Boutin, qui prône un vote en faveur de Marine Le Pen, mais aussi de Sens Commun, qui refuse de choisir entre la candidate du FN et Emmanuel Macron.
 
 
 
 
  
New York
Les habitants de Gay Street transforment une croix chrétienne en symbole LGBT
 

Comment les habitants d'une des rue symboliques de  Greenwich Village ont détourné une croix chrétienne qui voulait les stygmatiser en symbole d'acceptation. 
 
 
 
 
  
Brésil
Des cours de krav maga pour contrer la violence homophobe
 

Les corps s'abattent avec fracas sur le tatami quand Maira se décide à entrer d'un pas hésitant dans la salle de sport: cette transgenre brésilienne assiste pour la première fois à un cours d'auto-défense dédié au public LGBT.
 
 
 
 
  
Cinéma
Le réalisateur du de Philadelphia et du Silence des agneaux Jonathan Demme est mort
 

Le réalisateur américain Jonathan Demme, primé aux Oscars pour "Le silence des agneaux", est décédé mercredi à New York des suites d'un cancer, à l'âge de 73 ans.
 
 
 
 
  
Présidentielle
La Manif pour tous appelle à s'opposer à Macron, candidat ouvertement anti-famille
 

La Manif pour tous, fer de lance de l'opposition à la loi sur le mariage homosexuel, a appelé mardi à ne pas voter en faveur d'Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle, estimant que le représentant d'En Marche! était un "candidat ouvertement anti-famille".
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site

  
 Annonce