e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 A Hong Kong, les mariages gays dans le placard - Asie  
Asie
A Hong Kong, les mariages gays dans le placard
 

La cérémonie a eu lieu en catimini, loin de certains regards, car Hong Kong ne reconnaît pas le mariage homosexuel. Mais cela n'enlève rien au bonheur d'Alvin Chan et C.P. So, son partenaire depuis sept ans, qui se sont dit "oui" devant un pasteur.

 
 
 
 

C'est d'ailleurs ce dernier qui les a convaincus d'organiser ce mariage non officiel dans l'ancienne colonie britannique revenue en 1997 dans le giron de la Chine, un an après avoir signé en Grande-Bretagne les papiers officiels.

Membre d'un mouvement chrétien évangélique, la Blessed Ministry Community Church (BMCC), qui défend la cause gay, le pasteur Joe Pang, homosexuel lui aussi, tente de convaincre les couples homos d'organiser des cérémonies de mariage, malgré les pressions et les préjugés.

Comme la plupart des autres couples gays avant eux, c'est dans une salle à l'abri des regards et en petit comité qu'Alvin a épousé C.P. devant quelques amis et proches, dans le quartier branché de Sheung Wan, sur l'île de Hong Kong.

"C'est un peu triste", concède Alvin Chan en racontant que ses frères étaient présents, mais pas ses parents. "Quand on se marie, on veut vraiment la bénédiction de sa famille, mais ils ont leur façon très traditionaliste de voir les choses."

C'est sans doute à cause de leur éducation chrétienne qu'Alvin et C.P., 34 ans tous les deux, ont longtemps gardé secrètes leur orientation sexuelle et leur relation. C.P. a fait son coming out auprès de sa famille en 2004, mais Alvin, lui, n'a jamais osé annoncer en personne à ses parents qu'il était gay. Il a toutefois le courage d'en parler à d'autres désormais.

Deux mariages gays par mois

Vêtus tous les deux d'un costume bleu et d'un noeud papillon rouge, ils ont échangé les alliances et se sont embrassés sous les applaudissements. Ils ont reçu un certificat de mariage reconnu par quelques autres groupes chrétiens des mains du pasteur Pang, 37 ans, qui se bat pour que les membres de la communauté LGBT aient les mêmes droits que les autres.

"La route qu'ils ont prise est difficile et je crois que la société a le devoir d'écouter les gays", dit-il à l'AFP. Le pasteur affirme avoir à ce jour marié plus de 50 couples homosexuels, à raison de deux par mois aujourd'hui, contre un seul par an il y a trois ans.

L'homosexualité n'a été dépénalisée qu'en 1991 à Hong Kong, qui compte aujourd'hui une communauté homosexuelle très active, au travers notamment de la gay pride annuelle.

La métropole du delta de la Rivière des Perles sera certes en 2022 la première ville asiatique à accueillir les Gay Games. Mais elle est largement considérée comme en retard dans la reconnaissance des droits LGBT, bien loin derrière Taïwan qui a autorisé les unions entre personnes du même sexe.

Montrer que c'est OK d'être gay

En septembre, la justice hongkongaise avait fini par accorder un visa permettant de vivre et de travailler à une lesbienne britannique ayant conclu en Grande-Bretagne un partenariat civil avec une autre femme et ayant suivi sa compagne à Hong Kong. Mais l'exécutif hongkongais a fait appel.

L'an dernier, la banque HSBC s'était, elle, attiré les foudres d'une frange conservatrice hongkongaise pour avoir installé, au pied de son bâtiment historique, deux lions repeints aux couleurs de l'arc-en-ciel. Et aujourd'hui, le Conseil législatif (LegCo) n'a toujours pas légiféré pour pénaliser la discrimination à l'égard des homosexuels.

"Notre gouvernement ne veut pas le changement", se désole Ray Chan, le premier député hongkongais ouvertement gay. "Il ne fera de concession que s'il perd le dernier de tous les recours juridiques possibles."

Pour Roger Wong, adversaire du mariage homosexuel, le gouvernement n'a aucune raison de bouger. "Le mariage gay ne devrait être légalisé que si 100% de la population le demande", estime-t-il. "Je ne crois pas que ça arrivera."

La route vers le changement est longue, soupire Alvin Chan, qui est convaincu que celui-ci ne sera possible que si les homosexuels font leur coming out, "pour montrer que les gays existent".

Lui et C.P. conçoivent d'ailleurs leur mariage comme un acte militant et la présence de journalistes de l'AFP à la cérémonie en était une preuve: tous deux voient leur union comme un acte avant-gardiste ouvrant la voie aux gays hongkongais. "Nous voulons montrer aux autres que c'est OK d'être gay", explique Alvin.

(Source + photo AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Presse gay
Nouvelle tentative de relance pour Ttu avec de nouveaux actionnaires
 

Le magazine gay fondé en 1995 et liquidé en février va être relancé par un collectif d'entrepreneurs. Une plateforme numérique soutiendra l'impression du magazine papier qui paraitra chaque trimestre.
 
 
 
 
  
International
Un drapeau LGBT sur l'ambassade britannique au Blarus rend Minsk furieux
 

Le Bélarus a violemment critiqué le Royaume-Uni pour avoir levé un drapeau LGBT sur le territoire de son ambassade à Minsk à l'occasion de la journée mondiale contre l'homophobie, assurant que les relations homosexuelles sont une "supercherie".
 
 
 
 
  
Etude
Pas de discrimination significative selon l'orientation sexuelle dans la Fonction publique
 

Les candidats suggérant leur homosexualité ne font pas l'objet d'une discrimination à l'embauche "significative" dans la fonction publique même si des "différences de traitement" existent, selon les premiers résultats d'une étude présentés vendredi dernier.
 
 
 
 
  
Repres
4 questions autour de la PMA pour toutes
 

Cinq ans après les débats houleux autour du mariage pour tous, l'ouverture de la PMA (procréation médicalement assistée) aux couples de lesbiennes et aux femmes seules est le thème le plus polémique des États généraux de la bioéthique.
 
 
 
 
  
Gouvernement
Le secrtaire d'Etat Mounir Mahjoubi fait officiellement son coming out
 

A l'occasion de la Journée internationale de lutte contre l'homophobie, le secrétaire d'Etat chargé du Numérique a publié un message sur Twitter dans lequel il fait son coming out officiel même si son homosexualité était déjà connue.
 
 
 
 
  
Sondage
25% des Franais tiennent des propos homophobes devant un match de foot
 

Un sondage Ipsos diffusé jeudi, dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, pointe du doigt une homophobie banalisée dans le football.
 
 
 
 
  
Danemark
Le compagnon du ministre de la Justice agress pour son homosexualit
 

Le compagnon du ministre danois de la Justice a été violemment agressé par un homme, de nationalité slovène et qui a tenu des propos homophobes selon les médias, a annoncé la police de Copenhague jeudi.
 
 
 
 
  
Transgenre en Hati
En couple, ils militent pour la tolrance
 

"Le genre, c'est entre tes oreilles, le sexe c'est entre tes jambes": avec le sens de la formule, Yaisah Val, encouragée par son mari, veut faire accepter l'identité trans par la société haïtienne empreinte de conservatisme religieux et politique.
 
 
 
 
  
Festival de Cannes
Le gala de l'amfAR contre le sida fait le plein de stars
 

Les acteurs Kristen Stewart, Pierce Brosnan, Adrien Brody et Chris Tucker, le champion automobile Lewis Hamilton, mais aussi Julian Lennon, Paris Hilton et des top models dont Heidi Klum et Milla Jovovich, parmi d'autres personnalités, ont participé jeudi soir au Cap d'Antibes au gala de l'amfAR "Cinéma contre Sida".
 
 
 
 
  
Journe internationale contre l'homophobie
72 pays pnalisent encore l'homosexualit
 

Si la plupart des pays occidentaux ont dépénalisé l'homosexualité et fait progresser les droits des personnes LGBT, 72 pays oppriment encore les homosexuels et transgenres dans le monde. 
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site

  
 Annonce