e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 A Lyon, Christiane Taubira en route vers la présidentielle - Gauche  
Gauche
A Lyon, Christiane Taubira en route vers la présidentielle
 

Elle avait promis de clarifier sa position à la mi-janvier: Christiane Taubira se lance à son tour dans la présidentielle samedi, avec pour objectif ambitieux de rassembler une gauche plus que jamais divisée, au risque pourtant de la morceler encore davantage.

 
 
 
 

L'ex-candidate à la présidentielle de 2002 a officialisé sa candidature lors d'un rassemblement militant pour l'union de la gauche, dans le quartier de la Croix-Rousse à Lyon. Sa déclaration intervient dans un week-end politique bien rempli: sa rivale Anne Hidalgo non loin à Villeurbanne, Valérie Pécresse en Grèce sur le contrôle des migrants, vidéo de Marine Le Pen au Louvre, Eric Zemmour à Château-Thierry ou encore Jean-Luc Mélenchon à Nantes.

L'ex-garde des Sceaux de François Hollande, connue notamment pour la loi reconnaissant l'esclavage comme un crime contre l'humanité et son combat pour l'ouverture du mariage aux couples homosexuels, met ainsi un terme à l'attente qu'elle avait suscité chez une partie des électeurs de gauche le 17 décembre, lorsqu'elle a annoncé "envisager" d'être candidate, face à "l'impasse" d'une gauche fragmentée.

A moins de trois mois de la présidentielle, peut-elle réussir à faire l'union qui a jusque-là échoué, alors que certains socialistes la regardent encore comme ayant contribué par sa candidature à l'éviction de Lionel Jospin au premier tour de la présidentielle de 2002 ? Elle n'avait alors recueilli que 2,32% dezs suffrages.

Pour elle, les "convergences" idéologiques à gauche "sont suffisantes pour nous permettre de gouverner ensemble cinq ans". Mais son entrée dans l'arène il y a un mois n'a pas suscité pour l'instant de percée dans les intentions de vote, malgré la ferveur populaire dont elle bénéficie sur le terrain. Et sa candidature "ajoute de la confusion à la division" selon ses détracteurs, alors que cinq autres candidats sont déjà en lice, sans réussir à s'imposer: l'insoumis Jean-Luc Mélenchon, l'écologiste Yannick Jadot, la socialiste Anne Hidalgo, le communiste Fabien Roussel et le chantre de la "Remontada" de la France Arnaud Montebourg, proche de l'abandon.

Christiane Taubira a promis de se soumettre à l'initiative citoyenne de la primaire populaire, une "investiture" par des électeurs de gauche -déjà 120.000 inscrits pour voter-, quel que soit le résultat. Même si ses soutiens font mine de croire que rien n'est gagné, elle part favorite de cette consultation, d'autant que les autres candidats de gauche dont les noms seront aussi proposés à ce scrutin, ont tous refusé de s'y soumettre.

Même Anne Hidalgo, en grande difficulté dans les sondages, qui plaidait pour une primaire à gauche, a finalement renoncé, constatant le refus de ses concurrents, et notamment de Yannick Jadot, d'accepter cette démarche. L'ex-frondeur PS Christian Paul, qui fait campagne à ses côtés, fait, lui, "le pari" qu'au mois de février, "si le potentiel d'enthousiasme se traduit en intention de vote" dans les sondages, "plusieurs candidats tireront les conséquences du résultat de la primaire".

Déjà confortée par le soutien des plus de 80 comités qui portent son nom et créés bien avant qu'elle ne se lance dans la bataille, Christiane Taubira n'a "pas d'inquiétude" sur les parrainages, assure son entourage. "Un certains nombre d'élus de gauche, au-delà du PRG, soutiennent sa démarche", dit-on. Mais "il n'y a pas de duel", ni de "compte à régler" avec la candidate socialiste Anne Hidalgo, assurent les proches de Christiane Taubira. 

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Moderna
Début des essais sur les humains d'un vaccin contre le VIH utilisant l'ARN messager
 

Les premières doses d'un vaccin contre le virus du sida utilisant la technologie de l'ARN messager ont été administrées chez des humains, ont annoncé jeudi l'entreprise américaine de biotechnologie Moderna et l'organisation International AIDS Vaccine Initiative.
 
 
 
 
  
Meurtre de Vanesa Campos
15 et 20 ans de réclusion requis contre les principaux accusés
 

L'accusation a requis jeudi 27 janvier des peines de 15 et 20 ans de réclusion criminelle à l'encontre des deux principaux accusés au procès du meurtre au bois de Boulogne en 2018 de Vanesa Campos, travailleuse du sexe transgenre sans-papiers.
 
 
 
 
  
Asie
Hong Kong refuse le changement d'état civil aux personnes trans non opérées
 

Les personnes trans ne pourront officiellement faire reconnaître leur nouveau genre sur leurs papiers d'identité que s'ils ont subi une opération de réassignation, a décidé jeudi 27 janvier un tribunal de Hong Kong.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Un transgenre pédophile incarcéré dans une prison pour mineurs
 

Aujourd'hui femme transgenre, un jeune homme avait sexuellement agressé une fillette de 10 ans alors qu’il était âgé de 17 ans. Il n’avait été interpellé qu’en 2021.
 
 
 
 
  
Eglise catholique
Le pape François appelle les parents à soutenir leurs enfants homosexuels et non à les condamner
 

Le pape François a déclaré mercredi que les parents d'enfants homosexuels ne devraient pas les condamner mais leur offrir un soutien.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Le juge progressiste de la Cour suprême Stephen Breyer va se retirer
 

Le juge progressiste Stephen Breyer va quitter ses fonctions à la Cour suprême des Etats-Unis d'ici l'été, ce qui permettra à Joe Biden de nommer, pour la première fois, une femme noire au sein de la puissante institution.  
 
 
 
 
  
Nouveau délit
Vote définitif au Parlement pour pénaliser les thérapies de conversion
 

"Il n'y a rien à guérir": le Parlement a adopté définitivement mardi, avec un ultime vote des députés, une proposition de loi LREM qui cible les "thérapies de conversion", pratiques visant à imposer l'hétérosexualité aux personnes LGBT.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Les performances de la nageuse transgenre Lia Thomas crée la polémique
 

La polémique fait rage aux États-Unis à propos de la jeune femme qui brille dans les bassins universitaires.
 
 
 
 
  
Botswana
Le président promet de respecter la dépénalisation de l'homosexualité
 

Le président du Botswana a promis lundi d'appliquer pleinement la décision de justice dépénalisant l'homosexualité dans ce pays enclavé d'Afrique australe, deux mois après avoir perdu un appel visant à annuler ce jugement.
 
 
 
 
  
Thérapies de conversion
Ultime vote au Parlement pour créer un nouveau délit
 

Le Parlement doit adopter définitivement mardi, avec un ultime vote des députés, une proposition de loi LREM qui cible les "thérapies de conversion", pratiques visant à imposer l'hétérosexualité aux personnes LGBT.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site