e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Agnès Buzyn à la rencontre des associations LGBT dans le Marais - Municipales à Paris 
Municipales à Paris
Agnès Buzyn à la rencontre des associations LGBT dans le Marais
 

Mardi après-midi, Agnès Buzyn est allée à la rencontre des associations LGBT au coeur du Marais. Ce déplacement fait suite à des attaques répétées contre Rachida Dati sur les questions LGBT.

 
 
 
 

Agnès Buzyn, candidate LREM arrivée troisième au premier tour des municipales à Paris, veut "jouer le match" avant de s'avouer vaincue, et met en garde contre un vote sanction "contre l'exécutif".

Mardi après-midi, dans la dernière ligne droite, elle est allée à la rencontre des associations LGBT au coeur du Marais. "Les personnes que je viens voir sont un symbole pour moi, un symbole de la lutte contre les discriminations", plaide la candidate, qui met en avant "les solidarités" dans son programme.

"Je n'étais pas très content qu'elle se réveille si tard, mais je suis content qu'elle le fasse", abonde le responsable de l'Association des parents et futurs parents gays et lesbiens, Dominique Borel. "Rencontrer Agnès Buzyn, c'est toujours intéressant", ajoute ce militant, qui relève qu'"au moins, elle fait l'effort". 

Agnès Buzyn interroge, écoute et note soigneusement les remarques de ces responsables associatifs et militants, promet de favoriser l'adoption pour les couples de même sexe, lutter contre les discriminations, sensibiliser les agents de la Ville et la future police municipale à ces questions...

Avant d'être rattrapée sur ses actions lorsqu'elle était ministre la Santé - poste qu'elle a abandonné pour remplacer au pied levé le Benjamin Griveaux, démissionnaire après la révélation d'une vidéo intime - et d'être interrogée, cette fois, sur les "manques" de la loi PMA (Procréation médicalement assistée pour les femmes seules ou lesbiennes).

"Une magnifique loi portée qui permet l'accès aux droits à toutes les femmes. J'aurais souhaité la porter jusqu'au bout", confie l'ex-ministre, qui l'a préparée "pendant deux ans". Avant de s'éclipser, la militante de SOS Homophobie insiste: "Est-ce qu'on peut se revoir avant le 6 juillet ?", et le retour de la loi au Parlement, insiste-t-elle. "Je ne peux pas", s'excuse Agnès Buzyn. "J'ai une petite commission parlementaire avant".

"Ça doit être compliqué pour elle, depuis ses déclarations", souffle une passante, dans une allusion à ses propos, révélés par Le Monde, où elle qualifiait au lendemain du premier tour les élections municipales de "mascarade".

Avant de s'expliquer devant les parlementaires sur sa gestion des masques, et Covid-19, la candidate reste bon gré mal gré concentrée sur sa campagne en dépit de sondages peu encourageants qui la classent toujours troisième, bien loin de ses rivales.

Selon un sondage BVA, Agnès Buzyn (18%) est loin derrière la maire socialiste sortante Anne Hidalgo, qui arrive largement en tête (45%), et la candidate du parti Les Républicains Rachida Dati (34%). Pour remobiliser ou limiter la casse, la candidate en appelle désormais au sursaut macroniste: "Ce vote va être interprété comme un vote potentiellement de défiance vis-à-vis du président de la République. Or, je pense que le gouvernement aujourd'hui mérite qu'on soutienne son action (...) déterminante dans la crise", plaide-t-elle.

"Tout vote pour Mme Dati, Mme Hidalgo, sera interprété comme un vote contre l'exécutif." "On n'acte jamais d'une défaite avant d'avoir joué le match", glisse-t-elle, tout sourire. Et si dimanche, elle devait perdre, la médecin spécialisée en hématologie, promet d'être "une opposante à celle qui sera élue". "Je porterai cette voix d'opposition", dit-elle. L'ancienne ministre de la Santé promet d'être assidue au Conseil de Paris. Quoi qu'il arrive.

Rédaction avec AFP

 

> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Nouveau gouvernement
Bachelot, Schiappa, Véran, Attal, Riester, Darmanin : un casting hétéroclite sur les questions LGBT
 

Le nouveau gouvernement composé par Jean Castex et le président de la République comprend quelques ministres gay-friendly au milieu d'un casting largement indifférent aux questions LGBT ou carrément frileux à leur égard.
 
 
 
 
  
Paris
Deux bars gays tagués avec des croix gammées
 

Des croix gammées et des symboles d'extrême droite ont été tagués sur deux bars gay ou gay friendly du centre de Paris en une semaine. Anne Hidalgo a condamné ces dégradations visant manifestement la communauté LGBT.
 
 
 
 
  
Données personnelles
Le nouveau dossier pénal numérique attaqué en justice par des associations LGBT
 

Quatre associations LGBT ont déposé lundi un recours pour excès de pouvoir devant le Conseil d'Etat contre le tout nouveau "dossier pénal numérique" destiné à numériser la totalité de la procédure judiciaire, l'accusant de permettre le "fichage des homosexuels".
 
 
 
 
  
Irlande
Le nouveau ministre de l'Enfance, ouvertement gay, odieusement attaqué par l'extrême droite
 

Roderic O’Gorman, ouvertement homosexuel, a été nommé ministre chargé de l’Enfance dans le nouveau gouvernement irlandais. Cette nomination a suscité des attaques de la part de l'extrême droite qui n'a pas hésité à brandir le spectre de la pédophilie.
 
 
 
 
  
Sida
Des progrès compromis par l'épidémie de Covid-19
 

Le nombre de morts liées au sida a continué de baisser l'an dernier et l'accès aux traitements s'améliore, mais l'épidémie de Covid-19 risque de mettre ces progrès à mal dans les mois à venir, avertit l'Onusida dans son rapport annuel.
 
 
 
 
  
Paris
2 à 3.000 manifestants rassemblés pour une Gay Pride politique et radicale réduite
 

La Marche des fiertés officielle a été reportée au 7 novembre à cause de l'interdiction des grands rassemblements. Mais des milliers de personnes ont répondu samedi à Paris à l'appel improvisé d'associations pour une manifestation politique et radicale réduite. 
 
 
 
 
  
Russie
Poutine se moque du drapeau arc-en-ciel de l'ambassade américaine
 

Le président russe Vladimir Poutine a tourné en dérision vendredi l'ambassade des Etats-Unis à Moscou, qui avait accroché fin juin un drapeau arc-en-ciel à sa façade, estimant que cela "dit quelque chose" des gens qui y travaillent.
 
 
 
 
  
Pologne
Le président sortant Andrzej Duda veut interdire l’adoption aux couples gay
 

Dans une surenchère homophobe, le président polonais sortant Andrzej Duda, candidat à sa réélection, a affirmé samedi vouloir inscrire dans la Constitution l'interdiction d'adopter pour les couples homosexuels. 
 
 
 
 
  
Genre
Les Pays-Bas vont supprimer la mention du genre sur les cartes d'identité
 

Le genre des citoyens néerlandais ne sera plus mentionné sur leur carte d'identité d'ici quelques années, une inscription jugée "inutile" par la ministre de l'Éducation, de la Culture et de la Science Ingrid van Engelshoven.
 
 
 
 
  
Russie
Poutine appelle à bloquer toute propagande en faveur de l'homosexualité
 

Dans une allocution prononcée samedi, le président russe, Vladimir Poutine, a appelé les autorités publiques à barrer la route à toute "propagande des valeurs non-conventionnelles russes", autrement dit à l’homosexualité.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site