e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Agression et menaces de mort transphobes, la police indifférente - Limoges  
Limoges
Agression et menaces de mort transphobes, la police indifférente
 

Une transgenre a été menacée de mort devant un supermarché limougeaud dans l’indifférence générale, notamment de la police.

 
 
 
 

En juillet 2013, Mylène, une transgenre, était assassinée à son domicile, en banlieue de Limoges. Cinq ans après, Ajda a été menacée de mort devant un supermarché limougeaud dans l’indifférence générale, notamment de la police.

Le 6 août 2018, Ajda, étudiante trans réfugiée politique d’un pays du Caucase, fait ses courses dans un supermarché de Limoges. Sur le parking, un homme en voiture commence à l’insulter et à la menacer : "PD, tafiole, je te baise, je t’encule".

Alors qu’elle prend son téléphone pour appeler la police, il la menace de mort, s’écriant "je te ferai la peau". Puis il exprime son sentiment de totale impunité : "PD, si je te tue, je ne risque rien".

Finalement, l’homme tente de lui foncer dessus avec sa voiture. Par chance, le véhicule ne fait que la frôler mais la victime souffre de plusieurs blessures, constatées par le CHU de Limoges, entraînant plusieurs jours d’interruption totale de travail (ITT).

La victime finit par se réfugier dans le supermarché où son agresseur la suit avant, par chance, de quitter les lieux. L’agresseur est filmé par les caméras de vidéo-surveillance du supermarché et la victime a eu le réflexe de prendre en photo la plaque d’immatriculation de la voiture.

Le lendemain de l’agression, la victime dépose plainte à l’hôtel de police de Limoges. L’officier de police judiciaire retient l’infraction "d’insultes non-publiques à raison de l’orientation sexuelle". Ni le caractère évidement public des insultes transphobes tenues sur un parking de supermarché, ni les coups et blessures constatées par le CHU, ni les menaces de mort, ni la tentative de meurtre à l’aide d’une voiture n’ont été retenus par les services de police.

Un mois plus tard, la victime n’a aucune nouvelle de la police et aucune enquête ne semble avoir été conduite. Les films des caméras de surveillance du centre commercial n’ont pas été réquisitionnés, et la photo de la plaque d’immatriculation du véhicule de l’agresseur ne semble pas avoir été exploitée. 

SOS homophobie dénonce l’inaction des services de police de Limoges dans cette affaire et exprime tout son soutien à Ajda. 

L’association demande à ce qu’une enquête soit ouverte dans les plus brefs délais pour que toute la lumière soit faite sur les circonstances de cette agression transphobe. L’association se réserve le droit de se porter partie civile. 

(Source SOS homophobie) 


 
  
  L'Actu
 
 
  
PMA et filiation
Les associations LGBT demandent aux médias d'informer sans discriminer
 

Veille des télés et radios, courrier au CSA, interpellations sur les réseaux sociaux: à l'occasion des débats sur la PMA, les associations LGBT demandent aux médias d"informer sans discriminer", craignant de revivre le climat de "violence" avant le mariage pour tous en 2013.
 
 
 
 
  
USA
Victoire judiciaire de 2 artistes refusant de faire des invitations pour un mariage gay
 

La Cour suprême de l'Etat américain d'Arizona a jugé lundi que deux artistes de Phoenix étaient dans leur bon droit en refusant de réaliser des invitations destinées à un mariage homosexuel en mettant en avant leurs convictions religieuses.
 
 
 
 
  
Eglise catholique
Le président de la Conférence des évêques appelle les citoyens à manifester contre la PMA pour toutes
 

A quelques jours de l'examen du texte par les députés, l'épiscopat catholique tente de peser sur le projet de loi bioéthique en soulignant "la gravité des enjeu".
 
 
 
 
  
Rassemblement National
Nicolas Bay manifestera contre la PMA le 6 octobre
 

L'eurodéputé Nicolas Bay, membre de la direction du Rassemblement national, a indiqué lundi 16 septembre qu'il participerait le 6 octobre à la manifestation contre l'élargissement de la procréation médicalement assistée (PMA), qui constitue selon lui "une régression majeure".  
 
 
 
 
  
Australie
Le cardinal Pell fait un ultime appel contre sa condamnation pour pédophilie
 

Condamné à six ans de prison pour l'agression de deux adolescents, l'ancien prélat a déjà été débouté le mois dernier par la Cour suprême de l'État de Victoria.
 
 
 
 
  
Projet de loi bioéthique
Le vaste projet de loi passe le cap de la commission
 

Les députés ont adopté dans la nuit de vendredi à samedi en commission le vaste projet de loi bioéthique, au terme de débats ardents mais plutôt sereins, une première étape avant un examen qui s'annonce plus houleux dans l'hémicycle à compter du 24 septembre.
 
 
 
 
  
Projet de loi
La PMA pour toutes sera notre malédiction, estime François-Xavier Bellamy (LR)
 

L'ouverture de la PMA à toutes les femmes sera "notre malédiction", estime le député européen LR François-Xavier Bellamy qui ira manifester le 6 octobre contre cette "fuite en avant perpétuelle dans l'insatisfaction et la frustration".
 
 
 
 
  
France
La justice rejette la demande d'un père biologique homosexuel d'avoir la garde d'un enfant né d'une GPA
 

La Cour de cassation a rejeté la demande d'un père biologique d'avoir la garde d'un enfant de six ans et de le retirer de sa famille d'adoption, l'enfant étant né après une gestation pour autrui (GPA) illégale.
 
 
 
 
  
Rugby
Gareth Thomas veut mettre fin à la stigmatisation sur la séropositivité
 

Au lendemain de la révélation de sa séropositivité, Gareth Thomas, l'ex-capitaine de l'équipe du pays de Galles de rugby et des Lions britanniques et irlandais, a indiqué avoir voulu "mettre fin à la stigmatisation" au sujet de cette maladie.
 
 
 
 
  
PMA pour toutes
L'épiscopat, opposé au projet de loi, se mobilise
 

L'épiscopat catholique, opposé au projet de loi bioéthique, s'est donné rendez-vous lundi soir au Collège des Bernardins à Paris pour "éclairer les consciences", espérant encore peser sur ce texte qui prévoit notamment l'extension de la PMA aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site