e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Agressions homophobes en région parisienne et à Dieppe, le gouvernement les condamne - Violences homophobes  
Violences homophobes
Agressions homophobes en région parisienne et à Dieppe, le gouvernement les condamne
 

Deux agressions homophobes se sont produites ces derniers jours, l'une en région parisienne, l'autre à Dieppe. Le Premier ministre et la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre hommes et femmes les ont publiquement condamnées.

 
 
 
 

Une violente agression homophobe s'est produite vendredi dernier dans un train qui circulait dans le Val-d’Oise.

Deux jeunes filles de 17 et 18 ans ont été insultées puis agressées physiquement par un groupe de jeunes dans un Transilien de la ligne J.

Selon les victimes, les agresseurs les ont notamment traitées de "putains de lesbiennes". Le couple a aussi subi des menaces pendant le trajet vers Conflans-Sainte-Honorine.

Les policiers ont interpellé sept jeunes gens pour "violences volontaires en raison de l’orientation sexuelle". Tous sont âgés de 17 ans et originaires du Val-d’Oise.

Deux d’entre eux ont été placés en garde à vue puis libérés samedi en attendant leur comparution devant un tribunal pour enfants. Les cinq autres doivent être entendues ultérieurement comme témoins.

L'association SOS Homophobie a apporté son "soutien plein et entier" aux deux victimes. "Cette agression homophobe est insupportable et elle doit être fermement sanctionnée", a tweeté l'association ce samedi. 

Le Premier ministre Edouard Philippe a adressé "tout [son] soutien" au couple de lesbiennes agressé vendredi, assurant sur Twitter que "les agressions homophobes n'ont pas leur place dans la République française". 

Le Premier ministre Édouard Philippe a adressé dimanche "tout [son] soutien" à un couple de jeunes lesbiennes agressé et insulté vendredi en banlieue parisienne.

"Tout mon soutien". "Les agressions homophobes n'ont pas leur place dans la République française. J'adresse aux victimes tout mon soutien", a tweeté le chef du gouvernement. 

La présidente de la Région Ile-de-France, Valérie Pécresse a pour sapart demandé des "sanction exemplaires" contre les agresseurs. 

Agressions homophobes à Dieppe

A Dieppe, deux individus ont commis des agressions ouvertement homophobes, il y a une semaine en plein centre-ville. 

L'une d'entre elles a touché Nicolas Bellenchombre, président de l’association Ciné Deep et le directeur artistique du festival du film canadien, alors qu'il rentrait du casino, avec son compagnon. 
"C’est quoi ce parapluie de pédé ?", commencent par leur demaner leurs agresseurs avant deleur asséner des coups.

"Alexis a pris un coup de poing et a réussi à se sauver en courant, témoigne Nicolas Bellenchombre dans le quotidien régional Paris Normandie. Et ils ont dit : On se met sur la grosse tarlouze. Alors, je leur ai proposé de prendre mon argent, mon téléphone, mon sac. Ils ont répondu : C’est pas ça qu’on veut, c’est ta gueule. Ils m’ont frappé au visage, je suis tombé, ils ont continué à me frapper aux jambes et à la tête. Mes oreilles bourdonnaient et un voile blanc est passé devant mes yeux, mais j’ai réussi à me relever. Quand ils ont vu qu’Alexis, un peu plus loin, appelait à l’aide et téléphonait aux secours, ils sont partis en courant. Juste après avoir écrasé mon téléphone, par terre, d’un coup de talon". 

Souffrant de multiples traumatismes crâniens et d’un épanchement de liquide céphalorachidien, il a été hospitalisé.


 
  
  L'Actu
 
 
  
USA / Washington
Vingt ans après, hommage exceptionnel à Matthew Shepard, victime de l'homophobie
 

Il y a vingt ans, un jeune Américain homosexuel succombait après avoir été sauvagement battu et laissé pour mort dans un champ. Le 26 octobre, les cendres de Matthew Shepard seront transférées à la cathédrale de Washington, un hommage exceptionnel à celui qui est devenu un symbole des violences homophobes.
 
 
 
 
  
Droite
Cinq députés Les Républicains se déclarent favorables à la PMA pour toutes
 

Dans une tribune publiée par Le Monde, 5 députés Les Républicains refusent "d'être enfermés dans une posture hostile au progrès" et se déclarent favorables à l'extension de la PMA à toutes les femmes. 
 
 
 
 
  
Sport
La judokate française Amandine Buchard fait son coming out
 

Dans un entretien au journal Le Parisien du 22 octobre, la judokate française Amandine Buchard évoque pour la première fois son homosexualité et de sa vie de couple.
 
 
 
 
  
Stop aux LGBTphobies
Des milliers de manifestants à Paris après une série d'agressions
 

"Stop aux LGBTphobies", pour le droit d'"aimer librement": quelque 3.000 personnes, selon une source policière, se sont rassemblées à Paris dimanche, après une série d'agressions homophobes dans la capitale ces dernières semaines.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Trump projette d'empêcher la reconnaissance officielle des transgenres
 

L'administration Trump envisage de définir très strictement l'identité de genre comme étant liée aux organes sexuels à la naissance, selon une information diffusée dimanche par le New York Times. Cette disposition retirerait de fait aux personnes transgenres la possibilité de se faire reconnaître officiellement.
 
 
 
 
  
Homophobie
Un couple d'hommes frappé lundi à Paris par un chauffeur VTC
 

Deux hommes qui s'embrassaient dans un VTC dans la nuit de dimanche à lundi ont été frappés par leur chauffeur, des faits qui s'inscrivent dans une récente série d'agressions homophobes à Paris, a-t-on appris vendredi de source policière.
 
 
 
 
  
Vatican
Appels pour les femmes et les gays, lors des travaux du synode
 

Des appels en faveur des femmes, des homosexuels ou encore des victimes d'abus sexuels ont été lancés lors des travaux du synode des évêques sur les jeunes, selon leurs compte-rendus publiés samedi par le Vatican.
 
 
 
 
  
Transgenres
Paris Match condamné pour une photo du cadavre de Vanesa Campos
 

L’hebdomadaire Paris Match a été condamné jeudi à Nanterre à 12 000 euros de dommages et intérêts pour avoir publié une photo du corps nu de Vanesa Campos, une prostituée transgenre tuée en août dans le bois de Boulogne.
 
 
 
 
  
Brésil / Présidentielle
La députée trop moche pour être violée craint plus de violences pour les femmes et les gays
 

La députée brésilienne de gauche Maria do Rosario, à laquelle Jair Bolsonaro avait dit qu'elle était "trop moche" pour qu'il la viole, redoute que l'arrivée au pouvoir du candidat d'extrême droite n'entraîne encore plus de violences contre les femmes et les gays.
 
 
 
 
  
Mobilisation
Les associations LGBT appellent à un grand rassemblement contre les agressions homophobes
 

Un rassemblement contre les agressions LGBTphobes est organisée à Paris dimanche prochain par un important collectif d'oragnisations LGBT à la suite des nombreux cas survenus ces derniers mois. 
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site