e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Barack Obama regrette d'avoir traité des gens de <I>pédés</I> dans son adolescence - Mémoires  
Mémoires
Barack Obama regrette d'avoir traité des gens de pédés dans son adolescence
 

Dans son livre de mémoires qui vient de paraître, Barack Obama reconnaît qu'il traitait les gens de "pédés" à l'adolescence et affirme qu'il se sent "profondément honteux" de ce passé.

 
 
 
 

L'ancien président américain fait la révélation sur son passé homophobe dans le premier volume de ses mémoires, "Une terre promise", qui a été publié mercredi.

Dans le livre, Barack Obama parle avec franchise des perceptions    péjoratives qu'il avait à l'égard des personnes LGBT dans les années précédant son entrée en politique, admettant que "ses attitudes envers les gays, les lesbiennes et les transgenres n'avaient pas toujours été particulièrement éclairées".

Barack Obama révèle qu'il avait une tante lesbienne et "regrette" l'homophobie chez les adolescents. "J'ai grandi dans les années 70, une époque où la vie des personnes LGBTQ était beaucoup moins visible pour les personnes en dehors de la communauté, de sorte que la tante Arlene s'est sentie obligée de présenter sa partenaire de 20 ans comme 'son amie proche Marge' chaque fois qu'elle nous rendait visite à Hawaï".

"Et comme beaucoup d’adolescents au cours de ces années, mes amis et moi nous adressions parfois des mots comme 'pédé' ou 'gay' comme des tentatives insensées pour fortifier notre masculinité et cacher nos insécurités", admet-il.

"Une fois que je suis arrivé à l'université et que je suis devenu ami avec des camarades et des professeurs qui étaient ouvertement homosexuels, j'ai réalisé la discrimination et la haine manifestes auxquelles ils étaient soumis, ainsi que la solitude et le doute de soi que la culture dominante leur imposait. J'ai eu honte de mon comportement passé - et j'ai appris à faire mieux", poursuit l'ancien président.

"Avec l'avortement, les armes et tout ce qui a rapport avec les sujets raciaux, les droits des personnes LGBTQ et l'accueil des migrants a été au coeur de la bataille culturelle américaine pendant des décennies. Notamment parce que cela pose une question fondamentale pour notre démocratie : est-ce que nous considérons que ces personnes appartiennent véritablement à la famille américaine ? Est-ce qu'ils méritent les même droits, le même respect et les mêmes égards que nous avons pour nous-même ?", s'interroge encore l'ancien président.

Arrivé au pouvoir, Barack Obama a mis en oeuvre ses perceptions désormais évoluées en faveur des personnes LGBT tant que président, abrogeant l'interdiction des soldats ouvertement homosexuels dans l'armée américaine, utilisant les pouvoirs exécutifs pour mettre en place des protections de non-discrimination des personnes LGBT au niveau fédéral, adoptant une loi fédérale sur les crimes haineux d'homosexuels.

L'assassinat de Matthew Shepard et la nomination de deux juges pro-LGBT à la Cour suprême ont par aielleurs contribué à faire pencher la balance en faveur de l'égalité du mariage.

 

> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Finistère
Polémique autour d'un manuel homophobe et sexiste d'un lycée catholique
 

Le chef d'établissement d'un lycée catholique du Finistère s'est excusé mardi à la suite d'une polémique née la veille sur les réseaux sociaux de la publication d'extraits, homophobes et sexistes, d'un manuel mis à la disposition des élèves.
 
 
 
 
  
Covid-19
Forte diminution du dépistage du VIH en France lors du 1er confinement
 

La pandémie de Covid-19 a entraîné une "forte" diminution du dépistage des infections par le virus du sida (VIH) avec, lors du premier confinement, une réduction du nombre de tests sanguins de 56% entre février et avril, selon Santé publique France (SpF).
 
 
 
 
  
VIH
Les médecins libéraux pourront bientôt initier le traitement préventif PrEP
 

Les médecins libéraux vont bientôt pouvoir initier directement un traitement préventif, la PrEP, destiné aux séronégatifs, qui permet d'éviter le risque d'infection par le VIH, selon le ministre de la Santé.
 
 
 
 
  
Europe
Un eurodéputé hongrois pro-Orban interpellé dans une partouze gay à Bruxelles
 

Un député hongrois, József Szájer, a été interpellé vendredi lors d’une partouze gay en plein centre de Bruxelles, contrevenant aux règles sanitaires de lutte contre le coronavirus. Membre du parti conservateur et homophobe de Viktor Orban, il a présenté sa démission.
 
 
 
 
  
Cinéma
La star de Juno annonce être transgenre et se nomme désormais Elliot Page
 

La star canadienne de "Juno" et d'"Inception" a annoncé mardi son changement de genre sur les réseaux sociaux être transgenre et s'appeler Elliot Page.
 
 
 
 
  
CEDH
La Russie condamnée pour défaut de protection de manifestants LGBT
 

La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a condamné mardi la Russie pour l'inaction de sa police, "restée passive face aux agressions homophobes" subies par des manifestants, lors d'un rassemblement en faveur des droits des personnes LGBTI à Saint-Pétersbourg.
 
 
 
 
  
Le Mans
Quatre jeunes condamnés à des amendes après l'attaque d'un bar gay
 

Quatre jeunes hommes ont été condamnés à des peines d'amendes tandis qu'un cinquième a été relaxé par le tribunal correctionnel du Mans lundi, après des incidents survenus en décembre 2019 à l'issue d'une manifestation d'extrême droite.
 
 
 
 
  
Discrimination au travail
Les victimes réagissent davantage
 

Les victimes sont deux fois plus nombreuses qu'en 2013 à entamer des démarches à la suite d'une discrimination dans l'emploi en France, selon la 13ème édition du baromètre du Défenseur des droits et de l'Organisation internationale du Travail publié mardi.
 
 
 
 
  
Pologne
Carrefour retire ses publicité de la télé publique homophobe
 

Le distributeur français Carrefour a retiré une campagne de publicité de la télévision publique polonaise après avoir été alerté par des militants LGBT français sur le fait que celle-ci diffuse des messages homphobes.
 
 
 
 
  
Biographie
Un musicologue affirme que des lettres d'amour homosexuelles de Chopin ont été modifiées
 

Des lettres d'amour homosexuelles écrites par le compositeur polonais Frédéric Chopin ont été délibérément mal traduites par les historiens pour dissimuler sa sexualité, affirme un journaliste musical suisse.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site