e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Barbarin, ou la chute d'un prélat ultra conservateur  - Eglise catholique    
Eglise catholique
Barbarin, ou la chute d'un prélat ultra conservateur
 

Condamné jeudi pour ne pas avoir dénoncé les abus sexuels d'un prêtre de son diocèse, le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon depuis 2002, est un prélat de la "génération Jean Paul II", connu pour ses positions réactionnaires, notamment sur le mariage homosexuel.

 
 
 
 

"Je n'ai jamais cherché à cacher, encore moins à couvrir ces faits horribles", soutenait lors de son procès à Lyon en janvier le prélat de 68 ans, devenu malgré lui un symbole de la crise de l'Église face à la pédophilie en France. Mais le tribunal correctionnel ne l'a pas épargné, estimant qu'il avait "préféré prendre le risque d'empêcher la découverte de très nombreuses victimes d'abus sexuels par la justice" pour "éviter le scandale", et l'a condamné à six mois de prison avec sursis.

"Monseigneur 100.000 volts", comme on le surnommait, a déjà annoncé qu'il présenterait sa démission au pape dans les prochains jours, une première pour un responsable catholique de son rang dans une telle affaire.

En novembre dernier, le cardinal Barbarin avait reconnu dans une interview à Radio Notre-Dame avoir "beaucoup changé" sur ce sujet. Peut-être trop tard. "Quand j'entendais parler de ces trucs-là y a quinze-vingt ans, je me disais: c'est affreux, c'est indigne, c'est une trahison de ces prêtres dans leur vocation d'avoir fait des choses comme ça", avait-il déclaré, avouant qu'à l'époque il ne "pensait pas directement aux gamins".

En annonçant jeudi son intention de démissionner, il a cette fois voulu "redire toute sa compassion pour les victimes et leurs familles".

Né le 17 octobre 1950 à Rabat (Maroc), dans une famille de onze enfants, cet évêque de terrain dans son diocèse comme à l'étranger, ouvert au dialogue inter-religieux et passionné par les questions sociales, fait preuve de beaucoup plus de conservatisme sur les enjeux sociétaux comme le mariage homosexuel auquel il s'est farouchement opposé.

"Après, ils vont vouloir faire des couples à trois ou à quatre... Après, un jour peut-être, je ne sais pas quoi, l'interdiction de l'inceste tombera", déclarait-il en 2012. Des propos qu'il avait tenté de nuancer par la suite.

Intellectuel à l'élocution singulière, voire déroutante, polyglotte, Philippe Barbarin va à la rencontre des sans-papiers et des Roms, est présent sur les réseaux sociaux mais avance aussi aux premiers rangs des manifestations anti-avortement.

"S'il n'y a plus beaucoup de chrétiens en France, ce n'est pas mon problème. Mon problème, c'est que nous, chrétiens, ne sommes pas assez chrétiens", avait-il déclaré en arrivant à Lyon. "Je sais que cela choque mais je le répéterai : le christianisme cool n'a pas d'avenir".

"Inclassable, il est en fait un évêque de la génération Jean Paul II", écrivent à son propos Jean Comby et Bernard Berthod dans leur "Histoire de l'Eglise de Lyon".

Rédaction avec AFP

 

> Publicité <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Transphobie
L'agresseur de Julia Boyer condamné la prison ferme
 

Un tribunal a condamné l'agresseur de Julia Boyer pour "violences commises en raison de l’identité de genre" à 10 mois de prison dont 6 mois ferme. Il écope aussi d'une  mise à l’épreuve de deux ans et d'une interdiction de contacter la victime et d’apparaître aux abords de son domicile.
 
 
 
 
  
Paris
Une marche des Fiertés pour la PMA et la filiation
 

La Marche des Fiertés LGBT 2019 de Paris défilera samedi 29 juin derrière le mot d’ordre "Filiation, PMA : marre des lois a minima !".
 
 
 
 
  
Eglise catholique
Accusé d'agressions sexuelles, le nonce apostolique confronté mercredi aux plaignants
 

Le représentant du Vatican en France, visé par une enquête à Paris pour "agressions sexuelles", doit être confronté mercredi à ses accusateurs, a-t-on appris mardi de sources concordantes.
 
 
 
 
  
Afrique
La justice kényane se prononce sur une décriminalisation de l'homosexualité
 

La justice kényane s'apprête à rendre vendredi un jugement très attendu sur la constitutionnalité de deux lois datant de l'époque coloniale et criminalisant l'homosexualité, même si la communauté gay et lesbienne craint un nouveau report.
 
 
 
 
  
Sport
Le prise de parole forte d'Antoine Griezmann contre l'homophobie dans le foot
 

L'homophobie dans le football, "maintenant ça suffit !", lance l'attaquant vedette des Bleus Antoine Griezmann qui fait la couverture du magazine Têtu mercredi.
 
 
 
 
  
Censure
Mariage gay dans un dessin animé, une chaîne américaine refuse de le diffuser
 

Une télévision publique de l'Alabama, Etat conservateur du sud des Etats-Unis, a refusé de diffuser un épisode du dessin animé "Arthur" car il mettait en scène un mariage entre deux personnages de même sexe, ont rapporté plusieurs médias américains.
 
 
 
 
  
Transphobie
L'agression filmée de Julia Boyer devant les juges
 

La vidéo virale de son agression à Paris a rendu à nouveau visible les violences et les discriminations subies par les personnes transgenres: Julia Boyer s'apprête à confronter mercredi son agresseur au tribunal correctionnel de Paris.
 
 
 
 
  
Justice
Un homme condamné pour avoir révélé l'homosexualité de deux ex-compagnons
 

Un homme de 29 ans a été condamné à verser 17.000 euros en réparation pour avoir révélé l'homosexualité de deux ex-compagnons auprès de leur famille et sur les réseaux sociaux, a-t-on appris lundi de source judiciaire.
 
 
 
 
  
Sport
La sprinteuse indienne hyperandrogène Dutee Chand fait son coming out
 

La sprinteuse indienne Dutee Chand, suspendue en 2014 en raison de son hyperandrogénie, a rendu publique dimanche son homosexualité, devenant ainsi la première athlète de ce pays conservateur à faire son coming out.
 
 
 
 
  
La Roche-sur-Yon
Enquête judiciaire après la dégradation d'un stand LGBT en Vendée
 

Le parquet de La Roche-sur-Yon a ouvert une enquête après des dégradations commises samedi à l'encontre d'un stand LGBT en Vendée par un groupe de jeunes hommes criant "homo-folie, ça suffit !", a-t-il confirmé dimanche à l'AFP.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site