e-llico.com mobile
 
  
  Santé / VIH
 
 
 Cible de critiques, la conseillère de la Maison Blanche sur le coronavirus va prendre sa retraite - Covid-19 / VIH 
Covid-19 / VIH
Cible de critiques, la conseillère de la Maison Blanche sur le coronavirus va prendre sa retraite
 

La coordinatrice de la cellule de crise sur le coronavirus de la Maison Blanche, Deborah Birx, a annoncé qu'elle allait quitter son poste une fois Joe Biden investi président le 20 janvier et partir à la retraite, après de récentes critiques sur une réunion de famille en pleine pandémie.

 
 
 
 

Avec le Dr Anthony Fauci, la Dr Deborah Birx a cherché à incarner la caution scientifique de cette cellule de crise, et a joué pendant des mois un exercice d'équilibriste entre ses appels à la prudence et un exécutif tentant de minimiser l'importance de la pandémie. "J'apporterai mon aide dans n'importe quel rôle pour lequel les gens pensent que je peux aider, et puis je quitterai mon poste", a déclaré mardi soir au média Newsy le Dr Birx.

La porte-parole de la Maison Blanche, Kayleigh McEnany, a confirmé le départ de la coordinatrice. "Le président Donald Trump a un grand respect pour le Dr Birx et l'apprécie beaucoup. Nous lui souhaitons le meilleur", a-t-elle tweeté mardi soir.

Cette ancienne militaire âgée de 64 ans, spécialiste reconnue mondialement de la lutte contre le sida, a fait récemment l'objet de critiques pour avoir participé à une réunion de famille fin novembre dans le Delaware après la fête de Thanksgiving, alors qu'elle avait demandé aux Américains de rester chez eux pour juguler l'épidémie.

"Nous n'avons rendu visite à personne, nous n'avons jamais reçu de monde à la maison", a cependant affirmé Deborah Birx. Ces critiques ont été "très difficiles" pour elle et sa famille, a-t-elle ajouté. "Elle a tenté de me soutenir, mais mêler ma famille à ça", a-t-elle dit, expliquant que ses parents avaient "cessé de manger et de boire parce qu'ils étaient tellement déprimés" à cause de la pandémie.

La Dr Birx était avec le Dr Fauci l'une des figures respectées de la lutte contre le Covid-19 aux Etats-Unis et participait régulièrement aux conférences de presse organisées à la Maison Blanche au printemps. Elle avait défendu le respect des mesures de sécurité sanitaires, notamment le port du masque, quand Donald Trump apparaissait à des meetings de campagne où très peu de ses partisans en portaient.

Mais la docteure s'était attiré de vives critiques pour avoir jugé dans une interview en mars que Donald Trump était "attentif à la littérature scientifique" grâce à "sa longue expérience dans le milieu des affaires". Elle avait malgré tout fait la joie des internautes un mois plus tard en regardant, l'air consterné, Donald Trump prôner l'injection de désinfectant ou la projection de rayons ultraviolets dans le corps pour combattre le virus, lors d'un point-presse devenu viral.

Ses appels à la prudence et son pessimisme face à la propagation de la pandémie avait provoqué la colère du milliardaire républicain, qui l'avait accusée de céder à la pression de l'opposition en août.

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Turquie
Le transfert en France de Fabien Azoulay examiné selon la procédure habituelle, selon l'ambassade
 

Le transfert vers la France de Fabien Azoulay, un homosexuel de confession juive, victime selon ses avocats de "violences aggravées" dans une prison turque, est examiné "au même niveau de priorité" que les demandes similaires concernant d'autres détenus, a indiqué jeudi l'ambassade de Turquie à Paris.
 
 
 
 
  
GPA à l'étranger
Nées d'une mère porteuse, les filles d'un couple gay bloquées en Afrique du Sud
 

Rien ne semble perturber les siestes et les biberons de Maya et Paula, un mois, dans cette paisible maison de Johannesburg. Pourtant, filles d'un couple gay de Namibie et nées d'une mère porteuse sud-africaine, la question de leur citoyenneté agite.
 
 
 
 
  
Europe
La Bulgarie sommée de fournir un document de voyage au bébé apatride de lesbiennes
 

La Bulgarie, qui refuse d'accorder la nationalité à la fillette apatride d'un couple lesbien, doit lui fournir un document faisant mention de ses deux parents pour lui permettre de voyager, a estimé jeudi l'avocate générale de la Cour de justice de l'UE.
 
 
 
 
  
Elections régionales
Tentative d'effacement des positions anti-mariage gay de Valérie Pécresse sur sa page Wikipédia
 

La proximité des élections régionales donnent lieu à quelques manoeuvres. Ainsi Des partisans de Valérie Pécresse ont tenté d'effacer ses prises de positions anciennes anti-mariage gay sur sa page Wikipédia.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Un ancien candidat de la téléréalité The Bachelor révèle son homosexualité
 

Colton Underwood, ancien candidat de l'émission de téléréalité américaine "The Bachelor, où un célibataire se prête au jeu de la séduction avec un groupe de prétendantes en vue d'une hypothétique demande en mariage, a révélé mercredi être homosexuel.
 
 
 
 
  
Paris
L'Inter-LGBT demande l'abandon du projet de place dédiée à Claude Goasguen
 

L’Inter-LGBT s’insurge contre la décision de la mairie de Paris de dédier une place de la capitale à la mémoire de Claude Goasguen, ancien élu parisien notoirement homophobe. Elle demande l'abandon de ce projet à Anne Hidalgo au nom de la cohérence politique.
 
 
 
 
  
Cameroun
Au moins 24 arrestations ou abus sur des personnes soupçonnées d'homosexualité
 

Les forces de sécurité camerounaises ont arbitrairement arrêté, battu ou menacé au moins 24 personnes soupçonnées d'homosexualité ou pour non-conformité de genre, depuis février 2021, a indiqué mercredi Human Rights Watch (HRW) dans un communiqué.
 
 
 
 
  
Diplomatie
Les droits des LGBT en Russie et Tchétchénie oubliés du futur sommet Biden-Poutine ?
 

L'annonce d'un sommet Poutine-Biden n'auguren rien de bon quant à la question des droits des personnes LGBT en Russie ou en Tchétchénie que le Kremlin n'entend pas inscrire au programme de la rencontre. 
 
 
 
 
  
Algérie / Hirak
Manifestation de soutien à des militants accusant la police du viol d'un mineur
 

Une manifestation du Hirak a apporté son soutien à quatre militants écroués après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo d'un mineur de 15 ans accusant des policiers d'"attouchements sexuels" après son arrestation lors d'une précédente marche de protestation à Alger.
 
 
 
 
  
Donnés personnelles
Le Conseil d'Etat remet partiellement en cause l'application GendNotes des gendarmes
 

Le Conseil d'Etat a partiellement remis en cause mardi le fichier controversé de la gendarmerie "GendNotes", en dénonçant les risques de dérive et de détournement des données collectées par cette application, mais a refusé d'annuler le décret autorisant sa création.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site