e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Comment le sigle LGBT+ a évolué  - Sigle 
Sigle
Comment le sigle LGBT+ a évolué
 

Le sigle LGBT, couramment utilisé pour désigner la communauté gay et trans, est synonyme de lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres, mais le sigle de base s'est enrichi de beaucoup de lettres au fil des ans. Voici comment les interprêter. 

 
 
 
 

LGBT est utilisé depuis les années 1990 après qu'il a été adapté de LGB - qui signifie lesbiennes, gays et bisexuels. LGB a remplacé le terme gay dans la référence à la communauté LGBT au milieu et à la fin des années 1980.

Le L est synonyme de lesbienne, tandis que le G signifie gay. Le B désigne les bisexuels.

Le T, qui signifie transgenre, a pris place un peu plus tard sur le sigle. Alors que les trois premières lettres (LGB) se concentrent sur l'identité sexuelle, transgenre désigne une personne dont l'identité de genre est différente du sexe sur son certificat de naissance.

Queer et questionnement

Suite à la lettre T, la lettre Q apparaît parfois, qui signifie Queer, et peut être utilisé comme un terme générique pour représenter toute personne qui est non-genré et/ou non-hétérosexuel.

Le terme est aussi revendiqué par les jeunes LGBT en particulier qui ne s'identifient pas avec les catégories traditionnelles autour de l'identité sexuelle et de l'orientation sexuelle.

Le terme queer est parfois préféré parce qu'il est ambigu et permet aux gens d'éviter les catégories plus rigides.

Un autre Q peut être ajouté pour l'interrogation - produire la variante LGBTQQ - qui représente les personnes qui explorent encore leur sexualité ou leur identité de genre.

Intersexe

Le terme "Intersexe" s'applique aux personnes dont le corps n'est pas définitivement ou clairement masculin ou féminin.

Asexué

Une personne asexuée est définie comme quelqu'un qui n'a pas d'attirance sexuelle pour n'importe quel genre. Cependant, il existe une grande diversité au sein de la communauté asexuée, comme c'est le cas pour toutes les communautés LGBT + et, en fait, pour la communauté hétérosexuelle.

Un autre A dans le sigle LGBT peut être synonyme d'allié, pour une personne qui s'identifie comme hétérosexuelle ou non genrée mais qui soutient les personnes de la communauté LGBT +.

Pansexuel

Pansexuel est le P dans le sigle, et fait référence à une personne dont l'attraction romantique, émotionnelle et / ou sexuelle n'est pas basée sur le genre, le sexe biologique ou l'identité de genre.

D'autres lettres et symboles qui surgissent:

+: le signe plus est là pour inclure l'identité de quelqu'un qui ne tombe pas sous une autre lettre.

U pour incertain: les gens qui ne sont pas sûrs de leur sexualité, semblable à l'interrogation.

C pour curieux: ceux qui sont curieux au sujet de leur sexualité, semblable à l'interrogation et incertain.

Un autre T pour travesti: une personne qui porte les vêtements du sexe opposé.

2 ou 2S s'applique aux gens qui ont à la fois un esprit masculin et un esprit féminin.

P pour polyamorous: cette lettre désigne la pratique ou le désir de relations intimes avec plus d'un partenaire.

O pour "autre": le O s'applique à n'importe qui d'autre sur le spectre du genre et de la sexualité.


 
  
  L'Actu
 
 
  
Tchétchénie
Kadyrov accuse la famille du chanteur Zelimkhan Bakayev de l'avoir tué à cause de son homosexualité supposée
 

Le président tchétcène Kadyrov a accusé des membres de la famille du chanteur Zelimkhan Bakayev, disparu depuis plusieurs mois, de l'avoir elle-même assassiné à cause de son homosexualité présumée. 
 
 
 
 
  
Gestation pour autrui
Pro et anti-GPA s'affrontent à coup de tribunes
 

Après la publication, mardi, d'une tribune de 110 personnalités réclamant un "débat de fond" "serein, argumenté et informé" sur la GPA, les opposants à la gestation pour autrui signent une contre-tribune dans laquelles ils s'opposent au "marché de la personne humaine". 
 
 
 
 
  
Mariage pour tous
Au procès des violences contre les Femen, jusqu'à un an avec sursis requis
 

Les faits remontent à 2012, lors d'une manifestation de catholiques opposés au mariage homosexuel: des peines allant jusqu'à un an avec sursis ont été requises jeudi soir au procès de huit hommes accusés de "violences en réunion" à l'encontre de militantes des Femen.
 
 
 
 
  
Asie
Taiwan va reconnaître un troisième genre sur les documents officiels
 

Taiwan sera le prochain pays à ajouter un troisième genre possible sur ses documents officiels mentionnant l'identité. 
 
 
 
 
  
PMA, fin de vie et autres débats brûlants
Coup d'envoi des Etats généraux de la bioéthique
 

PMA pour toutes, fin de vie, génétique... Ces sujets brûlants vont être débattus dans les prochains mois à travers la France lors des Etats généraux de la bioéthique, lancés jeudi, en préambule à une nouvelle révision de la loi.
 
 
 
 
  
Etude
Les personnes LGBTI se sentent discriminées dans leurs parcours de soins
 

Plus de la moitié des personnes LGBTI (lesbiennes, gays, bis, trans et intersexes) se sont déjà senties discriminées lors d'un parcours de soins, révèle une étude publiée mercredi.
 
 
 
 
  
Mariage gay
Au procès des violences contre des Femen, les dénégations des prévenus
 

Plusieurs hommes jugés à Paris pour des violences contre des membres du mouvement féministe Femen lors d'une manifestation de catholiques opposés au mariage homosexuel en 2012 ont nié mercredi les avoir commises, au premier jour de leur procès.
 
 
 
 
  
XV de France/Toulon
Le rugbyman Mathieu Bastareaud suspendu trois matches pour injure homophobe
 

Le centre international de Toulon Mathieu Bastareaud a été suspendu trois semaines, et manquera donc le match du XV de France face à l'Irlande, pour avoir qualifié un joueur de Trévise de "pédé", a annoncé mercredi l'organisateur de la Coupe d'Europe.
 
 
 
 
  
Vidéo sexuelle, prostitution
Le blogueur gay Jeremstar dans la tourmente
 

Le nom du blogueur gay Jeremstar est cité dans une histoire trouble de prostitution et une vidéo intime le montrant se mastrubant de lui a été diffusée en ligne. Résultat: C8 suspend sa collaboration à l'émission de Thierry Ardisson. 
 
 
 
 
  
Etats-Unis
La nouvelle Journée de la liberté religieuse de Donald Trump est une attaque supplémentaire contre les LGBT
 

Donald Trump a décrété une nouvelle "Journée de la liberté religieuse" aux Etats-Uis qui s'avère être dans les faits une initiative renfoçant la possible discrimination des peronnes LGBT dans les services ou le commerce.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site

  
 Annonce