e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Des associations demandent à la Ligue de Football Professionnel de sanctionner les actes homophobes - Sport   
Sport
Des associations demandent à la Ligue de Football Professionnel de sanctionner les actes homophobes
 

Le collectif Rouge Direct et l'association Stop Homophobie ont dénoncé jeudi le "laissez-faire" de la Ligue de football professionnel (LFP) face aux actes et propos homophobes dans les stades, menaçant l'instance d'une procédure administrative si elle ne les fait pas sanctionner.

 
 
 
 

Depuis la signature en 2011 par la LFP d'une charte contre l'homophobie, "rien n'a changé dans les stades de football: les chants homophobes n'ont jamais cessé et ont même fait leur grand retour au Parc des Princes", le stade du Paris Saint-Germain, déplore Rouge Direct dans un communiqué.

"L'inaction (de la LFP) est une faute grave qui autorise tous les débordements homophobes", ajoute le texte. "Nous allons dans les prochains jours envoyer une mise en demeure à la LFP pour lui demander d'exercer son pouvoir de police dans les stades" et faire condamner les actes homophobes, a annoncé à Thierry Granturco, l'avocat de Rouge Direct.

Cette procédure, si elle reste sans résultat, sera suivie d'une "assignation devant le tribunal administratif de Paris", a ajouté Thierry Granturco. La Ligue est chargée, par délégation de service public, de réglementer les compétitions de football professionnel en France, leur organisation et leur sécurité.

Le collectif Rouge Direct, qui réunit les anciens du Paris Foot Gay, ex-club amateur de la capitale et se définit comme un "lanceur d'alerte qui combat l'homophobie dans le sport", et Stop Homophobie ont lancé une collecte de fonds sur le site GoFundMe pour financer cette action en justice.

L'association Foot Ensemble pointe également du doigt une homophobie banalisée dans le football avec un sondage Ipsos diffusé jeudi, dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie.

"Pédé", "tarlouze", "tapette": un quart des sondés avoue avoir déjà proféré des insultes homophobes en assistant à un match. La proportion monte à 34% parmi les amateurs de football et à 58% chez ceux qui le pratiquent. Si 40% des amoureux du ballon rond considèrent ces propos comme des insultes, seulement 12% les jugent "homophobes".

Dans le monde du football, ces propos "sont dédramatisés" et associés au "folklore", note Ipsos.

Ce sondage a été réalisé en ligne du 6 au 8 février auprès d'un échantillon représentatif de 2.176 Français âgés de 16 à 75 ans, selon la méthode des quotas.

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Kenya
La justice lève pour 7 jours l'interdiction du film Rafiki
 

La justice kényane a levé pour sept jours vendredi la censure du film kényan Rafiki, interdit dans son pays au motif qu'il traite de l'amour entre deux femmes, et ce afin de lui permettre de briguer une nomination pour les Oscars.  
 
 
 
 
  
Paris
Deux suspects interpellés suite à l'agression homophobe du 19e arrondissement
 

Deux suspects ont été interpellés dans le cadre de l'enquête sur une agression à caractère homophobe sur un jeune acteur mardi soir dans le XXe arrondissement de Paris, a-t-on appris jeudi de sources policières.
 
 
 
 
  
Gard
Trois mineurs, soupçonnés d'avoir frappé des homosexuels, arrêtés
 

Trois mineurs de 17 et 14 ans, soupçonnés d'avoir agressé et dépouillé à Nîmes de jeunes homosexuels contactés via un site de rencontre, ont été interpellés et présentés jeudi à un juge en vue de leur mise en examen.
 
 
 
 
  
Pas-de-Calais
Deux personnes incarcérées après l'incendie de la maison d'un couple homosexuel
 

Deux personnes soupçonnées d'avoir incendié au printemps une maison de Bully-les-Mines (Pas-de-Calais) où vivait un couple d'homosexuels ont été écrouées jeudi, a-t-on appris de source judiciaire.
 
 
 
 
  
PMA pour toutes
L'extension de la PMA ne mènera pas à l'autorisation de la GPA, affirme Agnès Buzyn
 

L'extension prévue de la PMA (procréation médicalement assistée) aux couples de femmes et aux femmes seules ne mènera pas à une autorisation de la gestation pour autrui (GPA), a assuré vendredi sur CNews Agnès Buzyn, répondant aux inquiétudes des évêques de France.
 
 
 
 
  
Eglise catholique
Les évêques s'opposent à l'extension de la PMA aux couples lesbiens
 

La Conférence des évêques (CEF) s'opposent à l'extension de la procréation médicalement assistée (PMA) aux femmes célibataires et aux couples de lesbiennes, dans un texte publié jeudi et dans lequel elle met notamment en avant l'importance de la "référence paternelle".
 
 
 
 
  
Paris
Une enquête ouverte après l'agression homophobe du 19e arrondissement
 

Le parquet de paris a ouvert une enquête après une plainte pour une agression à caractère homophobe sur un jeune acteur mardi soir dans le XXe arrondissement de Paris alors qu'il était avec son compagnon, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.
 
 
 
 
  
GPA à l'étranger
Une adoption plénière accordée à l'époux du père biologique
 

L'époux du père biologique d'enfants nés d'une gestation pour autrui (GPA) à l'étranger a obtenu en justice la reconnaissance de sa filiation par adoption plénière, présentée mercredi par son avocate comme une "première" en France.
 
 
 
 
  
1, Rue Sésame
Ernest et Bart sont-ils gay? Le débat reprend de plus belle
 

Des fans se sont longtemps posé la question: Ernest et Bart, marionnettes de "1, rue Sésame", sont-ils gay? Le débat a repris après que l'un des scénaristes du célèbre programme télévisé pour enfants l'a confirmé en parlant d'eux comme "un couple aimant", avant de sembler se rétracter.
 
 
 
 
  
Homophobie
SOS homophobie tire la sonnette d’alarme face à la succession d’agressions LGBTphobes
 

Devant la succession d’agressions LGBTphobes ces dernières semaines, SOS homophobie demande aux pouvoirs publics de se mobiliser et d'engager au plus vite des mesures concrètes pour lutter contre les LGBTphobies.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site