e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Des contenus sur l'homosexualité censurés par la plateforme web Weibo - Chine  
Chine
Des contenus sur l'homosexualité censurés par la plateforme web Weibo
 

La plateforme chinoise de microblogs Weibo a annoncé qu'elle allait supprimer des contenus "sur l'homosexualité", un nouveau tour de vis sur l'internet local qui suscitait samedi un déferlement de messages protestataires d'internautes ralliés sous le mot-dièse: "#Je suis gay".

 
 
 
 

Weibo a entamé une "campagne de nettoyage" des contenus "illégaux", visant notamment "les mangas et vidéos avec des implications pornographiques, promouvant la violence, ou (liés à) l'homosexualité", qu'il s'agisse "d'amours entre hommes ou d'histoires gay fictionnelles", selon un communiqué.

Il s'agit du dernier signe en date d'une vague de répression lancée par le Parti communiste au pouvoir afin d'expurger l'internet de tout contenu déviant des "valeurs centrales du socialisme", tout en étouffant les critiques des normes sociales et politiques établies.

Cette campagne, qui durera trois mois, s'attaquera également aux "jeux vidéo violents, de type 'Grand Theft Auto'", a précisé Weibo sur le compte officiel de ses "administrateurs".

La populaire plateforme de microblogs, qui revendique 400 millions d'utilisateurs mensuels actifs, a affirmé qu'elle appliquait la nouvelle loi chinoise sur la cybersécurité. Weibo a indiqué vendredi avoir déjà, dans le cadre de l'opération, supprimé quelque 56.240 éléments.

L'annonce a suscité samedi sur la plateforme un flot de réactions stupéfaites, outrées ou furieuses d'internautes chinois, les protestataires s'étant choisi pour cri de ralliement le mot-dièse "#Je suis gay" (#WoshiTongxinglian).

Celui-ci avait été utilisé à la mi-journée par quelque 170.000 usagers de Weibo. "Il n'y aurait pas d'homosexualité sous le socialisme?? C'est incroyable que la Chine progresse économiquement et militairement, mais en revienne à l'époque féodale sur le plan des idées", rageait un internaute.

"Comment se fait-il que l'opinion publique se soit tellement rétrécie ces deux dernières années?", se lamentait un autre. "C'est tout simplement discriminatoire! Beaucoup de mangas supprimés n'avait rien de pornographique", observait un troisième.

La vaste communauté des "funü" ("filles déviantes"), ces Chinoises hétérosexuelles avides d'histoires romantiques d'amours gay masculines, qui partagent volontiers bandes-dessinées ou récits, se montrait particulièrement critique. Nombre des messages protestataires étaient censurés.

Les autorités chinoises encadrent étroitement le web local pour en expurger tout contenu jugé sensible, comme les critiques politiques ou la pornographie, et elles imposent aux sites internet d'avoir leurs propres censeurs. Un contrôle qui s'est drastiquement renforcé sous la présidence de Xi Jinping, qui prône un renforcement croissant de l'idéologie socialiste au sein de la société.

L'agrégateur de contenus d'actualité Toutiao en a fait les frais cette semaine: sanctionné pour avoir permis à ses usagers d'échanger entre eux sur son application des blagues ou vidéos grivoises, il a promis de porter à 10.000 le nombre de ses censeurs.

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Presse gay
Nouvelle tentative de relance pour Têtu avec de nouveaux actionnaires
 

Le magazine gay fondé en 1995 et liquidé en février va être relancé par un collectif d'entrepreneurs. Une plateforme numérique soutiendra l'impression du magazine papier qui paraitra chaque trimestre.
 
 
 
 
  
International
Un drapeau LGBT sur l'ambassade britannique au Bélarus rend Minsk furieux
 

Le Bélarus a violemment critiqué le Royaume-Uni pour avoir levé un drapeau LGBT sur le territoire de son ambassade à Minsk à l'occasion de la journée mondiale contre l'homophobie, assurant que les relations homosexuelles sont une "supercherie".
 
 
 
 
  
Etude
Pas de discrimination significative selon l'orientation sexuelle dans la Fonction publique
 

Les candidats suggérant leur homosexualité ne font pas l'objet d'une discrimination à l'embauche "significative" dans la fonction publique même si des "différences de traitement" existent, selon les premiers résultats d'une étude présentés vendredi dernier.
 
 
 
 
  
Repères
4 questions autour de la PMA pour toutes
 

Cinq ans après les débats houleux autour du mariage pour tous, l'ouverture de la PMA (procréation médicalement assistée) aux couples de lesbiennes et aux femmes seules est le thème le plus polémique des États généraux de la bioéthique.
 
 
 
 
  
Gouvernement
Le secrétaire d'Etat Mounir Mahjoubi fait officiellement son coming out
 

A l'occasion de la Journée internationale de lutte contre l'homophobie, le secrétaire d'Etat chargé du Numérique a publié un message sur Twitter dans lequel il fait son coming out officiel même si son homosexualité était déjà connue.
 
 
 
 
  
Sondage
25% des Français tiennent des propos homophobes devant un match de foot
 

Un sondage Ipsos diffusé jeudi, dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, pointe du doigt une homophobie banalisée dans le football.
 
 
 
 
  
Danemark
Le compagnon du ministre de la Justice agressé pour son homosexualité
 

Le compagnon du ministre danois de la Justice a été violemment agressé par un homme, de nationalité slovène et qui a tenu des propos homophobes selon les médias, a annoncé la police de Copenhague jeudi.
 
 
 
 
  
Transgenre en Haïti
En couple, ils militent pour la tolérance
 

"Le genre, c'est entre tes oreilles, le sexe c'est entre tes jambes": avec le sens de la formule, Yaisah Val, encouragée par son mari, veut faire accepter l'identité trans par la société haïtienne empreinte de conservatisme religieux et politique.
 
 
 
 
  
Festival de Cannes
Le gala de l'amfAR contre le sida fait le plein de stars
 

Les acteurs Kristen Stewart, Pierce Brosnan, Adrien Brody et Chris Tucker, le champion automobile Lewis Hamilton, mais aussi Julian Lennon, Paris Hilton et des top models dont Heidi Klum et Milla Jovovich, parmi d'autres personnalités, ont participé jeudi soir au Cap d'Antibes au gala de l'amfAR "Cinéma contre Sida".
 
 
 
 
  
Journée internationale contre l'homophobie
72 pays pénalisent encore l'homosexualité
 

Si la plupart des pays occidentaux ont dépénalisé l'homosexualité et fait progresser les droits des personnes LGBT, 72 pays oppriment encore les homosexuels et transgenres dans le monde. 
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site

  
 Annonce