e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Des dizaines de milliers de participants à la Gay Pride de Tel-Aviv - Israël  
Israël
Des dizaines de milliers de participants à la Gay Pride de Tel-Aviv
 

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées ce vendredi le long de la plage à Tel-Aviv pour ce qui considéré comme la plus grande Gay Pride du Moyen-Orient.

 
 
 
 

Musique, costumes à paillettes et ballons ont envahi les rues de la ville, qui a construit depuis plus de 20 ans l'image d'une oasis de tolérance pour la communauté LGBT.

Cafés, magasins et lampadaires étaient pavoisés de drapeaux arc-en-ciel, la ville, centre économique d'Israël, accueillant depuis fin mai des dizaines de milliers de touristes spécialement venus pour l'événement.

"Avec tous ces drapeaux, je me sens déjà à la maison", dit Jimmy Chan, 39 ans, qui a atterri de Chine. "Voir cette parade dans un pays aussi religieux, on se sent davantage soudé en tant que communauté".

Les organisateurs espéraient accueillir autant, voire plus de participants que pour l'édition 2017 lors de laquelle 200.000 homosexuels, bisexuels et transsexuels avaient défilé.

Juchée sur de hauts talons, jupe noire à laquelle est attaché un drapeau arc-en-ciel, celle qui se fait appeler Aldifrost, 30 ans, esquisse quelques pas de danse, secouant sa longue chevelure turquoise ondulée.

"Tel-Aviv est la grande ville des gays!", s'exclame-t-elle. "Je viens ici pour faire la fête et montrer mon spectacle de drag-queen". Au programme: un concert dans l'après-midi de la chanteuse israélienne Neta Barzilaï, qui vient de remporté l'Eurovision et qui, bien que ne faisant pas partie de la communauté LGBT, y compte de nombreux fans.

Israël est le pays le plus avancé de la région en terme de droits pour la communauté LGBT, y compris au sein de l'armée. Mais pour Neel Lex Lumi, 26 ans, venu de Haïfa, plus au nord, la Gay Pride est l'occasion d'exiger encore davantage: "j'aimerais bien que le mariage civil soit reconnu en Israël".

Seuls les mariages religieux, par l'intermédiaire du rabbinat, sont possibles. Mais les mariages civils, entre couples hétérosexuels ou homosexuels, sont reconnus quand ils ont été contractés à l'étranger.

Un peu plus loin, un groupe nuance également le tableau en brandissant une banderole noire et rose. Au son de percussions, ils crient "stop à l'occupation!", en référence à l'occupation continue des Territoires palestiniens par Israël.

"On a un problème en Israël, le gouvernement ne nous donne pas de droits, mais nous utilise pour promouvoir son image à l'étranger", dit l'un des organisateurs, Ori Katz, 35 ans.

Une partie de la communauté LGBT refuse qu'Israël se serve de sa cause et dénonce une entreprise de "pinkwashing", détournement de l'anglais "whitewashing", qui consisterait à dissimuler sous une couche de rose les réalités israéliennes, à des fins politiques aussi bien que commerciales.

Le ministère des Affaires étrangères israélien fait volontiers référence au statut de Tel-Aviv comme une des grandes capitales gay mondiales dans ses clips de promotion.

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Etats-Unis
Trump confirme envisager une mesure anti-transgenres
 

Le président américain Donald Trump a confirmé une information selon laquelle son administration envisageait de restreindre la définition légale du genre, pour en faire un état immuable et biologique.
 
 
 
 
  
USA / Washington
Vingt ans après, hommage exceptionnel à Matthew Shepard, victime de l'homophobie
 

Il y a vingt ans, un jeune Américain homosexuel succombait après avoir été sauvagement battu et laissé pour mort dans un champ. Le 26 octobre, les cendres de Matthew Shepard seront transférées à la cathédrale de Washington, un hommage exceptionnel à celui qui est devenu un symbole des violences homophobes.
 
 
 
 
  
Droite
Cinq députés Les Républicains se déclarent favorables à la PMA pour toutes
 

Dans une tribune publiée par Le Monde, 5 députés Les Républicains refusent "d'être enfermés dans une posture hostile au progrès" et se déclarent favorables à l'extension de la PMA à toutes les femmes. 
 
 
 
 
  
Brésil / Présidentielle
Des gays et des Noirs pour Bolsonaro malgré ses dérapages
 

A contre-courant du mouvement qui s'est dressé contre Jair Bolsonaro, des homosexuels de droite et des femmes noires espèrent que l'ex-capitaine de l'armée sera élu président et affirment qu'il n'est ni misogyne, ni homophobe.
 
 
 
 
  
Canada
Le jardinier tueur en série choisit un procès devant un juge
 

Le jardinier-paysagiste de Toronto accusé de huit meurtres a choisi lundi d'être jugé lors d'un procès devant un magistrat seul plutôt que devant un jury, lors d'une comparution au tribunal.
 
 
 
 
  
Transgenres
Chelsea Manning annonce avoir subi une intervention chirurgicale
 

La lanceuse d'alerte transgenre américaine Chelsea Manning a subi une opération chirurgicale dans le cadre de sa réassignation sexuelle. Elle a elle-même annoncé la nouvelle sur les réseaux sociaux en publiant une photo prise sur son lit d'hôpital. 
 
 
 
 
  
Sport
La judokate française Amandine Buchard fait son coming out
 

Dans un entretien au journal Le Parisien du 22 octobre, la judokate française Amandine Buchard évoque pour la première fois son homosexualité et de sa vie de couple.
 
 
 
 
  
Stop aux LGBTphobies
Des milliers de manifestants à Paris après une série d'agressions
 

"Stop aux LGBTphobies", pour le droit d'"aimer librement": quelque 3.000 personnes, selon une source policière, se sont rassemblées à Paris dimanche, après une série d'agressions homophobes dans la capitale ces dernières semaines.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Trump projette d'empêcher la reconnaissance officielle des transgenres
 

L'administration Trump envisage de définir très strictement l'identité de genre comme étant liée aux organes sexuels à la naissance, selon une information diffusée dimanche par le New York Times. Cette disposition retirerait de fait aux personnes transgenres la possibilité de se faire reconnaître officiellement.
 
 
 
 
  
Homophobie
Un couple d'hommes frappé lundi à Paris par un chauffeur VTC
 

Deux hommes qui s'embrassaient dans un VTC dans la nuit de dimanche à lundi ont été frappés par leur chauffeur, des faits qui s'inscrivent dans une récente série d'agressions homophobes à Paris, a-t-on appris vendredi de source policière.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site