e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Des militants de Aides protestent contre les expulsions d'étrangers séropositifs - VIH  
VIH
Des militants de Aides protestent contre les expulsions d'étrangers séropositifs
 

Une trentaine de militants de Aides, l'association de lutte contre le sida, se sont symboliquement allongés jeudi devant les locaux de l'Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii) pour protester contre les mesures d'expulsion d'étrangers séropositifs.

 
 
 
 

Vêtus de noir, défilant sur l'air de la "Marche funèbre" de Chopin devant un véhicule noir figurant un corbillard, ils se sont rendus à pied devant l'Ofii où ils ont déposé une gerbe ainsi qu'une fausse plaque commémorative avec l'inscription: "Aux morts-es du sida, la patrie indifférente".

"Nous voulons attirer l'attention de l'État sur la dégradation extrême du droit au séjour pour raisons médicales", a expliqué à l'AFP Adeline Toullier, directrice du plaidoyer chez Aides.

Depuis la loi Chevènement de 1998, un étranger gravement malade peut bénéficier d'un titre de séjour à la condition de ne pas avoir accès à des traitements disponibles dans son pays d'origine.

Depuis le 1er janvier 2017, la procédure d'évaluation médicale est passée sous l'égide de l'Ofii, dépendant du ministère de l'Intérieur, alors qu'elle relevait auparavant des Agences régionales de Santé (ARS), rattachées au ministère de la Santé. Un transfert qui avait suscité l'opposition des associations de défense des étrangers. Aides affirme avoir recensé depuis "24 cas" d'étrangers séropositifs menacés d'une obligation de quitter le territoire français (OQTF).

"On n'avait observé que quatre avis défavorables en 2016", a assuré Adeline Toullier, soulignant que "(leurs) inquiétudes sont confirmées". "Les médecins de l'Ofii ont une tutelle qui obéit davantage à une logique de maîtrise des flux migratoires et pas de santé publique", a-t-elle dénoncé, regrettant que "l'obsession de la fraude l'emporte".

"94% des dossiers d'étrangers séropositifs reçoivent des avis favorables. Le reste concerne des cas de fraude, de refus de traitements, ou de personnes dont le pays d'origine propose une prise en charge", a réagi auprès de l'AFP le directeur général de l'Ofii Didier Leschi.

"Les médecins de l'Ofii restent des médecins, au même titre que les médecins scolaires ou les médecins du travail. Le fait d'être à l'Ofii ne les libère pas du serment d'Hippocrate", a-t-il ajouté.

L'ensemble de la procédure est "supervisé par un comité de sages", composé notamment de spécialistes de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), et présidé par Xavier Emmanuelli, le fondateur du Samu social de Paris, a-t-il rappelé.

En janvier 2017, le ministère de la Santé avait assuré dans un arrêté que les nouvelles procédures de délivrance des titres de séjour aux étrangers malades se feraient dans le respect des "règles déontologiques communes à tout médecin" et du secret médical.

La texte précisait que "l'avis communiqué au préfet par le collège des médecins de l'Ofii ne comporte aucune information couverte par le secret médical" ni "aucun élément susceptible de révéler la pathologie du demandeur", et le rapport médical n'est communicable "ni à cette autorité administrative, ni à aucune autre".

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Irak
Destruction d'un bâtiment utilisé par l'Etat Islamique pour des exécutions d'homosexuels
 

Un des joyaux de l'architecture irakienne moderne que les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) avaient utilisé pour jeter dans le vide ceux qu'ils accusaient d'homosexualité a commencé à être démoli à Mossoul, où sa destruction ravive le débat sur la mémoire.
 
 
 
 
  
Rapport
La mission parlementaire favorable à l'ouverture de la PMA
 

La mission parlementaire sur la loi de bioéthique, dont le rôle est de préparer le débat législatif, préconise d'ouvrir la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules et de la faire rembourser par la Sécu, dans son rapport publié mardi.
 
 
 
 
  
Fédération de Russie
Reprise de la purge anti-gays en Tchétchénie
 

La purge anti-gays se poursuit en Tchétchénie. Plusieurs personnes soupçonnées d'être homosexuelles auraient été arrêtées dernièrement. Plusieurs sources font même état de morts. 
 
 
 
 
  
Homophobie
Après une polémique, l'Opéra de Paris retire une invitation au danseur ukrainien Polounine
 

L'Opéra de Paris est revenu sur sa décision d'inviter l'Ukrainien Sergueï Polounine, "l'enfant terrible du ballet", à venir danser en février après des propss sexistes, homophobes et élogieux de Poutine qui ont provoqué une polémique sur les réseaux sociaux.
 
 
 
 
  
Allemagne
La première parlementaire transgenre prend ses fonctions en Bavière
 

La première parlementaire transgenre allemande, Tessa Ganserer (Verts), a appelé à une réforme du droit pour les transgenres et à un plan d'action national contre l'homophobie et la transphobie.
 
 
 
 
  
Mariage gay
La Lituanie doit accorder les permis de séjour aux conjoints homosexuels épousés à l'étranger
 

La Cour constitutionnelle lituanienne a décidé vendredi que la Lituanie devait accorder des permis de séjour aux conjoints étrangers de citoyens homosexuels, même si les unions de même sexe ne sont pas reconnues par la loi.
 
 
 
 
  
Internet
Le YouTuber Logan Paul crée la polémique en annonçant vouloir devenir gay pendant un mois
 

Logan Paul, un YouTubeur américain qui compte près de 19 millions d'abonnés, a déclenché une polémique après avoir déclaré dans un podcast vouloir se lancer le défi de "devenir gay pendant un mois".
 
 
 
 
  
VIH
Avec Jean Paul Gaultier, la mode se mobilise pour Sidaction
 

Le couturier Jean Paul Gaultier présidera le 24 janvier la 17e édition du Dîner de la Mode au profit de Sidaction qui réunira à Paris 500 personnalités et artistes, a annoncé lundi l'association de lutte contre le sida.
 
 
 
 
  
Démocratie
Les anti-mariage pour tous infiltrent le débat des gilets jaunes
 

Les opposants au mariage homosexuel profitent du mouvement des "gilets jaunes" pour tenter d'imposer leurs revendications dans le débat public tout en défendant de toute "récupération".
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Les parents de deux jeunes filles suicidées mettent en cause le harcèlement homophobe
 

Le harcèlement homophobe pourrait avoir contribué au suicide d'une fillette de 11 ans et de sa petite amie, selon le père d'une des fillettes.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site