e-llico.com mobile
 
  
  Santé / VIH
 
 
 Des pistes pour formaliser l'information des partenaires - Infection au VIH 
Infection au VIH
Des pistes pour formaliser l'information des partenaires
 

Il faut "encourager les patients nouvellement infectés" par le virus du sida à en informer leurs partenaires sexuels pour qu'ils se fassent dépister, et créer pour cela un cadre formel qui n'existe pas en France, a estimé samedi le Conseil national du sida (CNS).

 
 
 
 

Dans des recommandations adressées au gouvernement, cet organe consultatif officiel "propose que des services d'accompagnement à la notification (le fait d'informer ses partenaires de son infection, ndlr) soient organisés et systématiquement proposés" aux patients qui découvrent leur infection.

Ces recommandations concernent le sida et les autres IST (infections sexuellement transmissibles).

Le but: améliorer l'efficacité du dépistage, alors qu'on estime que 25.000 personnes sont porteuses du virus VIH sans le savoir en France et qu'il y a 6.000 nouvelles infections par an.

"Ces services devront être offerts dans des structures situées au plus près des besoins, en particulier en CeGIDD (Centre gratuit d'information, de dépistage et de diagnostic), dans un cadre réglementaire adapté, et seront fournis par des intervenants en santé formés", préconise le CNS.

Si les pouvoirs publics s'en saisissent, cet avis peut déboucher à terme sur des mesures concrètes. "Dans la pratique, ce sont des choses qui existent mais qui ne sont ni systématisées ni formalisées", a précisé le CNS.

Dans certains pays, cette "notification" aux partenaires est encadrée par la loi.

Pour l'heure, le CNS ne recommande pas que l'information aux partenaires soit faite par les médecins eux-mêmes, "en raison des risques encourus en cas de rupture du secret professionnel". L

e respect du secret professionnel est la raison pour laquelle le Conseil de l'Ordre des médecins s'oppose à une telle solution, a indiqué le CNS.

Dans son avis, dévoilé par Libération samedi, il "appelle à créer les conditions légales et réglementaires" permettant aux professionnels de santé de procéder eux-mêmes à l'information des partenaires dans certains cas, "à la demande du patient et en préservant son anonymat".

Concrètement, la notification peut se faire selon différentes modalités. Dans les cas les plus simples, une personne qui apprend qu'elle est infectée peut en informer directement, sans anonymat, ses partenaires actuels ou passés.

Le CNS envisage également la création d'une "plateforme internet de notification" dans laquelle la personne infectée entrerait ses contacts. Cette plateforme permettrait "l'envoi, anonyme ou nominatif, d'un SMS ou d'un e-mail, informant les partenaires d'une exposition possible et leur proposant de se faire dépister".

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Afrique
La justice knyane refuse de dcriminaliser l'homosexualit
 

La Haute Cour du Kenya a refusé vendredi d'abroger les lois criminalisant l'homosexualité, douchant ainsi les espoirs de la communauté LGBTQ, qui estime que ces sections du code pénal entretiennent la haine des homosexuels dans un pays où ils sont encore largement stigmatisés.
 
 
 
 
  
Asie
Tawan entre dans l'histoire en actant les premiers mariages homosexuels
 

Taïwan est entré vendredi dans l'histoire en enregistrant les premiers mariages homosexuels d'Asie dans une ambiance festive et pleine d'émotion, après trois décennies de lutte pour l'égalité des droits sur l'île.
 
 
 
 
  
Rouen
Quatre adolescents souponns d'agression transphobe convoqus au commissariat
 

Quatre adolescents sont suspectés d'avoir agressé deux passants, dont une femme transgenre, mardi dernier à Rouen.
 
 
 
 
  
Gala de l'amfAR
Quand le glamour se mobilise contre le sida
 

Des stars, du glamour et des millions pour la lutte contre le sida: Antonio Banderas, Eva Longoria, Adrien Brody, Andie MacDowell, Orlando Bloom ou encore Mariah Carey ont rejoint jeudi soir au Cap d'Antibes (Alpes-Maritimes) le gala de l'amfAR, en marge du Festival de Cannes.
 
 
 
 
  
Elections europennes
L'Inter-LGBT compare les programmes des listes et appelle au vote
 

A quelques jours des élections Européennes du 26 mai, l’Inter-LGBT appelle les électeurs à se mobiliser "pour que les droits humains puissent progresser dans tous les pays lors de la prochaine législature" et dresse un comparaitif des positions des différentes listes en compétition.
 
 
 
 
  
Transphobie
L'agresseur de Julia Boyer condamn la prison ferme
 

Un tribunal a condamné l'agresseur de Julia Boyer pour "violences commises en raison de l’identité de genre" à 10 mois de prison dont 6 mois ferme. Il écope aussi d'une  mise à l’épreuve de deux ans et d'une interdiction de contacter la victime et d’apparaître aux abords de son domicile.
 
 
 
 
  
Paris
Une marche des Fierts pour la PMA et la filiation
 

La Marche des Fiertés LGBT 2019 de Paris défilera samedi 29 juin derrière le mot d’ordre "Filiation, PMA : marre des lois a minima !".
 
 
 
 
  
Eglise catholique
Accus d'agressions sexuelles, le nonce apostolique confront mercredi aux plaignants
 

Le représentant du Vatican en France, visé par une enquête à Paris pour "agressions sexuelles", doit être confronté mercredi à ses accusateurs, a-t-on appris mardi de sources concordantes.
 
 
 
 
  
Afrique
La justice knyane se prononce sur une dcriminalisation de l'homosexualit
 

La justice kényane s'apprête à rendre vendredi un jugement très attendu sur la constitutionnalité de deux lois datant de l'époque coloniale et criminalisant l'homosexualité, même si la communauté gay et lesbienne craint un nouveau report.
 
 
 
 
  
Sport
Le prise de parole forte d'Antoine Griezmann contre l'homophobie dans le foot
 

L'homophobie dans le football, "maintenant ça suffit !", lance l'attaquant vedette des Bleus Antoine Griezmann qui fait la couverture du magazine Têtu mercredi.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site