e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Doublement en 2021 du congé paternité, y compris pour les lesbiennes - Parentalité  
Parentalité
Doublement en 2021 du congé paternité, y compris pour les lesbiennes
 

Réclamé de longue date, l'allongement du congé paternité prévu en 2021 est largement salué par les pères, les élus et les associations féministes, qui attendaient toutefois plus que les 28 jours dont 7 obligatoires annoncés par Emmanuel Macron.

 
 
 
 

A partir de juillet prochain, la durée du congé pour un père - ou le second parent, donc potentiellement une lesbienne - d'un enfant à naître ou adopté, actuellement de 14 jours, sera doublée. "Nous allons porter le congé paternité à un mois, au sein duquel il y aura sept jours obligatoires pour chaque jeune papa", a déclaré mercredi le chef de l'Etat dans une vidéo publiée sur Instagram à l'issue du Conseil des ministres.

Il s'est ensuite rendu dans un centre de protection maternelle et infantile (PMI) en Essonne, où il a vanté une "avancée pour l'égalité femmes-hommes" et "le développement de l'enfant".

Réclamé de longue date par les militantes féministes, les syndicats et nombre de pères, l'allongement de ce congé a fait l'objet de plusieurs pétitions et fait consensus dans la société. La mesure, estimée à plus de 500 millions d'euros en année pleine, sera inscrite dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2021, présenté le 7 octobre en Conseil des ministres.

Les trois jours du congé de naissance seront toujours à la charge de l'employeur, et les 25 jours restants (contre 11 jours depuis 2002) seront indemnisés par la Sécurité sociale. Comme c'est déjà le cas, sept jours supplémentaires seront ajoutés dans le cas d'une grossesse multiple.

De Julien Bayou (EELV) à Julien Aubert (LR), de la CFDT à FO, les représentants politiques et syndicaux ont largement salué cette avancée, certains plaidant toutefois pour un congé encore plus long. Début septembre, la commission présidée par Boris Cyrulnik sur les "1.000 premiers jours" du nouveau-né avait d'ailleurs recommandé de le porter à neuf semaines.

Interrogé sur BFM, le pédopsychiatre a rappelé que la proximité des pères permettait de limiter la dépression péri-natale, qui frapperait 10 à 15% des femmes: "Il faut pas oublier que les jeunes mères actuellement sont seules, ce qui n'est jamais arrivé dans l'histoire humaine". -

Pour Thibaut Pradinas, à l'origine d'une pétition réclamant son extension à quatre semaines, qui avait trouvé beaucoup d'échos en 2017, c'est "une victoire, même si le temps a été long". Toutefois, ce père d'un enfant de 20 mois, membre de l'association "Parents et Féministes", s'est dit déçu du nombre de jours obligatoires, estimant que "le caractère obligatoire est incitatif pour les travailleurs indépendants et protecteur pour les salariés précaires vis-à-vis de leur patron".

L'Elysée avait indiqué mardi soir, sans préciser le nombre de jours, qu'"une part obligatoire" serait introduite dans ce congé et qu'une sanction serait prévue pour les entreprises qui ne la respecteraient pas. Actuellement, sept pères sur dix prennent ce congé optionnel, un chiffre qui dissimule de fortes inégalités sociales: 80% des salariés en CDI y ont recours, contre moins de 60% de ceux qui sont en CDD.

"Avec seulement sept jours obligatoires, on ne répond pas à l'enjeu de justice sociale. Ce congé va rester un privilège pour certains salariés", a regretté auprès de l'AFP Gabrielle, porte-parole du collectif PAF (pour une PArentalité Féministe). Il s'agit d'une "première étape" avant "une réforme ambitieuse du congé parental", a dit mercredi le secrétaire d'Etat chargé de l'Enfance et des Familles, Adrien Taquet, estimant que "la question de la parentalité en entreprise est un vrai sujet dont les partenaires sociaux doivent se saisir".

Parmi les voix discordantes, l'organisation patronale des PME françaises (CPME) et le Medef ont salué "une évolution" pour la société mais regretté qu'elle intervienne en pleine crise sanitaire "alors que la situation des entreprises reste fragile et incertaine".

Stéphanie, lesbienne et maman d'une fille née par PMA, a demandé sur son compte Twitter (@_Tes_Mères) qu'on arrête de le réduire à un simple "congé paternité": "Arrêtez de nous invisibiliser. Les lesbiennes aussi, y ont le droit. Et c'est déjà assez compliqué à dire ou faire comprendre aux employeurs".

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Eglise catholique
Le pape François se dit en faveur de l'union civile pour les couples homosexuels
 

Le pape François a défendu mercredi très explicitement le droit des couples gays, "enfants de Dieu", de vivre au sein d'une "union civile" qui les protège légalement.
 
 
 
 
  
Lyon / Justice
Le blogueur Bassem Braïki condamné à 8 mois de prison avec sursis pour ses propos homophobes
 

Le tribunal correctionnel de Lyon a condamné, mardi 20 octobre, le blogueur Bassem Braïki à huit mois de prison avec sursis. En 2018, il avait tenu des propos homophobes dans une vidéo diffusée sur le réseau social Snapchat. 
 
 
 
 
  
Russie
La proposition de loi anti-mariage gay et anti-trans sur le point d'échouer au parlement
 

Le gouvernement russe a rejeté des amendements législatifs au code de la famille qui auraient non seulement interdit l’égalité du mariage et l’adoption entre personnes du même sexe (qui sont déjà interdites), mais auraient également affecté les personnes trans.
 
 
 
 
  
Grèce
Ouverture du procès sur le lynchage à mort d'un militant LGBT
 

Le procès sur la mort violente de Zacharias Kostopoulos, un militant LGBT grec, décédé à la suite de coups et blessures dans le centre d'Athènes, s'est ouvert mercredi, deux ans après ce qu'Amnesty international a qualifié de "lynchage".
 
 
 
 
  
Covid-19
Les bars gay réclament le droit d'ouvrir entre 6 et 21h dans les zones de couvre-feu
 

Le SNEG & Co, syndicat des lieux festifs et de la diversité, a adressé un recours gracieux au Premier ministre pour demander l’autorisation d’ouverture des débits de boissons (bars sans activité de restauration) entre 6h et 21h dans les zones de couvre-feu.
 
 
 
 
  
Allemagne
L'Etat va indemniser les militaires victimes de discrimination au sein de l'armée entre 1955 et 2000
 

Les organisations LGBT ont accueilli favorablement le projet de loi du ministère fédéral de la Défense allemand sur la réhabilitation et l'indemnisation des soldats victimes de discrimination en raison de leur homosexualité.
 
 
 
 
  
Etats-Unis / Présidentielle
Tiffany Trump promet un remède contre le sida et se trompe sur l'acronyme LGBT
 

Tiffany Trump, fille du président américain, s'est ridiculisée lors d'un discours chaotique à un rassemblement "Trump Pride" - peu fréquenté - censé mettre en valeur la poltique de son père envers les LGBT.
 
 
 
 
  
Turquie
Un groupe de 15 livreurs de kebab agresse 5 gays à Ankara
 

Un groupe de cinq amis marchait tranquillement dans les rues d'Ankara, en Turquie, lorsque des coursiers de restaurant les ont agressés et battus en les insultant.
 
 
 
 
  
Pays-Bas / Zoo
Deux pingouins gays volent un œuf à leurs voisinnes lesbiennes pour devenir pères
 

Deux pingouins mâles gays sont tellement déterminés à devenir pères qu'ils ont investi tout le nid et l'œuf d'un autre couple de pingouins. Sans grande chance de succès car ce couple s'avère être un couple lesbien. 
 
 
 
 
  
Nouvelle-Zélande
Dix pour cent des députés néo-zélandais sont LGBT dans le nouveau parlement
 

Après l'écrasante victoire électorale de la première ministre travailliste Jacinda Ardern, la Nouvelle-Zélande a le parlement le plus LGBT du monde.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site