e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Emmanuel Macron <I>ne se précipitera pas pour légiférer</I> - PMA 
PMA
Emmanuel Macron ne se précipitera pas pour légiférer
 

Dans un entretien au journal catholique La Croix de lundi, le candidat d’En Marche ! revient sur les questions de société au sujet desquelles il indique qu’il "ne se précipitera pas pour légiférer". 

 
 
 
 

Interrogé sur les sujets de société dans le quotidien catholique progressiste La Croix, Emmanuel Macron affirme qu’il "ne se précipitera pas pour légiférer". Il considère que "la priorité dans l’action à venir n’est pas dans la réouverture de ces débats. Elle est dans la transformation économique et sociale du pays, dans la modernisation de l’action publique et dans une initiative forte au niveau européen" et souhaite "donner un cadre aux débats" de société.

Le candidat d'En Marche !, qui avait profondément choqué la communauté LGBT apprès avoir affirmé que les opposants au mariage pour tous avaient été humiliés pendant le débat, marque ses distances avec la mouvement issu de la Manif pour tous, mais réitère son souhait de "laisser place au dissensus".

"Je suis un défenseur du mariage pour tous, en même temps, j’entends les voix qui se sont élevées. Pas celles de Sens commun ou de la Manif pour tous, qui ont politisé le débat à l’excès et parfois avec véhémence, mais les interrogations sincères de personnes dont les convictions religieuses ou politiques n’étaient pas conformes au choix final. Il faut savoir les entendre, laisser place au dissensus et non l’écraser", déclare-t-il à La Croix. 

Sur la PMA, Emmanuel réaffirme la position qu'il a fait connaître au lendemain de la polémique suscitée par ses propos sur la Manif pour tous.  "Il faut étendre la PMA, au nom de l’égalité hommes-femmes et du droit à l’accès à une prestation médicale", juge-t-il. Toutefois, il subordonne cette réforme à "l’avis attendu du Comité consultatif national d’éthique" et à "l’état de la société et des débats qui s’y jouent"... Une prudence qui ne manquera pas de nourrir le doute chez ses détracteurs LGBT notamment. 

Sur la question de la GPA, Emmanuel rappelle sa fermeture à tout pendant son quinquennat.

> Macron veut lutter contre l'homophobie

Invité de l'émission de TMC "Quotidien" lundi 13 mars, Emmanuel Macron a évoqué "la violence au quotidien [subie par] celles et ceux qui sont en France, qui sont mariés ou qui vivent en couple, qui apprennent à leurs parents, à leur entourage, qu'ils sont gays ou lesbiens". 

"Moi je viens de la province : il ne faut pas penser que les comportements sont aussi ouverts que dans toutes les métropoles, à Paris ou dans les grandes villes. Et il y a encore une violence ordinaire, celle que SOS homophobie ou Le Refuge pointent du doigt. Ça, c'est un sujet sur lequel on doit profondément avancer, en continuant à le dénoncer, en agissant avec les associations sur le terrain, et en agissant avec beaucoup plus de vigueur qu'on ne le fait aujourd'hui. Ce n'est pas une extension des droits formels mais c'est une action sociétale pour régler des situations de souffrance, d'humiliation, de violence, qui existent encore chaque jour dans notre pays aujourd'hui", a-t-il déclaré.


 
  
  L'Actu
 
 
  
CEVIPOF
Une étude analyse le vote gay et lesbien à la prochaine présidentielle
 

Le CEVIPOF a enquêté sur l'influence de l'orientation sexuelle dans les intentions de votes à la prochaine élection présidentielle. Résultat: l’orientation sexuelle ne produit pas des positions politiques radicalement spécifiques malgré des enjeux liés à l’orientation sexuelle.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Un rappeur inculpé pour l'agression homophobe de trois personnes à New York
 

Un rappeur de 32 ans a été inculpé mercredi de crime homophobe pour l'agression de trois hommes à la sortie d'une discothèque gay de New York, a indiqué le bureau du procureur de Brooklyn.
 
 
 
 
  
Vietnam
Un bodybuilder transgenre bouscule les codes
 

C'est un moment désagréable: à chaque compétition, Kendy Nguyen, premier bodybuilder ouvertement transgenre du Vietnam, doit enfiler un haut de bikini sur ses pectoraux saillants pour affronter ses adversaires.
 
 
 
 
  
Eglise catholique
La Conférence des évêques de France réaffirme son opposition à la PMA et la GPA
 

En pleine campagne présidentielle, le président de la Conférence des évêques de France a livré ses réflexions sur plusieurs sujets sociétaux sensibles tels que l'avortement, l'euthanasie, la PMA ou la GPA. mais aussi sur la question de la pédophilie dans l'église. 
 
 
 
 
  
Conseil de Paris
Pas de pub sexiste, homophobe ou discriminatoire sur le réseau municipal d'affichage
 

Les publicités diffusées sur le réseau municipal d'affichage de Paris ne devront comporter aucune publicité sexiste ou discriminatoire, a décidé mardi le Conseil de Paris à l'occasion du vote attribuant au groupe JCDecaux, seul candidat, le marché du mobilier urbain d'information.
 
 
 
 
  
VIH / IST
Marisol Touraine veut améliorer la santé sexuelle des Français
 

La ministre de la Santé Marisol Touraine a lancé mardi une initiative visant à améliorer la santé sexuelle des Français qui prévoit notamment de renforcer la prévention et le dépistage du sida et des infections sexuellement transmissibles (IST).
 
 
 
 
  
Australie
Un couple lesbien autorisé à adopter une fillette contre l'avis de ses parents biologiques
 

En Australie, un couple homosexuel a gagné une bataille judiciaire pour l'adoption d'une petite fille à laquelle ses parents biologiques tentaient de s'opposer.
 
 
 
 
  
Buenos Aires
Une station de métro porte le nom d'un mlilitant LGBT décédé du sida
 

Une station de métro de Buenos Aires porte le nom d'un militant LGBT décédé du sida pour la toute première fois au monde.
 
 
 
 
  
Tuerie d'Orlando
Orlando va célébrer l'anniversaire du massacre du Pulse par une journée spéciale
 

La ville d'Orlando commémorera le premier anniversaire de la tragique fusillade dans la discothèque gay Pulse en organisant une journée d'"amour et de gentillesse" le 12 juin prochain.
 
 
 
 
  
Transgenres
La cour d’Appel de Montpellier valide l’unique critère social pour un chagement d'état civil
 

Une femme transgenre qui avait fait une demande de changement d’état civil au tribunal de grande instance (TGI) de Montpellier sur la base d'éléments sociaux et médicaux, mais sans avoir entrepris de chirurgie génitale, vient d'obtenir satisfaction.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site

  
 Annonce