e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Emmanuel Macron <I>ne se précipitera pas pour légiférer</I> - PMA 
PMA
Emmanuel Macron ne se précipitera pas pour légiférer
 

Dans un entretien au journal catholique La Croix de lundi, le candidat d’En Marche ! revient sur les questions de société au sujet desquelles il indique qu’il "ne se précipitera pas pour légiférer". 

 
 
 
 

Interrogé sur les sujets de société dans le quotidien catholique progressiste La Croix, Emmanuel Macron affirme qu’il "ne se précipitera pas pour légiférer". Il considère que "la priorité dans l’action à venir n’est pas dans la réouverture de ces débats. Elle est dans la transformation économique et sociale du pays, dans la modernisation de l’action publique et dans une initiative forte au niveau européen" et souhaite "donner un cadre aux débats" de société.

Le candidat d'En Marche !, qui avait profondément choqué la communauté LGBT apprès avoir affirmé que les opposants au mariage pour tous avaient été humiliés pendant le débat, marque ses distances avec la mouvement issu de la Manif pour tous, mais réitère son souhait de "laisser place au dissensus".

"Je suis un défenseur du mariage pour tous, en même temps, j’entends les voix qui se sont élevées. Pas celles de Sens commun ou de la Manif pour tous, qui ont politisé le débat à l’excès et parfois avec véhémence, mais les interrogations sincères de personnes dont les convictions religieuses ou politiques n’étaient pas conformes au choix final. Il faut savoir les entendre, laisser place au dissensus et non l’écraser", déclare-t-il à La Croix. 

Sur la PMA, Emmanuel réaffirme la position qu'il a fait connaître au lendemain de la polémique suscitée par ses propos sur la Manif pour tous.  "Il faut étendre la PMA, au nom de l’égalité hommes-femmes et du droit à l’accès à une prestation médicale", juge-t-il. Toutefois, il subordonne cette réforme à "l’avis attendu du Comité consultatif national d’éthique" et à "l’état de la société et des débats qui s’y jouent"... Une prudence qui ne manquera pas de nourrir le doute chez ses détracteurs LGBT notamment. 

Sur la question de la GPA, Emmanuel rappelle sa fermeture à tout pendant son quinquennat.

> Macron veut lutter contre l'homophobie

Invité de l'émission de TMC "Quotidien" lundi 13 mars, Emmanuel Macron a évoqué "la violence au quotidien [subie par] celles et ceux qui sont en France, qui sont mariés ou qui vivent en couple, qui apprennent à leurs parents, à leur entourage, qu'ils sont gays ou lesbiens". 

"Moi je viens de la province : il ne faut pas penser que les comportements sont aussi ouverts que dans toutes les métropoles, à Paris ou dans les grandes villes. Et il y a encore une violence ordinaire, celle que SOS homophobie ou Le Refuge pointent du doigt. Ça, c'est un sujet sur lequel on doit profondément avancer, en continuant à le dénoncer, en agissant avec les associations sur le terrain, et en agissant avec beaucoup plus de vigueur qu'on ne le fait aujourd'hui. Ce n'est pas une extension des droits formels mais c'est une action sociétale pour régler des situations de souffrance, d'humiliation, de violence, qui existent encore chaque jour dans notre pays aujourd'hui", a-t-il déclaré.


 
  
  L'Actu
 
 
  
GPA
La Manif pour tous appelle Macron à agir contre une pratique en plein essor
 

La présidente de la Manif pour tous, Ludovine de la Rochère, a appelé jeudi Emmanuel Macron à "agir" contre la gestation pour autrui (GPA), "une violence faite aux femmes" qui est, selon elle, aujourd'hui "en plein essor".
 
 
 
 
  
Egalité
L'Amérique s'enflamme autour d'un gâteau de mariage gay
 

L'affaire du gâteau de mariage gay, refusé par un patissier chrétien, sera tranchée par la Cour suprême à Washington, lors d'une audience solennelle le 5 décembre prochain. En jeu, la question de la prévalence de l'égalité sur la religion.
 
 
 
 
  
Droite
Le Conseil régional d'IDF accorde une subvention à une organisation homophobe
 

L'opposition de gauche au conseil régional d'Ile-de-France a dénoncé mercredi des subventions accordées par la région à des associations anti-IVG et homophobe.
 
 
 
 
  
France
Alerte sur les droits sexuels des femmes et des homosexuels en Outre-mer
 

En Outre-mer, les personnes LGBT rencontrent des difficultés à bénéficier effectivement de leurs droits, selon un rapport de la Commission nationale consultative des droits de l'Homme (CNCDH).
 
 
 
 
  
Eglise catholique
Le père psy Anatrella n'en a pas fini avec la justice de l'Eglise
 

Le "psy de l'Eglise" Tony Anatrella, soupçonné d'abus sexuels sur de jeunes hommes, n'en a pas fini avec la justice ecclésiastique: une enquête préalable a été ouverte qui pourra conduire à des sanctions, même si Rome n'a pas autorisé un procès judiciaire canonique.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Nouvelle décision judiciaire contre l'interdiction des trans dans l'armée
 

Pour la deuxième fois en un mois, un tribunal fédéral s'est prononcé contre l'annonce par le président Donald Trump d'une interdiction pour les personnes trans de servir d'ans l'armée américaine. 
 
 
 
 
  
Canada
Le gouvernement va présenter des excuses pour la discrimination historique des personnes LGBT
 

Le premier ministre Justin Trudeau va présenter les excuses du gouvernement aux milliers de Canadiens qui ont été emprisonnés, ou discriminés, jusque dans les années 1990, en raison de leur orientation sexuelle.   
 
 
 
 
  
Etre gay au Nigeria
La peur au quotidien, entre violences et arnaques
 

A 19 ans, David se prenait pour "Naomie Campbell". Il venait tout juste de comprendre et d'assumer son homosexualité, un délit passible de prison au Nigeria. Mais quelques mois plus tard, il était arrêté et humilié par la police.
 
 
 
 
  
Asie
En Chine, des gays et des lesbiennes se réfugient dans le mariage blanc
 

Ces deux Chinoises en couple voulaient cacher leur relation à leurs parents, qui les poussaient à trouver l'homme idéal. Leur solution face à l'intense pression familiale: faire un "mariage de convenance" avec deux hommes gays.
 
 
 
 
  
Turquie
Le gouverneur d'Ankara interdit tous les rassemblements culturels LGBTI
 

Les autorités turques ont annoncé dimanche l'interdiction "jusqu'à nouvel ordre" des rassemblements culturel LGBTI dans les cinémas et lieux d'exposition de la province d'Ankara, estimant que de telles manifestations menaçaient l'ordre public.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site

  
 Annonce