e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Emmanuel Macron <I>ne se précipitera pas pour légiférer</I> - PMA 
PMA
Emmanuel Macron ne se précipitera pas pour légiférer
 

Dans un entretien au journal catholique La Croix de lundi, le candidat d’En Marche ! revient sur les questions de société au sujet desquelles il indique qu’il "ne se précipitera pas pour légiférer". 

 
 
 
 

Interrogé sur les sujets de société dans le quotidien catholique progressiste La Croix, Emmanuel Macron affirme qu’il "ne se précipitera pas pour légiférer". Il considère que "la priorité dans l’action à venir n’est pas dans la réouverture de ces débats. Elle est dans la transformation économique et sociale du pays, dans la modernisation de l’action publique et dans une initiative forte au niveau européen" et souhaite "donner un cadre aux débats" de société.

Le candidat d'En Marche !, qui avait profondément choqué la communauté LGBT apprès avoir affirmé que les opposants au mariage pour tous avaient été humiliés pendant le débat, marque ses distances avec la mouvement issu de la Manif pour tous, mais réitère son souhait de "laisser place au dissensus".

"Je suis un défenseur du mariage pour tous, en même temps, j’entends les voix qui se sont élevées. Pas celles de Sens commun ou de la Manif pour tous, qui ont politisé le débat à l’excès et parfois avec véhémence, mais les interrogations sincères de personnes dont les convictions religieuses ou politiques n’étaient pas conformes au choix final. Il faut savoir les entendre, laisser place au dissensus et non l’écraser", déclare-t-il à La Croix. 

Sur la PMA, Emmanuel réaffirme la position qu'il a fait connaître au lendemain de la polémique suscitée par ses propos sur la Manif pour tous.  "Il faut étendre la PMA, au nom de l’égalité hommes-femmes et du droit à l’accès à une prestation médicale", juge-t-il. Toutefois, il subordonne cette réforme à "l’avis attendu du Comité consultatif national d’éthique" et à "l’état de la société et des débats qui s’y jouent"... Une prudence qui ne manquera pas de nourrir le doute chez ses détracteurs LGBT notamment. 

Sur la question de la GPA, Emmanuel rappelle sa fermeture à tout pendant son quinquennat.

> Macron veut lutter contre l'homophobie

Invité de l'émission de TMC "Quotidien" lundi 13 mars, Emmanuel Macron a évoqué "la violence au quotidien [subie par] celles et ceux qui sont en France, qui sont mariés ou qui vivent en couple, qui apprennent à leurs parents, à leur entourage, qu'ils sont gays ou lesbiens". 

"Moi je viens de la province : il ne faut pas penser que les comportements sont aussi ouverts que dans toutes les métropoles, à Paris ou dans les grandes villes. Et il y a encore une violence ordinaire, celle que SOS homophobie ou Le Refuge pointent du doigt. Ça, c'est un sujet sur lequel on doit profondément avancer, en continuant à le dénoncer, en agissant avec les associations sur le terrain, et en agissant avec beaucoup plus de vigueur qu'on ne le fait aujourd'hui. Ce n'est pas une extension des droits formels mais c'est une action sociétale pour régler des situations de souffrance, d'humiliation, de violence, qui existent encore chaque jour dans notre pays aujourd'hui", a-t-il déclaré.


 
  
  L'Actu
 
 
  
Azerbaïdjan
Vague d'arrestations de gays et transgenres à Bakou
 

Au moins 100 personnes homosexuelles et transgenres ont été arrêtées, torturées ou maltraitées ces derniers jours en Azerbaïdjan, selon des inforamtions de médias locaux.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
L'auteur d'un livre appelant au dialogue entre l'Eglise et les gays qualifié d'homo-hérétique
 

L’auteur d'un livre qui appelle au dialogue et au respect entre l’Église catholique et la communauté LGBT, est au coeur d'une cyber campagne de petits groupes catholiques qui le taxent d'"homo-hérétique".
 
 
 
 
  
Allemagne
L'extrême droite homophobe fait une percée inquiétante aux élections fédérales
 

L'Allemagne, qui faisait jusqu'ici exception en Europe, voit l'extrême droite arriver de façon importante au Bundestag à la faveur des dernières élections fédérales. Une percée inquiétante pour la communauté LGBT.
 
 
 
 
  
Droits de l'Homme
La Tunisie annonce qu'elle met fin aux tests anaux sur les homosexuels
 

La Tunisie a assuré devant l’ONU qu’il aller mettre fin aux tests anaux auxquels la police et justice soumettent régulièrement les homosexuels, mais le pays refuse de dépénaliser les relations entre hommes. 
 
 
 
 
  
Sondage
64% des Français favorables à la PMA pour toutes
 

Au moins 64% des Français sont favorables à l'ouverture de la PMA aux femmes célibataires et aux couples lesbiens, une proportion qui croît année après année, selon un sondage paru vendredi et alors que la mesure sera proposée par le gouvernement lors d'états généraux de la bioéthique en 2018.
 
 
 
 
  
Front National
Florian Philippot quitte le parti d'extrême droite, où il n'avait pas sa place
 

Le départ du vice-président du FN signe la fin de l'opération de "dédiabolisation" du parti d'extrême droite tentée par cet ambitieux issu de la gauche souverainiste. Homosexuel assumé après un outing, il n'a jamais été accepté par la base miltante et était honni par la puissante aile traditionnaliste.
 
 
 
 
  
Portrait
Florian Philippot, l'ex-gourou de Marine Le Pen
 

Florian Philippot, qui quitte jeudi le Front national sur un désaccord avec Marine Le Pen, était son plus proche collaborateur depuis 2011 et le chef d'orchestre de la "dédiabolisation" du parti d'extrême-droite.
 
 
 
 
  
Traitement du VIH
Création d'un triple-antiviral très efficace contre le virus du sida
 

Des chercheurs du groupe pharmaceutique français Sanofi et des Instituts nationaux américains de la santé (NIH) ont développé un triple antiviral présenté comme extrêmement prometteur pour la prévention et le traitement du virus du sida.
 
 
 
 
  
Présidentielle au Brésil
Le candidat homophobe d'extrême droite progresse face à Lula
 

L'ex-président brésilien Lula reste largement en tête des intentions de vote pour l'élection de 2018, d'après un sondage publié mardi, qui confirme la poussée du candidat homophobe d'extrême droite Jair Bolsonaro.  
 
 
 
 
  
PMA élargie aux couples lesbiens
François de Rugy favorable à ce qu'un texte vienne assez rapidement à l'Assemblée
 

Le président de l'Assemblée François de Rugy a souhaité mercredi qu'un texte ouvrant la PMA à toutes les femmes soit "assez rapidement" inscrit à l'ordre du jour des députés, alors que l'exécutif semble temporiser sur le calendrier.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site