e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Emmanuel Macron <I>ne se précipitera pas pour légiférer</I> - PMA 
PMA
Emmanuel Macron ne se précipitera pas pour légiférer
 

Dans un entretien au journal catholique La Croix de lundi, le candidat d’En Marche ! revient sur les questions de société au sujet desquelles il indique qu’il "ne se précipitera pas pour légiférer". 

 
 
 
 

Interrogé sur les sujets de société dans le quotidien catholique progressiste La Croix, Emmanuel Macron affirme qu’il "ne se précipitera pas pour légiférer". Il considère que "la priorité dans l’action à venir n’est pas dans la réouverture de ces débats. Elle est dans la transformation économique et sociale du pays, dans la modernisation de l’action publique et dans une initiative forte au niveau européen" et souhaite "donner un cadre aux débats" de société.

Le candidat d'En Marche !, qui avait profondément choqué la communauté LGBT apprès avoir affirmé que les opposants au mariage pour tous avaient été humiliés pendant le débat, marque ses distances avec la mouvement issu de la Manif pour tous, mais réitère son souhait de "laisser place au dissensus".

"Je suis un défenseur du mariage pour tous, en même temps, j’entends les voix qui se sont élevées. Pas celles de Sens commun ou de la Manif pour tous, qui ont politisé le débat à l’excès et parfois avec véhémence, mais les interrogations sincères de personnes dont les convictions religieuses ou politiques n’étaient pas conformes au choix final. Il faut savoir les entendre, laisser place au dissensus et non l’écraser", déclare-t-il à La Croix. 

Sur la PMA, Emmanuel réaffirme la position qu'il a fait connaître au lendemain de la polémique suscitée par ses propos sur la Manif pour tous.  "Il faut étendre la PMA, au nom de l’égalité hommes-femmes et du droit à l’accès à une prestation médicale", juge-t-il. Toutefois, il subordonne cette réforme à "l’avis attendu du Comité consultatif national d’éthique" et à "l’état de la société et des débats qui s’y jouent"... Une prudence qui ne manquera pas de nourrir le doute chez ses détracteurs LGBT notamment. 

Sur la question de la GPA, Emmanuel rappelle sa fermeture à tout pendant son quinquennat.

> Macron veut lutter contre l'homophobie

Invité de l'émission de TMC "Quotidien" lundi 13 mars, Emmanuel Macron a évoqué "la violence au quotidien [subie par] celles et ceux qui sont en France, qui sont mariés ou qui vivent en couple, qui apprennent à leurs parents, à leur entourage, qu'ils sont gays ou lesbiens". 

"Moi je viens de la province : il ne faut pas penser que les comportements sont aussi ouverts que dans toutes les métropoles, à Paris ou dans les grandes villes. Et il y a encore une violence ordinaire, celle que SOS homophobie ou Le Refuge pointent du doigt. Ça, c'est un sujet sur lequel on doit profondément avancer, en continuant à le dénoncer, en agissant avec les associations sur le terrain, et en agissant avec beaucoup plus de vigueur qu'on ne le fait aujourd'hui. Ce n'est pas une extension des droits formels mais c'est une action sociétale pour régler des situations de souffrance, d'humiliation, de violence, qui existent encore chaque jour dans notre pays aujourd'hui", a-t-il déclaré.


 
  
  L'Actu
 
 
  
Adoption / Seine-Maritime
Le parquet ouvre une enquête pour discrimination envers les homosexuels
 

La justice a annoncé jeudi une enquête pour discrimination après des propos d'une responsable du service adoption du conseil départemental de Seine-Maritime concernant les homosexuels, tandis que des associations manifestaient devant la collectivité.
 
 
 
 
  
Justice
Une enquête ouverte à Nancy pour discrimination à l'adoption par des couples homosexuels
 

Le parquet de Nancy a ouvert une enquête en mai après une plainte pour "discrimination" déposée par l'Association des familles homoparentales (ADFH) pour discrimination dans le traitement des adoptions, a-t-on appris jeudi auprès du parquet.
 
 
 
 
  
Mondial de foot / Russie
Amende pour le Mexique après des chants homophobes de ses supporters
 

L'instance disciplinaire de la Fifa a sanctionné mercredi la Fédération mexicaine (FMF) d'une amende de 10.000 CHF (8.600 EUR) après les chants "discriminatoires et insultants" de ses supporters lors de la première période de la victoire contre l'Allemagne (1-0) le 17 juin.
 
 
 
 
  
Seine-maritime
La responsable du service adoption suspendue après ses propos sur les homosexuels
 

La responsable du service adoption de Seine-maritime a été relevée mercredi de ses fonctions "à titre conservatoire", a annoncé dans un communiqué le conseil départemental, à la suite de propos discriminatoires envers les homosexuels tenus par la fonctionnaire.
 
 
 
 
  
Nations Unies
Le départ des États-Unis du Conseil des droits de l'homme compromet le travail sur les droits mondiaux des LGBT
 

La décision de l'administration Trump de quitter le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies menace de saper le travail sur les droits mondiaux des LGBT, affirment les activistes.
 
 
 
 
  
Adoption
Le département de Seine-maritime accusé de discrimination envers les couples homosexuels
 

Le conseil départemental de Seine-maritime est accusé de discrimination envers les couples homosexuels dans l'attribution des adoptions d'enfants, après des propos d'une responsable de service sur France Bleu Normandie, "fermement" condamnés par le président UDI de la collectivité.
 
 
 
 
  
Palamarès
Les OUT d'or 2018 ont récompensé les personnalités engagées dans la visibilité LGBT
 

La seconde édition des OUT d'or a récompensé artistes, militants et journalistes engagés dans la visibilité LGBT, mardi soir à Paris.
 
 
 
 
  
Mexique
Trois militants LGBT victimes du crime organisé
 

Trois activistes LGBTI bien connus ont été abattus par des hommes armés dimanche au Mexique. Ils ont apparemment été torturés.   
 
 
 
 
  
Marketing
Un visuel gay-friendly sur des bouteilles d'Evian fait bondir les anti-LGBT
 

Un dessin représentant un couple d’hommes se tenant par la main apposé sur les bouteilles d'Evian suscite de vives réactions homophobes sur les réseaux sociaux.
 
 
 
 
  
Grande-Bretagne
Premier mariage gay au sein de la famille royale d'Angleterre
 

Un cousin de la reine d'Angleterre va épouser son compagnon. Ce mariage de même sexe sera le premier au sein de la famille royale britannique.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site