e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Emmanuel Macron publie une lettre ouverte aux LGBTI - Présidentielle 
Présidentielle
Emmanuel Macron publie une lettre ouverte aux LGBTI
 

Emmanuel Macron publie une "lettre ouverte aux LGBTI" dans laquelle il rappelle ses engagements envers les personnes LGBT à quelques jours du premier tour et alors que les sondages lui sont moins favorables.

 
 
 
 

"Je veux être le président de la République qui donnera à toutes les citoyennes et tous les citoyens les mêmes possibilités de déployer leur liberté et de vivre la vie qu'ils souhaitent", affirme Emmanuel Macron dans sa "lettre ouverte" qui constitue une innovation dans la façon de s'adresser à l'électorat LGBT.

Dans ce long argumentaire, le candidat d'En Marche! reprend l'ensemble des engagements qu'il a formulé depuis le début de sa campagne sur les questions LGBT.

Un dossier abordé de façon désastreuse avec l’interview accordée à L'Obs dans laquelle il avait les jugé que les militants de la Manif pour tous avaient été "humiliés" au cours du débat sur le mariage pour tous.

Ce faux pas majeur avait été corrigé par une affirmation vigoureuse de sa défense de la loi Taubira et un engagement à ouvrir la PMA aux couples lesbiens.

Pour tenter de faire oublier des propos qui ont choqué la communauté LGBT, en préambule de sa "lettre ouverte" Emmanuel Macron rappelle que "près de quatre ans après le déchaînement de réactions anti-LGBTI ayant entouré le vote de la loi ouvrant le mariage et l‘adoption aux couples de personnes de même sexe, les blessures sont encore loin d'être pansées".

Le candidat souhaite "que les personnes LGBTI puissent mener leur vie comme elles l‘entendent" et se dit "absolument déterminé à lutter contre les discriminations et à faire avancer l'égalitédes droits".
"Je mènerai une lutte intraitable contre la haine envers les LGBTI" afin que "plus jamais, [les personnes LGBT] n‘aient à baisser la tête ni à craindre pour leurs vies", promet-il en s'engageant à une une action au niveau de l'école "qui a aussi pour mission d’éduquer nos enfants au respect mutuel et a l'égalité".

Emmanuel Macron souhaite aussi "que les agents de la fonction publique, notamment au sein de la police et de la gendarmerie, soient mieux formés à ces questions".

"Ce combat contre la haine envers les LGBTI aura pour bouclier la justice", peut-on encore lire dans le texte du candidat qui promet "des opérations de 'testing' dans les entreprises ou dans l‘accès au logement". 

Pour ce qui est de la PMA, il faudra attendre que le Comité consultatif national d'éthique ait rendu son avis, prévu pour la fin du printemps 2017.
Soucieux de "construire un consensus le plus large possible", Emmanuel Macron veut un "débat serein préservé des insultes et des attaques qui blessent les couples de même sexe et leurs familles". Il lui faudra bien du doigté quand on voit à quel point le mouvement de la Manif pour tous reste mobilisé et radical. 

S'il s'affirme opposé à la GPA en France, Emmanuel Macron s’engage toutefois "à ce que les enfants issus de la GPA nés à l’étranger voient leur filiation reconnue à l’état-civil français".

"Je serai le Président qui se battra contre l’intransigeance et les discriminations qui sont encore une réalité pour un grand nombre d’entre vous. Mais je serai aussi le Président qui cherchera constamment à convaincre, par l'éducation et le débat, et à construire la plus grande majorité et le plus large consensus possible dans la société, pour légiférer vers davantage d‘égalité. Car sur ces sujets qui touchent à des projets de vie, à l’amour, à l’intime, je ne veux plus que notre pays soit coupé en deux !", conclut-il. 


 
  
  L'Actu
 
 
  
Interview TF1
Macron maintient le flou sur la légalisation de la PMA pour les couples de femmes
 

Emmanuel Macron, qui avait promis au cours de sa campagne d'ouvrir la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, y compris lesbiennes et célibataires, a souhaité dimanche sur TF1 "un débat apaisé dans le courant de l'année 2018 sur la question.
 
 
 
 
  
Elections législatives
L'Autriche vers une coalition droite/extrême droite, menace pour les droits LGBT
 

La victoire des conservateurs dimanche aux législatives, et la perspective d'une alliance avec l'extrême droite menacent les droits LGBT autrichiens et en particulier le projet de légalisation du mariage gay. 
 
 
 
 
  
Maroc
Le ministre marocain des droits de l'homme qualifie les homosexuels d'ordures
 

Le ministre marocain des droits de l'Homme, Mustapha Ramid, a qualifié les homosexuels d'"ordures" lors d'une interpellation journalistique sur la pénalisation de l'homosexualité.
 
 
 
 
  
Paris
Bruno Julliard annonce la création d'un centre d'archives LGBT en 2020
 

Véritable serpent de mer, le projet de centre d'archives LGBT devrait enfin disposer d'un lieu à Paris en 2020.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
La Maison Blanche retire son soutien au Stonewall Inn comme Monument national
 

Donald Trump n'en finit pas de revenir sur les mesures de soutien à la communauté LGBT prises par son prédécesseur Barck Obama. Dernier mesure en date, le retrait du soutien de l'Etat fédéral au Stonewall Inn comme "Monument national".
 
 
 
 
  
Haute-Savoie
Une bande de jeunes visaient des homosexuels avec une carabine 22 long rifle
 

On a frôlé le pire en Haute-Savoie où une bande de jeunes avait entrepris de tirer à la carabine sur des homosexuels. 
 
 
 
 
  
Droite
Sens Commun fait un appel du pied à Marion Maréchal-Le Pen
 

L'appel du pied du président de Sens Commun, émanation politique de la Manif Pour tous et mouvement associé aux Républicains, à Marion Maréchal-Le Pen passe mal, officiellement, dans les rangs du parti de droite.
 
 
 
 
  
Kosovo
Première gay pride dans les rues de Pristina
 

Une Gay pride a été organisée pour la première fois mardi dans les rues de Pristina, la capitale du Kosovo, dont la société reste très patriarcale.
 
 
 
 
  
Transgenres
La Grèce autorise le changement de sexe à partir de 15 ans
 

Le Parlement grec a voté mardi une loi autorisant le changement de sexe à partir de 15 ans, ce qui a provoqué une polémique entre le gouvernement de gauche au pouvoir d'une part et l'opposition de droite et l'Eglise orthodoxe de Grèce d'autre part.
 
 
 
 
  
Campagne anti-PMA
Ne laissons pas la haine à nouveau envahir les rues !, met en garde l'APGL
 

L’APGL – Association des Parents et futurs parents Gay et Lesbiens – se dit scandalisée par la récente campagne de la Manif pour tous comparant les enfants nés par PMA à des légumes OGM. L'association y voit "la porte ouverte à des déferlantes haineuses à l’encontre des familles homoparentales". 
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site