e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Eric Zemmour jugé en diffamation en mai 2023 pour des propos sur le mouvement LGBT - Justice  
Justice
Eric Zemmour jugé en diffamation en mai 2023 pour des propos sur le mouvement LGBT
 

Le candidat d'extrême droite à la présidentielle Eric Zemmour doit être jugé à Paris en mai 2023 pour diffamation aggravée, pour des propos tenus en 2019 sur le "mouvement féministe" et le "mouvement LGBT", a décidé vendredi le tribunal.

 
 
 
 

L'association Stop Homophobie avait porté plainte après des déclarations de l'ancien éditorialiste sur CNews.

Eric Zemmour a été renvoyé en correctionnelle en novembre et le tribunal a fixé vendredi une date de procès, lors d'une audience de procédure. Le 15 octobre 2019, le polémiste avait notamment déclaré: "La rencontre du mouvement féministe et du mouvement LGBT fait qu'avec la force des mythes de ces minorités, avec leurs relations dans les médias, dans la justice, au sein de l'appareil d'Etat, ils ont asservi l'appareil d'Etat à leur idéologie et donc à leurs caprices". "On a des caprices d'une petite minorité qui tient la main sur l'Etat et qui l'asservit à son profit et qui va d'abord désagréger la société parce qu'on va avoir des enfants sans père et je viens de vous dire que c'est une catastrophe et deuxièmement qui va faire payer ses caprices par tous les autres Français", avait-il aussi affirmé.

Le directeur général de CNews, Serge Nedjar, doit être jugé à ses côtés, comme il est d'usage en droit de la presse pour les directeurs de publication.

Eric Zemmour est un habitué des polémiques et des prétoires. Lundi, il connaîtra le jugement du tribunal après son procès en novembre, en son absence, pour ses propos controversés sur les migrants mineurs isolés en septembre 2020, là aussi sur CNews. Le parquet a requis 10.000 euros d'amende, avec possibilité d'emprisonnement en cas de non-paiement. Jeudi, il doit en outre être jugé en appel pour ses propos sur le maréchal Pétain "sauveur" des Juifs français, sur la même chaîne de télévision, en octobre 2019. En première instance, il avait été relaxé des poursuites pour contestation de crime contre l'humanité.

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Moderna
Début des essais sur les humains d'un vaccin contre le VIH utilisant l'ARN messager
 

Les premières doses d'un vaccin contre le virus du sida utilisant la technologie de l'ARN messager ont été administrées chez des humains, ont annoncé jeudi l'entreprise américaine de biotechnologie Moderna et l'organisation International AIDS Vaccine Initiative.
 
 
 
 
  
Meurtre de Vanesa Campos
15 et 20 ans de réclusion requis contre les principaux accusés
 

L'accusation a requis jeudi 27 janvier des peines de 15 et 20 ans de réclusion criminelle à l'encontre des deux principaux accusés au procès du meurtre au bois de Boulogne en 2018 de Vanesa Campos, travailleuse du sexe transgenre sans-papiers.
 
 
 
 
  
Asie
Hong Kong refuse le changement d'état civil aux personnes trans non opérées
 

Les personnes trans ne pourront officiellement faire reconnaître leur nouveau genre sur leurs papiers d'identité que s'ils ont subi une opération de réassignation, a décidé jeudi 27 janvier un tribunal de Hong Kong.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Un transgenre pédophile incarcéré dans une prison pour mineurs
 

Aujourd'hui femme transgenre, un jeune homme avait sexuellement agressé une fillette de 10 ans alors qu’il était âgé de 17 ans. Il n’avait été interpellé qu’en 2021.
 
 
 
 
  
Eglise catholique
Le pape François appelle les parents à soutenir leurs enfants homosexuels et non à les condamner
 

Le pape François a déclaré mercredi que les parents d'enfants homosexuels ne devraient pas les condamner mais leur offrir un soutien.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Le juge progressiste de la Cour suprême Stephen Breyer va se retirer
 

Le juge progressiste Stephen Breyer va quitter ses fonctions à la Cour suprême des Etats-Unis d'ici l'été, ce qui permettra à Joe Biden de nommer, pour la première fois, une femme noire au sein de la puissante institution.  
 
 
 
 
  
Nouveau délit
Vote définitif au Parlement pour pénaliser les thérapies de conversion
 

"Il n'y a rien à guérir": le Parlement a adopté définitivement mardi, avec un ultime vote des députés, une proposition de loi LREM qui cible les "thérapies de conversion", pratiques visant à imposer l'hétérosexualité aux personnes LGBT.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Les performances de la nageuse transgenre Lia Thomas crée la polémique
 

La polémique fait rage aux États-Unis à propos de la jeune femme qui brille dans les bassins universitaires.
 
 
 
 
  
Botswana
Le président promet de respecter la dépénalisation de l'homosexualité
 

Le président du Botswana a promis lundi d'appliquer pleinement la décision de justice dépénalisant l'homosexualité dans ce pays enclavé d'Afrique australe, deux mois après avoir perdu un appel visant à annuler ce jugement.
 
 
 
 
  
Thérapies de conversion
Ultime vote au Parlement pour créer un nouveau délit
 

Le Parlement doit adopter définitivement mardi, avec un ultime vote des députés, une proposition de loi LREM qui cible les "thérapies de conversion", pratiques visant à imposer l'hétérosexualité aux personnes LGBT.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site