e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Florian Philippot quitte le parti d'extrême droite, <I>où il n'avait pas sa place</I> - Front National  
Front National
Florian Philippot quitte le parti d'extrême droite, où il n'avait pas sa place
 

Le départ du vice-président du FN signe la fin de l'opération de "dédiabolisation" du parti d'extrême droite tentée par cet ambitieux issu de la gauche souverainiste. Homosexuel assumé après un outing, il n'a jamais été accepté par la base miltante et était honni par la puissante aile traditionnaliste.

 
 
 
 

Le vice-président du Front national a annoncé sa démission jeudi matin sur France 2. Il avait refusé de quitter la présidence de son association "Les Patriotes" et s'est vu retirer ses responsabilités par Marine Le Pen. 

"On m'a dit que j'étais vice-président à rien... Ecoutez, je n'ai pas le goût du ridicule, je n'ai jamais eu le goût de rien faire, donc bien sûr je quitte le Front national", a annoncé celui qui a longtemps été considéré comme le bras droit de Marine Le Pen. Sur Twitter, il s'est dit "peiné" de prendre cette décision.

Son opération de "dédiabolisation" du FN a donc vécu. Florian Philippot a échoué. Le Front National va redevenir ouvertement et officiellement ce qu'il n'a jamais cessé d'être: un parti raciste, antisémite, islamophobe et homophobe.  

La tentative politique de Philippot de transformer le parti d'extrême droite fondé par Jean-Marie Le Pen en mouvement souverainiste et populiste sur le modèle de certains partis de la même obédience nord européens n'aura pas pris.

Philippot paye là deux illusions. Celle de penser que la famille Le Pen pourrait partager ce parti qui est sa propriété personnelle avec d'autres et ensuite que son profil personnel, issu de la gauche souverainiste et homosexuel ne poserait pas problème.

 "Je n'avais pas ma place, alors il fallait trouver des prétextes...", a-t-il reconnu aujourd'hui. Il aura mis du temps à le comprendre.

En réalité, Florian Philippot n'a jamais été accepté au sein du parti. Seule sa relation personnelle avec Marine Le Pen lui a valu sa position éminente. 

La base militante réactionnaire et la fraction traditionnaliste incarnée notamment par la nèce Le Pen lui vouaient une solide détestation lui reprochant notamment d'être chef de file d'un "lobby gay" qui existerait au FN. 

L'échec de Marine Le Pen à la dernière présidentielle imputée à la stratégie Philippot était donc l'occasion de lui faire un sort. 

La présidente du FN, contestée depuis sa campagne et son débat télévisé ratés, n'a pas hésité à sacrifier son ami pour tenter de sauver sa peau.

Si elle veut se maintenir à la tête du parti, elle va devoir de surcroît abandonner la ligne poltique concoctée par Philippot qui lui a été maintes fois reprochée par la tendance dure du parti qui a repris du poil de la bête depuis la présidentielle et va s'imposer manifestement lors du prochain congrès du Front.

On peut parier que la relative réserve de Marine Le Pen sur la question du mariage gay, lorsqu'elle refusait de rejoindre les défilés de la Manif pour tous par exemple, va tomber et que le FN affichera dorénavant sans complexe l'homophobie inscrite dans son ADN. 

"Un retour en arrière absolument terrifiant", a prédit Philippot en commentant sa démission.

Le fondateur du parti, Jean-Marie Le Pen doit se réjouir de ce dénouement, lui qui n'a cessé de critiquer Philippot à coups de calembours homophobes.

Parions aussi que Marion Maréchal-Le Pen ne tardera pas à revenir dans l'arène pour faire prévaloir ses valeurs traditionnalistes et se poser en succeseure de sa tante affaiblie.

La côture de l'épisode Philippot a le mérite de remettre les choses au clair. Le Front National n'est pas ce que cet ambitieux jeune homme a tenté de nous faire croire. 

Les camarades frontistes homosexuels de Philippot doivent serrer les fesses ce matin. Les Briois, Chenu et autres plus ou moins planqués voient leur paratonnerre chuter.

Quant aux électeurs gays du FN, puisse cet mésaventure leur ouvrir les yeux. 


 
  
  L'Actu
 
 
  
Saint-Pétersbourg
Un policier russe soupçonné d'avoir pris part au kidnapping d'un survivant de la purge anti-gay tchétchène
 

Une tentative d'enlèvement d'un survivant de la purge anti-gay de Tchétchénie a eu lieu vendredi dernier à Saint-Petersbourg avec la complicité de la police russe.
 
 
 
 
  
Assemblée nationale
Un député En Marche va déposer une proposition de loi cette semaine pour ouvrir la PMA
 

Un député LREM a décidé de prendre le président de l'Aseemblée nationale au mot et a décidé de déposer une proposition de loi ouvrant la PMA à toutes les femmes. L e député des Deux Sèvres, Guillaume Chiche, a fait cette annonce dans le Journal du dimanche.
 
 
 
 
  
Liban
Une avancée historique pour les droits des homosexuels
 

La cour d’appel du Mont-Liban a dépénalisé l’homosexualité en fin de semaine dernière en décrétant que les relations entre partenaires de même sexe ne constituent pas un crime lorsqu’elles se pratiquent en privé.
 
 
 
 
  
Finlande
Le sort des gays tchétchènes illumine le palais présidentiel avant le sommet Trump-Poutine à Helsinki
 

"Le monde entier regarde": une ONG a projeté sur la façade du palais présidentiel à Helsinki, à quelques heures du sommet entre Donald Trump et Vladimir Poutine, des slogans dénonçant "les atrocités" contre les homosexuels en Tchétchénie.  
 
 
 
 
  
Mondial de foot
L'intervention des Pussy Riot rappelle que la Russie n'est pas un état de droit
 

Les feux de la Coupe du monde éteints, la Russie de Poutine qui s'est offert une vitrine respectable pendant cinq semaines redevient un pays qui ne respecte en rien les droits humains et les les droits des personnes LGBT en particulier. C'est ce qu'ont voulu dénoncer les Pussy Riot avec une action en finale.
 
 
 
 
  
PMA pour toutes
Une mission d'information à l'Assemblée planche à partir de jeudi
 

La mission d'information à l'Assemblée sur la révision des lois de bioéthique démarrera jeudi ses travaux, notamment autour de la PMA.
 
 
 
 
  
Politique / Egalité
Début de mobilisation au sein de la majorité en faveur d'une loi ouvrant la PMA cette année
 

On observe un début de mobilisation au sein de la majorité en faveur du vote d'une loi ouvrant la PMA pour toutes les femmes avant la fin de l'année. Successivement, le chef de file de LREM et le président de l'Assemblée se sont engagés en ce sens à quelques jours d'intervalles. 
 
 
 
 
  
Etats-Unis
L'argent du VIH détourné par l'administration Trump pour financer la détention des enfants migrants
 

L'administration Trump aurait utilisé de l'argent destiné à des programmes de traitement du VIH afin de financer la détention des enfants migrants.
 
 
 
 
  
Portugal
Le parlement portugais autorise le changement de genre sans diagnostic médical, dès 16 ans
 

Les Portugais pourront changer de genre à l'état civil sans faire l'objet d'un diagnostic médical de perturbation de l'identité, et ce à partir de l'âge de 16 ans, selon une loi approuvée jeudi par la majorité de gauche au Parlement.
 
 
 
 
  
Indonésie
Un couple gay puni à coups de bâton à Aceh pour avoir enfreint la charia
 

Un couple d'homosexuels a reçu des coups de bâton en public vendredi pour avoir enfreint la charia à Aceh, seule province d'Indonésie à appliquer la loi islamique dans le pays musulman le plus peuplé au monde.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site