e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Gay Pride à Rome où un ministre nie l'existence des familles homoparentales - Italie  
Italie
Gay Pride à Rome où un ministre nie l'existence des familles homoparentales
 

Des milliers de personnes ont participé samedi à Rome à la Gay Pride, quelques jours après la véritable tempête qu'a provoquée le ministre chargé des affaires familiales dans le nouveau gouvernement italien, Lorenzo Fontana, lorsqu'il a nié l'existence des familles homoparentales.

 
 
 
 

"C'est très important que nous soyons ici parce que nous avons besoin de répondre et de montrer qu'il est faux de dire que nous n'existons pas", a ainsi lâché Andrea, 27 ans, pendant le défilé dans la capitale italienne. "Nous existons et on devrait s'occuper de nous.

L'Etat prend notre argent, cela signifie bien que nous existons", a renchéri Raffaele qui, avec sa compagne Simone, a une petite fille de 14 mois.

"Nous sommes ensemble depuis 11 ans et nous voulions fonder une famille. Nous sommes donc parties à l'étranger, à Las Vegas. Nous revenons chez nous avec elle (leur fille, ndlr) et l'Etat ne reconnaît pas notre existence", a expliqué Simone.

"Nous vivons des jours difficiles. C'est comme si nous revenions en arrière plutôt que d'aller de l'avant", s'est quant à elle insurgée Michela, 43 ans, qui élève avec son amie une fillette de sept ans.

Interrogé par le journal Corriere Della Sera le 2 juin, le lendemain de sa nomination, sur la manière dont son ministère traiterait la question des "familles arc-en-ciel", c'est-à-dire fondées par des couples homosexuels, Lorenzo Fontana, membre de l'aile droite de la Ligue, un parti d'extrême droite, s'était interrogé sur le fait de savoir si de telles familles "existaient" vraiment, avant de dire que la législation italienne ne les reconnaissait pas.

En 2016, le Mouvement 5 Etoiles (M5S, antisystème), qui fait aujourd'hui partie de la coalition gouvernementale aux côtés de la Ligue, avait soutenu un projet de loi d'union civile pour couples homosexuels qui permettait d'adopter les enfants naturels de son conjoint, avant de faire volte-face, obligeant le gouvernement de gauche de l'époque à s'appuyer sur ses alliés centristes : le texte était alors passé expurgé de toute disposition sur les enfants.

La même année, Lorenzo Fontana, désormais à la tête du ministère chargé de la famille et des handicapés, avait déclaré au cours d'une réunion organisée par une association opposée à l'avortement que le mariage homosexuel, la théorie du genre et "l'immigration massive" agissaient de concert pour "liquider notre communauté et nos traditions".

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Afrique
La justice kényane refuse de décriminaliser l'homosexualité
 

La Haute Cour du Kenya a refusé vendredi d'abroger les lois criminalisant l'homosexualité, douchant ainsi les espoirs de la communauté LGBTQ, qui estime que ces sections du code pénal entretiennent la haine des homosexuels dans un pays où ils sont encore largement stigmatisés.
 
 
 
 
  
Asie
Taïwan entre dans l'histoire en actant les premiers mariages homosexuels
 

Taïwan est entré vendredi dans l'histoire en enregistrant les premiers mariages homosexuels d'Asie dans une ambiance festive et pleine d'émotion, après trois décennies de lutte pour l'égalité des droits sur l'île.
 
 
 
 
  
Rouen
Quatre adolescents soupçonnés d'agression transphobe convoqués au commissariat
 

Quatre adolescents sont suspectés d'avoir agressé deux passants, dont une femme transgenre, mardi dernier à Rouen.
 
 
 
 
  
Gala de l'amfAR
Quand le glamour se mobilise contre le sida
 

Des stars, du glamour et des millions pour la lutte contre le sida: Antonio Banderas, Eva Longoria, Adrien Brody, Andie MacDowell, Orlando Bloom ou encore Mariah Carey ont rejoint jeudi soir au Cap d'Antibes (Alpes-Maritimes) le gala de l'amfAR, en marge du Festival de Cannes.
 
 
 
 
  
Elections européennes
L'Inter-LGBT compare les programmes des listes et appelle au vote
 

A quelques jours des élections Européennes du 26 mai, l’Inter-LGBT appelle les électeurs à se mobiliser "pour que les droits humains puissent progresser dans tous les pays lors de la prochaine législature" et dresse un comparaitif des positions des différentes listes en compétition.
 
 
 
 
  
Transphobie
L'agresseur de Julia Boyer condamné à la prison ferme
 

Un tribunal a condamné l'agresseur de Julia Boyer pour "violences commises en raison de l’identité de genre" à 10 mois de prison dont 6 mois ferme. Il écope aussi d'une  mise à l’épreuve de deux ans et d'une interdiction de contacter la victime et d’apparaître aux abords de son domicile.
 
 
 
 
  
Paris
Une marche des Fiertés pour la PMA et la filiation
 

La Marche des Fiertés LGBT 2019 de Paris défilera samedi 29 juin derrière le mot d’ordre "Filiation, PMA : marre des lois a minima !".
 
 
 
 
  
Eglise catholique
Accusé d'agressions sexuelles, le nonce apostolique confronté mercredi aux plaignants
 

Le représentant du Vatican en France, visé par une enquête à Paris pour "agressions sexuelles", doit être confronté mercredi à ses accusateurs, a-t-on appris mardi de sources concordantes.
 
 
 
 
  
Afrique
La justice kényane se prononce sur une décriminalisation de l'homosexualité
 

La justice kényane s'apprête à rendre vendredi un jugement très attendu sur la constitutionnalité de deux lois datant de l'époque coloniale et criminalisant l'homosexualité, même si la communauté gay et lesbienne craint un nouveau report.
 
 
 
 
  
Sport
Le prise de parole forte d'Antoine Griezmann contre l'homophobie dans le foot
 

L'homophobie dans le football, "maintenant ça suffit !", lance l'attaquant vedette des Bleus Antoine Griezmann qui fait la couverture du magazine Têtu mercredi.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site