e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Gérard Louvin et son mari visés par une nouvelle enquête pour viols sur mineurs - Justice  
Justice
Gérard Louvin et son mari visés par une nouvelle enquête pour viols sur mineurs
 

Une nouvelle enquête préliminaire pour "viols sur mineurs" a été ouverte début août contre le producteur de télévision Gérard Louvin et son mari Daniel Moyne, déjà visés par une enquête depuis fin janvier, a indiqué samedi le parquet de Paris, confirmant une information du Parisien.

 
 
 
 

Selon le quotidien, les investigations ont été lancées après qu'un témoignage accusant le couple de tourisme sexuel au Brésil en 2004 a été transmis au printemps à la justice française.

Selon le couple ayant dénoncé les faits, Julien Courbet, qui était venu dîner chez lui le lendemain des faits, se serait dit "choqué" de l'ambiance à cette soirée. "C'est complètement faux, M. Courbet n'a jamais été témoin de quoi que ce soit", a déclaré à l'AFP l'avocate de l'animateur, Maître Sylvie Noachovitch. Si ça avait été le cas, "il l'aurait immédiatement dénoncé au procureur de Paris", a-t-elle assuré, indiquant qu'elle déposerait une plainte pour "diffamation" contre le couple.

Contactés par l'AFP, les avocats de Gérard Louvin et de Daniel Moyne ont également contesté les faits. L'avocat de Gérard Louvin, Maître Christophe Ayela, a annoncé qu'il déposerait dès lundi une plainte pour dénonciation calomnieuse contre ce couple, ainsi qu'une autre contre Le Parisien. Maître Céline Bekerman, qui défend Daniel Moyne, a pour sa part qualifié d'"abracadabrante" l'ouverture de l'enquête. "Il ne s'agit plus de justice mais d'un acharnement qu'aucun élément ne justifie", a-t-elle estimé.

En janvier dernier, Olivier A., le neveu de Gérard Louvin, avait porté plainte contre son oncle en l'accusant d'avoir "favorisé" des viols incestueux commis sur lui par son mari, Daniel Moyne, dans les années 1980. Ce dernier a été accusé de "viol par ascendant sur mineur de 15 ans" tandis que Gérard Louvin été accusé pour "complicité" de ces faits. Depuis ces premières révélations, quatre nouvelles plaintes pour viols et agressions sexuelles se sont également ajoutées à l'encontre du couple.

En février, Gérard Louvin et Daniel Moyne étaient revenus à la charge en accusant à son tour le neveu du producteur de "chantage". Dans leur plainte, consultée alors par l'AFP, le couple accusait Olivier A. d'avoir "tenté d'obtenir plus de 700.000 euros", car il "craignait d'avoir été écarté de la succession" de son oncle.

Gérard Louvin avait pris la parole le même mois pour dénoncer "une cabale à son égard". "Je ne suis pas un prédateur !, avait-il affirmé. La seule plainte qui me vise directement émane de mon neveu, qui m'a réclamé 700.000 euros pour ne pas avoir vu ce qui n'a pas existé". Le producteur a été publiquement soutenu en février par son ami et présentateur Jean-Pierre Foucault, faisant valoir son droit à la présomption d'innocence.

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <


 
   
  e-llico 
   

Voir la version archivée du site