e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Jean-Marie Le Pen se défend d'être homophobe dans une publication gay - Extrême droite 
Extrême droite
Jean-Marie Le Pen se défend d'être homophobe dans une publication gay
 

Le fondateur du Front national Jean-Marie Le Pen, qui doit être jugé en juin pour provocation à la haine ou la violence envers les homosexuels, assure dans une publication gay n'être "pas du tout" homophobe. Etait-il opportun de lui donner l'occasion d'une tribune pour se défendre? 

 
 
 
 

"D'ailleurs la plupart de mes collaborateurs sont homosexuels", déclare-t-il dans une publication gay plutôt amateure en mal de notoriété, "Friendly", daté de mars-avril. "Je fais bien la différence entre les homosexuels et les 'homosexualistes' qui sont ceux qui transforment leur choix sexuel personnel en idéologie politique", explique-t-il.

"La LGBT c'est un lobby qui veut peser sur l'opinion, et qui s'érige en représentant d'une communauté sans en avoir le mandat", selon lui. "A partir du moment où les homosexuels ne mettent pas leurs mains dans ma braguette ou dans celle de mes petits-enfants, et qu'ils ne se promènent pas avec une plume dans le cul sur les Champs-Elysées, ça m'est égal", ajoute-t-il. Selon lui, on ne peut pas dire que le FN est anti-gay "dans un parti où il y avait (Florian) Philippot (ex numéro deux du FN, NDLR) et un certain nombre de personnes dont l'homosexualité était connue".

Pour lui, les agressions contre les homosexuels "viennent généralement de la part des musulmans, qui ont dans ce domaine un rigorisme plus marqué que d'autres religions".

L'eurodéputé de 89 ans est cité à comparaître par le parquet de Paris le 13 juin pour trois séries de propos sur les homosexuels. En mars 2016, dans son "Journal de bord" vidéo publié sur son blog, il avait affirmé: "Je crois que la pédophilie, qui a trouvé ses lettres de noblesse... interdites, mais tout de même, dans l'exaltation de l'homosexualité, met en cause toutes les professions qui approchent l'enfance et la jeunesse".

Puis en décembre 2016, interrogé par le Figaro, il avait estimé que "les homosexuels, c'est comme le sel dans la soupe : s'il n'y en a pas assez c'est un peu fade, s'il y en a trop c'est imbuvable". L'association Mousse, qui lutte contre les discriminations homophobes et sexistes, avait porté plainte après ces deux sorties.

L'ex-dirigeant frontiste est également poursuivi pour avoir commenté en avril 2017 les obsèques du policier tué dans un attentat jihadiste, Xavier Jugelé, lors desquelles son compagnon s'était exprimé. "Cette particularité familiale doit être tenue à l'écart de ce genre de cérémonie", avait-il dit.

Etant donné ce "palmarès" de propos homophobes - sans compter les propos qu'il a tenu sur le sida - on peut se demander s'il était bien opportun de donner à ce politicien d'extrême droite l'occasion d'une tribune au sein de la communauté gay pour se défendre.

(Avec AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Eglise catholique
Le pape François réaffirme l'interdiction de la prêtrise aux homosexuels
 

Le Pape a mis en garde les évêques italiens de ne pas accepter les candidats homosexuels au sacerdoce dans un réunion tenue à huis clos en début de semaine.
 
 
 
 
  
Paris
Vandalisme homophobe contre la plaque honorant les derniers condamnés à mort pour homosexualité
 

Les fleurs déposées sur la plaque qui honore la mémoire de Bruno Lenoir et Jean Diot, les deux derniers condamnés à mort pour homosexualité en France, ont été brûlées par un individu hostile aux homosexuels.
 
 
 
 
  
Kenya
L'interdiction de Rafiki est ridicule, affirme la Commission kényane du Film
 

L'interdiction dans son propre pays du film kényan Rafiki, qui raconte une romance entre deux femmes et a été présenté au dernier festival de Cannes, est "ridicule", a soutenu vendredi la Commission chargée de promouvoir l'industrie cinématographique kényane.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Sephora va lancer des cours de maquillage pour les personnes trans
 

La géant international du maquillage Sephora lancera bientôt des cours de make up pour les personnes trans dans 150 magasins aux Etats-Unis. Ils seront dispensés par le personnel trans de l'entreprise.
 
 
 
 
  
Médias
Les OUT d'or reviennent pour une seconde édition
 

Les OUT d’or reviennent les 18 et 19 juin 2018 pour une seconde édition. Ces prix récompensent la visibilité LGBT dans les médias.
 
 
 
 
  
Presse gay
Nouvelle tentative de relance pour Têtu avec de nouveaux actionnaires
 

Le magazine gay fondé en 1995 et liquidé en février va être relancé par un collectif d'entrepreneurs. Une plateforme numérique soutiendra l'impression du magazine papier qui paraitra chaque trimestre.
 
 
 
 
  
International
Un drapeau LGBT sur l'ambassade britannique au Bélarus rend Minsk furieux
 

Le Bélarus a violemment critiqué le Royaume-Uni pour avoir levé un drapeau LGBT sur le territoire de son ambassade à Minsk à l'occasion de la journée mondiale contre l'homophobie, assurant que les relations homosexuelles sont une "supercherie".
 
 
 
 
  
Etude
Pas de discrimination significative selon l'orientation sexuelle dans la Fonction publique
 

Les candidats suggérant leur homosexualité ne font pas l'objet d'une discrimination à l'embauche "significative" dans la fonction publique même si des "différences de traitement" existent, selon les premiers résultats d'une étude présentés vendredi dernier.
 
 
 
 
  
Repères
4 questions autour de la PMA pour toutes
 

Cinq ans après les débats houleux autour du mariage pour tous, l'ouverture de la PMA (procréation médicalement assistée) aux couples de lesbiennes et aux femmes seules est le thème le plus polémique des États généraux de la bioéthique.
 
 
 
 
  
Gouvernement
Le secrétaire d'Etat Mounir Mahjoubi fait officiellement son coming out
 

A l'occasion de la Journée internationale de lutte contre l'homophobie, le secrétaire d'Etat chargé du Numérique a publié un message sur Twitter dans lequel il fait son coming out officiel même si son homosexualité était déjà connue.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site

  
 Annonce