e-llico.com mobile
 
  
  Culture / Médias
 
 
 Jussie Smollett, accusé d'avoir inventé une agression, débarqué de la série <I>Empire</I> - Etats-Unis   
Etats-Unis
Jussie Smollett, accusé d'avoir inventé une agression, débarqué de la série Empire
 

L'acteur américain Jussie Smollett, accusé d'avoir inventé une agression homophobe et raciste pour faire avancer sa carrière, sera retiré des deux derniers épisodes de la saison actuellement diffusée de la série "Empire", ont annoncé les producteurs.

 
 
 
 

La Fox produit cette série qui a permis à Jussie Smollett, un acteur et chanteur noir et ouvertement homosexuel de 36 ans, d'acquérir une petite notoriété aux Etats-Unis. Mais alors qu'il a été inculpé par la justice pour dépôt de fausse plainte et libéré sous caution en attendant son procès, la Fox veut visiblement prendre ses distances avec celui que la police de Chicago accuse d'avoir "exploité la douleur et la colère du racisme pour promouvoir sa carrière".

Les producteurs ont annoncé dans un communiqué avoir "décidé d'enlever le personnage" joué par Jussie Smollett des deux derniers épisodes de la saison 5 de "Empire", actuellement diffusée, pour "éviter davantage de perturbations sur le plateau". Il n'est pas encore clair si l'acteur reviendra dans une prochaine saison.

"Les évènements des dernières semaines ont été émotionnellement très éprouvants pour nous tous", précisent les producteurs, ajoutant que Jussie Smollett était "un membre important de la famille Empire".

Un porte-parole de la société 20th Century Fox, qui co-produit "Empire", a pour sa part précisé à l'AFP que, pour l'instant, l'acteur n'était pas définitivement retiré de la série.

S'il est reconnu coupable, Jussie Smollett encourt jusqu'à trois ans de prison selon les médias américains.

Il avait porté plainte fin janvier, affirmant avoir été agressé par deux individus masqués dans le centre de Chicago, qui l'auraient abreuvé d'"insultes racistes et homophobes" avant de le frapper. Il avait prétendu qu'une corde avait été enroulée autour de son cou et qu'une substance chimique avait été versée sur lui. Il avait aussi assuré que l'un des assaillants avait crié "Nous sommes en pays MAGA" - une référence au slogan de campagne du président Donald Trump (Make America Great Again).

Rédaction avec AFP


> Publicité <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Campagne AIDES
Un pansement Rainbow contre l’homophobie
 

"L’homophobie frappe toujours, porter ce pansement c’est la dénoncer !", c’est le nouveau message de sensibilisation de l'association AIDES pour lutter contre les violences homophobes. L’association rappelle que lutter contre l’homophobie c’est aussi faire reculer le sida.
 
 
 
 
  
Médias
Une spécialiste des questions LGBT nommée à la tête du web aux Inrocks
 

Une jeune journaliste, Marie Kirschen, a été nommée rédactrice en chef web des Inrockuptibles à la place de David Doucet, licencié à la suite de l'affaire de la "Ligue du LOL", a annoncé l'hebdomadaire lundi.
 
 
 
 
  
Tunisie
2e édition du festival queer à Tunis
 

Cris de joie, youyous et applaudissements: la deuxième édition du festival cinématographique queer en Tunisie, qui veut promouvoir des films sur des minorités sexuelles et défendre leurs droits, a débuté vendredi dans une ambiance festive.
 
 
 
 
  
International
L'ILGA présente un rapport sur l'homophobie d'État en vigueur dans 70 pays
 

L’ILGA (Association internationale lesbienne, gay, bisexuelle, trans et intersexuée) a présenté mercredi son dernier rapport sur l’homophobie d’État à Wellington, en Nouvelle-Zélande.
 
 
 
 
  
Chili
Hausse de 44% des cas de discrimination homophobe
 

Les cas de discriminations homophobes et transphobes au Chili ont augmenté de 44% en un an, la plus forte hausse en 17 ans dans ce pays réputé conservateur, selon le rapport du Mouvement pour l'intégration et la libération homosexuelle (Movilh).
 
 
 
 
  
Belgique
La police enquête sur un profil de Grindr menaçant d'une attaque des bars gay d'Ostende
 

La police belge enquête sur un profil anonyme de Grindr qui aurait menacé de lancer une attaque contre des bars gay dans la ville d'Ostende le wek-end du 23 mars.
 
 
 
 
  
Football
Patrice Evra nie être homophobe après la polémique suscitée par ses propos contre le PSG
 

L’équipe de football du Paris Saint-Germain a condamné mardi les propos homophobes de l’ancien footballeur professionnel Patrice Evra et envisage apparemment d’intenter des poursuites. 
 
 
 
 
  
Brésil
Bolsonaro a fait de moi un paria, accuse l'ex-député gay Jean Wyllys
 

Jair Bolsonaro "a fait de moi un paria": Jean Wyllys, ancien député au Parlement brésilien et militant pour les droits des personnes LGBT, a dû fuir son pays après avoir reçu des «menaces de mort» à la suite de l'élection du président d'extrême droite.
 
 
 
 
  
Pédophilie dans l'Eglise
Les enfants cherchent spontanément la tendresse, selon l'abbé de la Morandais
 

L'abbé Alain de la Morandais, interrogé sur les scandales de pédophilie dans l'Eglise, a affirmé que les enfants cherchaient "spontanément la tendresse". Des propos qui ont choqué. 
 
 
 
 
  
Anti-LGBT
Trump et Bolsonaro affichent leur accord sur les modes de vie traditionnels
 

Jair Bolsonaro et Donald Trump ont affiché leur accord pour lutter contre les politiques pro-LGBT lors de la visite du président brésilien à Washington le 19 mars. 
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site