e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 La Bulgarie écarte un traité européen au cause d'une référence au genre  - Homophobie  
Homophobie
La Bulgarie écarte un traité européen au cause d'une référence au genre
 

La Bulgarie a renoncé mercredi à ratifier un traité européen de lutte contre les violences domestiques - la Convention d'Istanbul - dont la référence supposée aux théories du genre a suscité l'ire de milieux conservateurs.

 
 
 
 

"Le gouvernement l'a approuvé mais les réactions de notre partenaire de coalition, de l'Eglise orthodoxe et du Grand mufti ont été très dures", a déclaré le Premier ministre de centre droit Boïko Borissov pour expliquer sa décision de jeter l'éponge.

Cette convention du Conseil de l'Europe "sur la prévention et la lutte contre les violences à l'égard des femmes et la violence domestique", dite Convention d'Istanbul, "suscitait de grandes craintes dans la société" bulgare, a ajouté le chef de l'exécutif qui gouverne avec une coalition de partis nationalistes.

Présenté au parlement en janvier en vue d'une ratification, ce traité européen a semé la division au sein de la classe politique, au moment même où la Bulgarie occupe pour la première fois la présidence tournante de l'Union européenne.

La discorde s'est concentrée sur la notion de "genre", évoquée dans le texte, et sa traduction en Bulgare. Les nationalistes, mais aussi l'opposition socialiste, se sont inquiétés d'une définition ouvrant la voie à la reconnaissance d'"un troisième sexe" et du mariage gay.

Un des partis nationalistes de la coalition y a vu la porte ouverte à l'étude en milieu scolaire des "'genres non stéréotypés' tels que l'homosexualité, le travestissement et autres". Ils ont menacé de quitter le gouvernement.

L'Eglise orthodoxe, très influente dans ce pays qui compte aussi une importante minorité musulmane, a parlé de "décadence morale".

"L'attention des Bulgares a été détournée du sujet de la violence exercée contre les femmes", a regretté auprès de l'AFP Daniela Gorbounova de l'ONG "Centre bulgare de recherches sur le genre".

Les propos homophobes sont fréquents au sein de la classe politique bulgare et dans les médias.

Le gouvernement bulgare n'a pas exclu de présenter de nouveau le texte au parlement après une étude et des débats plus approfondis.

La Slovaquie a également renoncé en février à ratifier la Convention d'Istanbul incompatible, selon le gouvernement, avec la définition constitutionnelle du mariage entre un homme et une femme.

Ce texte de 2011 a jusqu'ici été ratifié par 28 pays du Conseil de l'Europe, dont 17 membres de l'UE.

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Presse gay
Nouvelle tentative de relance pour Têtu avec de nouveaux actionnaires
 

Le magazine gay fondé en 1995 et liquidé en février va être relancé par un collectif d'entrepreneurs. Une plateforme numérique soutiendra l'impression du magazine papier qui paraitra chaque trimestre.
 
 
 
 
  
International
Un drapeau LGBT sur l'ambassade britannique au Bélarus rend Minsk furieux
 

Le Bélarus a violemment critiqué le Royaume-Uni pour avoir levé un drapeau LGBT sur le territoire de son ambassade à Minsk à l'occasion de la journée mondiale contre l'homophobie, assurant que les relations homosexuelles sont une "supercherie".
 
 
 
 
  
Etude
Pas de discrimination significative selon l'orientation sexuelle dans la Fonction publique
 

Les candidats suggérant leur homosexualité ne font pas l'objet d'une discrimination à l'embauche "significative" dans la fonction publique même si des "différences de traitement" existent, selon les premiers résultats d'une étude présentés vendredi dernier.
 
 
 
 
  
Repères
4 questions autour de la PMA pour toutes
 

Cinq ans après les débats houleux autour du mariage pour tous, l'ouverture de la PMA (procréation médicalement assistée) aux couples de lesbiennes et aux femmes seules est le thème le plus polémique des États généraux de la bioéthique.
 
 
 
 
  
Gouvernement
Le secrétaire d'Etat Mounir Mahjoubi fait officiellement son coming out
 

A l'occasion de la Journée internationale de lutte contre l'homophobie, le secrétaire d'Etat chargé du Numérique a publié un message sur Twitter dans lequel il fait son coming out officiel même si son homosexualité était déjà connue.
 
 
 
 
  
Sondage
25% des Français tiennent des propos homophobes devant un match de foot
 

Un sondage Ipsos diffusé jeudi, dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, pointe du doigt une homophobie banalisée dans le football.
 
 
 
 
  
Danemark
Le compagnon du ministre de la Justice agressé pour son homosexualité
 

Le compagnon du ministre danois de la Justice a été violemment agressé par un homme, de nationalité slovène et qui a tenu des propos homophobes selon les médias, a annoncé la police de Copenhague jeudi.
 
 
 
 
  
Transgenre en Haïti
En couple, ils militent pour la tolérance
 

"Le genre, c'est entre tes oreilles, le sexe c'est entre tes jambes": avec le sens de la formule, Yaisah Val, encouragée par son mari, veut faire accepter l'identité trans par la société haïtienne empreinte de conservatisme religieux et politique.
 
 
 
 
  
Festival de Cannes
Le gala de l'amfAR contre le sida fait le plein de stars
 

Les acteurs Kristen Stewart, Pierce Brosnan, Adrien Brody et Chris Tucker, le champion automobile Lewis Hamilton, mais aussi Julian Lennon, Paris Hilton et des top models dont Heidi Klum et Milla Jovovich, parmi d'autres personnalités, ont participé jeudi soir au Cap d'Antibes au gala de l'amfAR "Cinéma contre Sida".
 
 
 
 
  
Journée internationale contre l'homophobie
72 pays pénalisent encore l'homosexualité
 

Si la plupart des pays occidentaux ont dépénalisé l'homosexualité et fait progresser les droits des personnes LGBT, 72 pays oppriment encore les homosexuels et transgenres dans le monde. 
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site

  
 Annonce