e-llico.com mobile
 
  
  Santé / VIH
 
 
 La cocaïne poursuit sa percée et l'héroïne débarque dans certaines régions - Drogues  
Drogues
La cocaïne poursuit sa percée et l'héroïne débarque dans certaines régions
 

La cocaïne continue sa percée, l'héroïne arrive dans certaines régions: ces deux drogues phares des années 90 se retrouvent dans plusieurs villes de France, selon une étude de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) publiée mardi.

 

 
 
 
 

A partir de la seconde moitié des années 90, la cocaïne a commencé à se diffuser auprès de populations diverses, en dépit d'un prix de plus en plus élevé (85 euros le gramme en 2016-2017, contre 67 euros en 2010).

"Pendant plusieurs années, les usagers s'en étaient détournés en raison d'une baisse de pureté de la cocaïne, devenue d'assez mauvaise qualité, poussant les usagers à aller vers d'autres produits", a expliqué à l'AFP Agnès Cadet Taïrou, épidémiologiste et spécialiste de la veille sur les phénomènes émergents à l'OFDT.

Désormais plus "pure", cette poudre blanche, venue des Antilles et de Guyane, séduit un public hétéroclite qui va des "personnes insérées" aux précaires, en passant par les fêtards, relève l'OFDT dans son étude sur les Tendances récentes et nouvelles drogues, dite "Trend".

Et les occasions pour la consommer se multiplient: dans des "fêtes" mais aussi, fait nouveau, aux "apéros" ou dans des "cadres non festifs", indique l'experte, qui souligne la présence de cocaïne dans toutes les villes où a été menée l'enquête, en particulier à Bordeaux, Lille, Metz ou Rennes.

Autre tendance notable: celle de la poussée de l'héroïne, "dont la consommation a émergé en France à la fin des années 60, dans les milieux étudiants et de la contre-culture" avant de s'élargir "aux quartiers populaires et à la banlieue", rapporte Michel Gandilhon, chargé d'études à l'OFDT.

Historiquement plus présente dans le Nord (en raison de la proximité avec les marchés belges et néerlandais, "deux grands pays de stockage en provenance de la route des Balkans", selon l'enquête), cette poudre blanche ou brunâtre - qui se sniffe, se fume ou s'injecte - se retrouve désormais dans le Sud (dans les quartiers nord de Marseille, à la cité du Mirail à Toulouse, ou encore à Bordeaux).

Selon les données relevées, de nouvelles filières albanophones sont apparues en Rhône-Alpes et à Lyon, où elles détiennent jusqu'à 90% du marché, avec des points de vente dans les rues d'Annemasse, Annecy ou Villeurbanne, par exemple.

Risques sanitaires

"L'héroïne doit être surveillée avec une extrême attention", insiste M. Gandilhon, pointant du doigt son caractère "addictogène". "L'héroïne revient régulièrement par périodes, en fonction de l'offre et de la demande", insiste le Dr Mario Blaise, du centre médical Marmottan (XVIIe arrondissement parisien) en charge des toxicomanes.

Fabrice Olivet, membre de l'association Autosupport des usagers de drogue (Asud), écarte la crainte d'un risque sanitaire majeur: "Les nouveaux usages d'héroïne issus de la scène festive" s'orientent "vers la chasse au dragon (fumer) et le sniff", et moins vers l'injection, qui est encore "liée dans la mémoire collective à l'épidémie du sida".

Par ailleurs, les usagers sont aujourd'hui informés des "techniques d'injection à moindre risque", souligne M. Olivet. Pour Michel Gandilhon, le risque existe cependant: "Aux Etats-Unis, où environ 14.000 personnes sont décédées l'an dernier d'une overdose, on parle d'épidémie".

En outre, l'inquiétude est grande pour les autorités qui redoutent que certaines personnes qui prennent des traitements aux opiacés (quelque 180.000 personnes en France) ne reviennent vers cette drogue dure et que de nouveaux consommateurs soient séduits.

Les conséquences sanitaires de la cocaïne se font, elles, déjà sentir. Dans une note, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) s'est inquiétée d'une hausse des hospitalisations en urgence pour des "symptômes cardio-vasculaires, neurologiques, psychiatriques, convulsions ou comas...".

Pour Agnès Cadet Taïrou de l'OFDT, "ces phénomènes s'expliquent par la circulation d'un produit plus pur, mais aussi par l'augmentation du nombre de personnes qui prennent de la cocaïne, et par une consommation couplée avec de l'alcool".

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
USA / Washington
Vingt ans après, hommage exceptionnel à Matthew Shepard, victime de l'homophobie
 

Il y a vingt ans, un jeune Américain homosexuel succombait après avoir été sauvagement battu et laissé pour mort dans un champ. Le 26 octobre, les cendres de Matthew Shepard seront transférées à la cathédrale de Washington, un hommage exceptionnel à celui qui est devenu un symbole des violences homophobes.
 
 
 
 
  
Droite
Cinq députés Les Républicains se déclarent favorables à la PMA pour toutes
 

Dans une tribune publiée par Le Monde, 5 députés Les Républicains refusent "d'être enfermés dans une posture hostile au progrès" et se déclarent favorables à l'extension de la PMA à toutes les femmes. 
 
 
 
 
  
Sport
La judokate française Amandine Buchard fait son coming out
 

Dans un entretien au journal Le Parisien du 22 octobre, la judokate française Amandine Buchard évoque pour la première fois son homosexualité et de sa vie de couple.
 
 
 
 
  
Stop aux LGBTphobies
Des milliers de manifestants à Paris après une série d'agressions
 

"Stop aux LGBTphobies", pour le droit d'"aimer librement": quelque 3.000 personnes, selon une source policière, se sont rassemblées à Paris dimanche, après une série d'agressions homophobes dans la capitale ces dernières semaines.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Trump projette d'empêcher la reconnaissance officielle des transgenres
 

L'administration Trump envisage de définir très strictement l'identité de genre comme étant liée aux organes sexuels à la naissance, selon une information diffusée dimanche par le New York Times. Cette disposition retirerait de fait aux personnes transgenres la possibilité de se faire reconnaître officiellement.
 
 
 
 
  
Homophobie
Un couple d'hommes frappé lundi à Paris par un chauffeur VTC
 

Deux hommes qui s'embrassaient dans un VTC dans la nuit de dimanche à lundi ont été frappés par leur chauffeur, des faits qui s'inscrivent dans une récente série d'agressions homophobes à Paris, a-t-on appris vendredi de source policière.
 
 
 
 
  
Vatican
Appels pour les femmes et les gays, lors des travaux du synode
 

Des appels en faveur des femmes, des homosexuels ou encore des victimes d'abus sexuels ont été lancés lors des travaux du synode des évêques sur les jeunes, selon leurs compte-rendus publiés samedi par le Vatican.
 
 
 
 
  
Transgenres
Paris Match condamné pour une photo du cadavre de Vanesa Campos
 

L’hebdomadaire Paris Match a été condamné jeudi à Nanterre à 12 000 euros de dommages et intérêts pour avoir publié une photo du corps nu de Vanesa Campos, une prostituée transgenre tuée en août dans le bois de Boulogne.
 
 
 
 
  
Brésil / Présidentielle
La députée trop moche pour être violée craint plus de violences pour les femmes et les gays
 

La députée brésilienne de gauche Maria do Rosario, à laquelle Jair Bolsonaro avait dit qu'elle était "trop moche" pour qu'il la viole, redoute que l'arrivée au pouvoir du candidat d'extrême droite n'entraîne encore plus de violences contre les femmes et les gays.
 
 
 
 
  
Mobilisation
Les associations LGBT appellent à un grand rassemblement contre les agressions homophobes
 

Un rassemblement contre les agressions LGBTphobes est organisée à Paris dimanche prochain par un important collectif d'oragnisations LGBT à la suite des nombreux cas survenus ces derniers mois. 
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site