e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 La commande à une entreprise qui se vantait de reverser ses bénéfices à La Manif pour tous annulée  - Gay Games 
Gay Games
La commande à une entreprise qui se vantait de reverser ses bénéfices à La Manif pour tous annulée
 

Après avoir fait savoir publiquement sur Twitter qu'il comptait reverser les bénéfices d'une commande passée dans le cadre des Gay Games à la Manif pour tous pour témoigner de son opposition à cet événement LGBT, le patron d'une entreprise de boisson a reçu un courrier l'informant que sa commande lui avait été retirée.

 

 
 
 
 

L'internaute @Prevalito avait indiqué sur compte que cela lui "posait un vrai problème moral de bosser pour des communautaristes". Il avait même remercié avec ironie "le lobby LGBT pour sa générosité pour de si belles causes".

Les internautes avaient vite fait d'identifier Emmanuel de Préval et sa société de distribution de boissons "Barnum". Une campagne de dénonciation de son attitude s'en est suivie sur les réseaux sociaux.

Interrogés sur la commande en question, les responsables des Gay Games de Paris ont expliqué n'avoir jamais fait appel à Emmanuel de Préval.

Dans les faits, l'homme à l'origine de la commande est un participant franco-allemand au tournoi de hockey sur gazon des Gay Games.

Ce dernier a depuis annoncé l'avoir annulée. Dans un courrier, ce dernier condamne "ce manque de respect" et des propos qui font "de la peine". "Nous allons préférer boire de l'eau, que de toucher à une seule boisson livrée de votre compagnie", prévient-il. "Étant moi-même arbitre (...), je peux vous dire que vous méritez plus même qu'un carton rouge pour ce que vous avez fait", conclut-il.

Le compte Twitter ParisPasRose a révélé que la société travaillait avec la Fiac, Roland-Garros et la Cité du cinéma. Sur Twitter, des appels au boycott ont été lancés.

De plus, des internautes ont ressorti d’anciens tweets où le dirigeant parlait du "cerveau malade des LGBT".

Dans sa description de profil Twitter, Emmanuel De Préval revendique un lien avec Sens Commun, le mouvement politique issu de la Manif pour tous. Rattrapé par le buzz qu’il a lui-même lancé,  il a depuis supprimé son tweet.

Devant la polémique persistante, l'entrepreneur semble prendre conscience des conséquences de sa position. "Je présente mes excuses aux personnes que (le message) a pu heurter. Je n'ai évidemment aucune hostilité envers quiconque pour son orientation sexuelle", a-t-il écrit sur Twitter, un message dont on peut douter de la sincérité étant son profil idéologique et politique.

"Je souhaite qu'il n'y ait pas de conséquences pour mes salariés auxquels je rends hommage", s'inquète-t-il dans un chantage bien connu à l'emploi.



 
  
  L'Actu
 
 
  
Afrique
La justice kényane refuse de décriminaliser l'homosexualité
 

La Haute Cour du Kenya a refusé vendredi d'abroger les lois criminalisant l'homosexualité, douchant ainsi les espoirs de la communauté LGBTQ, qui estime que ces sections du code pénal entretiennent la haine des homosexuels dans un pays où ils sont encore largement stigmatisés.
 
 
 
 
  
Asie
Taïwan entre dans l'histoire en actant les premiers mariages homosexuels
 

Taïwan est entré vendredi dans l'histoire en enregistrant les premiers mariages homosexuels d'Asie dans une ambiance festive et pleine d'émotion, après trois décennies de lutte pour l'égalité des droits sur l'île.
 
 
 
 
  
Rouen
Quatre adolescents soupçonnés d'agression transphobe convoqués au commissariat
 

Quatre adolescents sont suspectés d'avoir agressé deux passants, dont une femme transgenre, mardi dernier à Rouen.
 
 
 
 
  
Gala de l'amfAR
Quand le glamour se mobilise contre le sida
 

Des stars, du glamour et des millions pour la lutte contre le sida: Antonio Banderas, Eva Longoria, Adrien Brody, Andie MacDowell, Orlando Bloom ou encore Mariah Carey ont rejoint jeudi soir au Cap d'Antibes (Alpes-Maritimes) le gala de l'amfAR, en marge du Festival de Cannes.
 
 
 
 
  
Elections européennes
L'Inter-LGBT compare les programmes des listes et appelle au vote
 

A quelques jours des élections Européennes du 26 mai, l’Inter-LGBT appelle les électeurs à se mobiliser "pour que les droits humains puissent progresser dans tous les pays lors de la prochaine législature" et dresse un comparaitif des positions des différentes listes en compétition.
 
 
 
 
  
Transphobie
L'agresseur de Julia Boyer condamné à la prison ferme
 

Un tribunal a condamné l'agresseur de Julia Boyer pour "violences commises en raison de l’identité de genre" à 10 mois de prison dont 6 mois ferme. Il écope aussi d'une  mise à l’épreuve de deux ans et d'une interdiction de contacter la victime et d’apparaître aux abords de son domicile.
 
 
 
 
  
Paris
Une marche des Fiertés pour la PMA et la filiation
 

La Marche des Fiertés LGBT 2019 de Paris défilera samedi 29 juin derrière le mot d’ordre "Filiation, PMA : marre des lois a minima !".
 
 
 
 
  
Eglise catholique
Accusé d'agressions sexuelles, le nonce apostolique confronté mercredi aux plaignants
 

Le représentant du Vatican en France, visé par une enquête à Paris pour "agressions sexuelles", doit être confronté mercredi à ses accusateurs, a-t-on appris mardi de sources concordantes.
 
 
 
 
  
Afrique
La justice kényane se prononce sur une décriminalisation de l'homosexualité
 

La justice kényane s'apprête à rendre vendredi un jugement très attendu sur la constitutionnalité de deux lois datant de l'époque coloniale et criminalisant l'homosexualité, même si la communauté gay et lesbienne craint un nouveau report.
 
 
 
 
  
Sport
Le prise de parole forte d'Antoine Griezmann contre l'homophobie dans le foot
 

L'homophobie dans le football, "maintenant ça suffit !", lance l'attaquant vedette des Bleus Antoine Griezmann qui fait la couverture du magazine Têtu mercredi.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site