e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 La condamnation de Christine Boutin annulée en cassation - L'homosexualité, une <I>abomination</I> 
L'homosexualité, une abomination
La condamnation de Christine Boutin annulée en cassation
 

La Cour de cassation a annulé mardi la condamnation pour "provocation à la haine ou à la violence" de l'ancienne ministre Christine Boutin, qui avait affirmé que "l'homosexualité est une abomination".

 
 
 
 

Dans un entretien à la revue Charles, paru en avril 2014 sous le titre "Je suis une pécheresse", Christine Boutin affirmait: "L'homosexualité est une abomination. Mais pas la personne. Le péché n'est jamais acceptable, mais le pécheur est toujours pardonné".

Mardi, la Cour de cassation a annulé sa condamnation à 5.000 euros d'amende sans ordonner de nouveau procès, jugeant que ces propos ne relèvent pas du délit de "provocation publique à la haine ou à la violence" pour lequel elle était poursuivie.

Dans sa décision, la haute juridiction a estimé que "le propos incriminé, s'il est outrageant, ne contient néanmoins pas, même sous une forme implicite, d'appel ou d'exhortation à la haine ou à la violence à l'égard des personnes homosexuelles".

"Je suis heureuse d'être blanchie par cet arrêt de la plus haute cour française", a réagi Christine Boutin auprès de l'AFP. "Je suis surtout satisfaite de constater que la Cour de cassation a confirmé que la liberté d'expression et la liberté de conscience existaient toujours dans notre pays", a-t-elle ajouté.

De son côté, Me Etienne Deshoulières, qui défend l'association Mousse, l'une des parties civiles au procès, a "regretté" cette décision tout en estimant, au vu du terme "'outrageant'" employé par la Cour de cassation, que "si les associations LGBT avaient agi sur le fondement de l'injure et non de l'incitation à la haine, Christine Boutin aurait été condamnée".

"C'est prescrit. Mais si demain quelqu'un redit cela, les associations auront entendu l'enseignement de la Cour de cassation et poursuivront pour 'injure'", a-t-il ajouté.

L'ancienne ministre du Logement avait été condamnée le 18 décembre 2015 par le tribunal correctionnel de Paris, puis en appel le 2 novembre 2016. Outre l'amende, elle avait été condamnée à verser 2.000 euros de dommages et intérêts aux associations Mousse, Le Refuge et Inter-LGBT.

"Ce que l'on entend dans vos propos, c'est que les homosexuels sont une abomination", avait résumé le procureur lors du premier procès. L'avocat de l'ex-ministre avait plaidé sa relaxe en estimant que sa cliente était jugée pour "une opinion". "Si vous suivez les réquisitions du procureur, alors il faut saisir la Bible!", avait-il lancé.

Le terme "abomination" est récurrent dans l'Ancien testament. Le Lévitique qualifie comme telles les relations sexuelles entre hommes. "Mon opinion s'inscrit dans la tradition chrétienne", avait justifié l'ancienne députée des Yvelines, tout en précisant qu'elle avait regretté ses propos par la suite.

Pasionaria de la droite conservatrice et catholique, Christine Boutin, 73 ans, a mis fin en octobre à 40 ans de carrière politique.

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Thérapies de conversion
Un médecin proposant de traiter l'homosexualité par l'homéopathie dénoncé sur les réseaux sociaux
 

Un médecin français, exilé en Suisse, prétend "soigner" l'homosexualité par l'homéopathie. Et provoque une polémique sur les réseaux sociaux qui s’insurgent contre cette forme d'homophobie.
 
 
 
 
  
Pologne
Le ministre de la Défense polonais qualifie la gay pride de Poznan de défilé de sodomites
 

Le ministre de la Défense polonais a qualifié la gay pride de Poznan de "défilé de sodomites", renforçant les attaques du gouvernement contre l'expression publique de la communauté LGBT.
 
 
 
 
  
Malaisie
Deux lesbiennes condamnées à la bastonnade
 

Deux malaisiennes ont été condamnées à six coups de bâton chacune par un tribunal islamique après avoir reconnu des relations sexuelles contraires aux lois de l'islam, a annoncé un responsable local, une sentence dénoncée par les mouvements de défense des droits.
 
 
 
 
  
Célébrités
La chanteuse américaine Aretha Franklin est dans un état grave
 

La chanteuse afro-américaine Aretha Franklin, interprète de succès comme "Respect" et "I Say a Little Prayer", est dans un état grave, a affirmé lundi un journaliste et ami de la famille de la "reine de la soul".
 
 
 
 
  
Paris
Un homo déséquilibré revendique le vandalisme contre la plaque commémorative de la rue Montorgueil
 

L'acte de vandalisme contre la plaque d'hommage aux deux Français condamnés à mort pour homosexualité en 1750 a été revendiqué par un homosexuel manifestement déséquilibré. 
 
 
 
 
  
Pologne
Mr Gay Europe 2018 élu à Poznan, malgré l'hostilité ambiante
 

La finale de l'élection Mr Gay Europe s'est tenue samedi à Poznan, dans l'ouest de la Pologne, pays catholique conservateur où une majeure partie de la population rejette l'homosexualité.
 
 
 
 
  
Tunisie
Une manifestation contre la dépénalisation de l'homosexualité s'est tenue à Tunis
 

Des milliers de personnes ont manifesté contre le projet du gouvernement de dépénaliser l'homosexualité, samedi 11 août à Tunis.  
 
 
 
 
  
Allemagne
Des fétichistes masqués interdits de gay pride par la police à Essen
 

La Pride de la Ruhr dans la ville rhénane d'Essen en Allemagne a été le théâtre d'un incident avec la police qui a interdit les masques des participants fétichistes à la manifestation, samedi dernier.
 
 
 
 
  
Costa Rica
L'interdiction du mariage homosexuel levée par la justice
 

Mercredi, la Cour suprême du Costa Rica, petit pays d’Amérique centrale, a déclaré inconstitutionnelle l’interdiction du mariage entre partenaires de même sexe et ordonné au parlement de modifier la loi.
 
 
 
 
  
Gay Games
Inquiétude autour de la disparition d'un nageur membre de la délégation australienne
 

Un jeune nageur, membre de la délégation australienne aux Gay Games,  n’a plus donné aucun signe de vie depuis la nuit de dimanche à lundi 6 août. Une enquête a été ouverte.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site