e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 La Grèce autorise le changement de sexe à partir de 15 ans - Transgenres 
Transgenres
La Grèce autorise le changement de sexe à partir de 15 ans
 

Le Parlement grec a voté mardi une loi autorisant le changement de sexe à partir de 15 ans, ce qui a provoqué une polémique entre le gouvernement de gauche au pouvoir d'une part et l'opposition de droite et l'Eglise orthodoxe de Grèce d'autre part.

 
 
 
 

L'amendement permet par ailleurs désormais de changer de sexe sans obligation d'opération chirurgicale, contrairement à ce qui était en vigueur jusqu'à présent.

Le texte a été voté par 148 des 285 députés présents, grâce surtout aux voix des députés de la gauche Syriza au pouvoir et du parti de centre gauche Potami d'opposition. Seul un des neuf députés du petit parti de coalition gouvernementale Anel (souverainiste de droite) a voté en faveur de cette loi, à l'issue d'un vif débat à l'Assemblée.

La nouvelle loi permet aux personnes de changer de sexe via une simple déclaration entérinée par la justice, ce qui oblige les autorités publiques compétentes à modifier la mention concernant le sexe et à émettre un nouvel acte d'état civil.

Le texte a été salué par les associations transgenres et celles défendant les droits de l'Homme, notamment Amnesty International qui l'a qualifié de "pas positif et important" mettant fin aux "opérations (chirurgicales) indignes".

Nouvelle-Démocratie (ND, droite), le principal parti d'opposition, s'est surtout opposé à l'âge de 15 ans fixé par la loi, un amendement ajouté il y a une semaine par le gouvernement après des pressions des ONG de défense des droits des transgenres, le rapport initial sur la loi ayant préconisé l'âge de 18 ans.

"Pour nous c'est inconcevable d'interdire à des jeunes de 15 ans de boire de l'alcool et en même temps de leur permettre de prendre une décision si importante", a déclaré devant l'Assemblée Kyriakos Mitsotakis, le chef de la ND. "Je reconnais le droit à l'autodétermination mais il faut une soupape de sûreté même pour les majeurs (...), c'est aussi une question médicale", a-t-il ajouté.

Alexis Tsipras, le Premier ministre et chef du Syriza, a dénoncé "l'hypocrisie" de l'opposition car au lieu de discuter d'une "modernisation nécessaire", "on débat dans des termes obscurantistes", a-t-il lancé.

Il a qualifié Kyriakos Mitsotakis de "profondément conservateur" et de "libéral de pacotille".

L'Eglise orthodoxe (non séparée, en vertu de la Constitution, de l'Etat), a pour sa part réclamé "le retrait" de l'amendement, qui, selon elle, porte atteinte "aux principes de la famille". "Aucune tradition ou religion (...) ne peut imposer la marginalisation des gens", a souligné Alexis Tsipras.

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Interview TF1
Macron maintient le flou sur la légalisation de la PMA pour les couples de femmes
 

Emmanuel Macron, qui avait promis au cours de sa campagne d'ouvrir la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, y compris lesbiennes et célibataires, a souhaité dimanche sur TF1 "un débat apaisé dans le courant de l'année 2018 sur la question.
 
 
 
 
  
Elections législatives
L'Autriche vers une coalition droite/extrême droite, menace pour les droits LGBT
 

La victoire des conservateurs dimanche aux législatives, et la perspective d'une alliance avec l'extrême droite menacent les droits LGBT autrichiens et en particulier le projet de légalisation du mariage gay. 
 
 
 
 
  
Maroc
Le ministre marocain des droits de l'homme qualifie les homosexuels d'ordures
 

Le ministre marocain des droits de l'Homme, Mustapha Ramid, a qualifié les homosexuels d'"ordures" lors d'une interpellation journalistique sur la pénalisation de l'homosexualité.
 
 
 
 
  
Paris
Bruno Julliard annonce la création d'un centre d'archives LGBT en 2020
 

Véritable serpent de mer, le projet de centre d'archives LGBT devrait enfin disposer d'un lieu à Paris en 2020.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
La Maison Blanche retire son soutien au Stonewall Inn comme Monument national
 

Donald Trump n'en finit pas de revenir sur les mesures de soutien à la communauté LGBT prises par son prédécesseur Barck Obama. Dernier mesure en date, le retrait du soutien de l'Etat fédéral au Stonewall Inn comme "Monument national".
 
 
 
 
  
Haute-Savoie
Une bande de jeunes visaient des homosexuels avec une carabine 22 long rifle
 

On a frôlé le pire en Haute-Savoie où une bande de jeunes avait entrepris de tirer à la carabine sur des homosexuels. 
 
 
 
 
  
Droite
Sens Commun fait un appel du pied à Marion Maréchal-Le Pen
 

L'appel du pied du président de Sens Commun, émanation politique de la Manif Pour tous et mouvement associé aux Républicains, à Marion Maréchal-Le Pen passe mal, officiellement, dans les rangs du parti de droite.
 
 
 
 
  
Kosovo
Première gay pride dans les rues de Pristina
 

Une Gay pride a été organisée pour la première fois mardi dans les rues de Pristina, la capitale du Kosovo, dont la société reste très patriarcale.
 
 
 
 
  
Campagne anti-PMA
Ne laissons pas la haine à nouveau envahir les rues !, met en garde l'APGL
 

L’APGL – Association des Parents et futurs parents Gay et Lesbiens – se dit scandalisée par la récente campagne de la Manif pour tous comparant les enfants nés par PMA à des légumes OGM. L'association y voit "la porte ouverte à des déferlantes haineuses à l’encontre des familles homoparentales". 
 
 
 
 
  
Allemagne
Première adoption par un couple homosexuel à Berlin
 

La première adoption d'un enfant par un couple homosexuel en Allemagne a été prononcée à Berlin, a annoncé mardi une organisation de défense des droits LGBT.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site