e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 La Grèce autorise le changement de sexe à partir de 15 ans - Transgenres 
Transgenres
La Grèce autorise le changement de sexe à partir de 15 ans
 

Le Parlement grec a voté mardi une loi autorisant le changement de sexe à partir de 15 ans, ce qui a provoqué une polémique entre le gouvernement de gauche au pouvoir d'une part et l'opposition de droite et l'Eglise orthodoxe de Grèce d'autre part.

 
 
 
 

L'amendement permet par ailleurs désormais de changer de sexe sans obligation d'opération chirurgicale, contrairement à ce qui était en vigueur jusqu'à présent.

Le texte a été voté par 148 des 285 députés présents, grâce surtout aux voix des députés de la gauche Syriza au pouvoir et du parti de centre gauche Potami d'opposition. Seul un des neuf députés du petit parti de coalition gouvernementale Anel (souverainiste de droite) a voté en faveur de cette loi, à l'issue d'un vif débat à l'Assemblée.

La nouvelle loi permet aux personnes de changer de sexe via une simple déclaration entérinée par la justice, ce qui oblige les autorités publiques compétentes à modifier la mention concernant le sexe et à émettre un nouvel acte d'état civil.

Le texte a été salué par les associations transgenres et celles défendant les droits de l'Homme, notamment Amnesty International qui l'a qualifié de "pas positif et important" mettant fin aux "opérations (chirurgicales) indignes".

Nouvelle-Démocratie (ND, droite), le principal parti d'opposition, s'est surtout opposé à l'âge de 15 ans fixé par la loi, un amendement ajouté il y a une semaine par le gouvernement après des pressions des ONG de défense des droits des transgenres, le rapport initial sur la loi ayant préconisé l'âge de 18 ans.

"Pour nous c'est inconcevable d'interdire à des jeunes de 15 ans de boire de l'alcool et en même temps de leur permettre de prendre une décision si importante", a déclaré devant l'Assemblée Kyriakos Mitsotakis, le chef de la ND. "Je reconnais le droit à l'autodétermination mais il faut une soupape de sûreté même pour les majeurs (...), c'est aussi une question médicale", a-t-il ajouté.

Alexis Tsipras, le Premier ministre et chef du Syriza, a dénoncé "l'hypocrisie" de l'opposition car au lieu de discuter d'une "modernisation nécessaire", "on débat dans des termes obscurantistes", a-t-il lancé.

Il a qualifié Kyriakos Mitsotakis de "profondément conservateur" et de "libéral de pacotille".

L'Eglise orthodoxe (non séparée, en vertu de la Constitution, de l'Etat), a pour sa part réclamé "le retrait" de l'amendement, qui, selon elle, porte atteinte "aux principes de la famille". "Aucune tradition ou religion (...) ne peut imposer la marginalisation des gens", a souligné Alexis Tsipras.

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Eglise catholique
Le pape François réaffirme l'interdiction de la prêtrise aux homosexuels
 

Le Pape a mis en garde les évêques italiens de ne pas accepter les candidats homosexuels au sacerdoce dans un réunion tenue à huis clos en début de semaine.
 
 
 
 
  
Paris
Vandalisme homophobe contre la plaque honorant les derniers condamnés à mort pour homosexualité
 

Les fleurs déposées sur la plaque qui honore la mémoire de Bruno Lenoir et Jean Diot, les deux derniers condamnés à mort pour homosexualité en France, ont été brûlées par un individu hostile aux homosexuels.
 
 
 
 
  
Kenya
L'interdiction de Rafiki est ridicule, affirme la Commission kényane du Film
 

L'interdiction dans son propre pays du film kényan Rafiki, qui raconte une romance entre deux femmes et a été présenté au dernier festival de Cannes, est "ridicule", a soutenu vendredi la Commission chargée de promouvoir l'industrie cinématographique kényane.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Sephora va lancer des cours de maquillage pour les personnes trans
 

La géant international du maquillage Sephora lancera bientôt des cours de make up pour les personnes trans dans 150 magasins aux Etats-Unis. Ils seront dispensés par le personnel trans de l'entreprise.
 
 
 
 
  
Médias
Les OUT d'or reviennent pour une seconde édition
 

Les OUT d’or reviennent les 18 et 19 juin 2018 pour une seconde édition. Ces prix récompensent la visibilité LGBT dans les médias.
 
 
 
 
  
Presse gay
Nouvelle tentative de relance pour Têtu avec de nouveaux actionnaires
 

Le magazine gay fondé en 1995 et liquidé en février va être relancé par un collectif d'entrepreneurs. Une plateforme numérique soutiendra l'impression du magazine papier qui paraitra chaque trimestre.
 
 
 
 
  
International
Un drapeau LGBT sur l'ambassade britannique au Bélarus rend Minsk furieux
 

Le Bélarus a violemment critiqué le Royaume-Uni pour avoir levé un drapeau LGBT sur le territoire de son ambassade à Minsk à l'occasion de la journée mondiale contre l'homophobie, assurant que les relations homosexuelles sont une "supercherie".
 
 
 
 
  
Etude
Pas de discrimination significative selon l'orientation sexuelle dans la Fonction publique
 

Les candidats suggérant leur homosexualité ne font pas l'objet d'une discrimination à l'embauche "significative" dans la fonction publique même si des "différences de traitement" existent, selon les premiers résultats d'une étude présentés vendredi dernier.
 
 
 
 
  
Repères
4 questions autour de la PMA pour toutes
 

Cinq ans après les débats houleux autour du mariage pour tous, l'ouverture de la PMA (procréation médicalement assistée) aux couples de lesbiennes et aux femmes seules est le thème le plus polémique des États généraux de la bioéthique.
 
 
 
 
  
Gouvernement
Le secrétaire d'Etat Mounir Mahjoubi fait officiellement son coming out
 

A l'occasion de la Journée internationale de lutte contre l'homophobie, le secrétaire d'Etat chargé du Numérique a publié un message sur Twitter dans lequel il fait son coming out officiel même si son homosexualité était déjà connue.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site

  
 Annonce