e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 La Grèce autorise le changement de sexe à partir de 15 ans - Transgenres 
Transgenres
La Grèce autorise le changement de sexe à partir de 15 ans
 

Le Parlement grec a voté mardi une loi autorisant le changement de sexe à partir de 15 ans, ce qui a provoqué une polémique entre le gouvernement de gauche au pouvoir d'une part et l'opposition de droite et l'Eglise orthodoxe de Grèce d'autre part.

 
 
 
 

L'amendement permet par ailleurs désormais de changer de sexe sans obligation d'opération chirurgicale, contrairement à ce qui était en vigueur jusqu'à présent.

Le texte a été voté par 148 des 285 députés présents, grâce surtout aux voix des députés de la gauche Syriza au pouvoir et du parti de centre gauche Potami d'opposition. Seul un des neuf députés du petit parti de coalition gouvernementale Anel (souverainiste de droite) a voté en faveur de cette loi, à l'issue d'un vif débat à l'Assemblée.

La nouvelle loi permet aux personnes de changer de sexe via une simple déclaration entérinée par la justice, ce qui oblige les autorités publiques compétentes à modifier la mention concernant le sexe et à émettre un nouvel acte d'état civil.

Le texte a été salué par les associations transgenres et celles défendant les droits de l'Homme, notamment Amnesty International qui l'a qualifié de "pas positif et important" mettant fin aux "opérations (chirurgicales) indignes".

Nouvelle-Démocratie (ND, droite), le principal parti d'opposition, s'est surtout opposé à l'âge de 15 ans fixé par la loi, un amendement ajouté il y a une semaine par le gouvernement après des pressions des ONG de défense des droits des transgenres, le rapport initial sur la loi ayant préconisé l'âge de 18 ans.

"Pour nous c'est inconcevable d'interdire à des jeunes de 15 ans de boire de l'alcool et en même temps de leur permettre de prendre une décision si importante", a déclaré devant l'Assemblée Kyriakos Mitsotakis, le chef de la ND. "Je reconnais le droit à l'autodétermination mais il faut une soupape de sûreté même pour les majeurs (...), c'est aussi une question médicale", a-t-il ajouté.

Alexis Tsipras, le Premier ministre et chef du Syriza, a dénoncé "l'hypocrisie" de l'opposition car au lieu de discuter d'une "modernisation nécessaire", "on débat dans des termes obscurantistes", a-t-il lancé.

Il a qualifié Kyriakos Mitsotakis de "profondément conservateur" et de "libéral de pacotille".

L'Eglise orthodoxe (non séparée, en vertu de la Constitution, de l'Etat), a pour sa part réclamé "le retrait" de l'amendement, qui, selon elle, porte atteinte "aux principes de la famille". "Aucune tradition ou religion (...) ne peut imposer la marginalisation des gens", a souligné Alexis Tsipras.

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Tchétchénie
Kadyrov accuse la famille du chanteur Zelimkhan Bakayev de l'avoir tué à cause de son homosexualité supposée
 

Le président tchétcène Kadyrov a accusé des membres de la famille du chanteur Zelimkhan Bakayev, disparu depuis plusieurs mois, de l'avoir elle-même assassiné à cause de son homosexualité présumée. 
 
 
 
 
  
Gestation pour autrui
Pro et anti-GPA s'affrontent à coup de tribunes
 

Après la publication, mardi, d'une tribune de 110 personnalités réclamant un "débat de fond" "serein, argumenté et informé" sur la GPA, les opposants à la gestation pour autrui signent une contre-tribune dans laquelles ils s'opposent au "marché de la personne humaine". 
 
 
 
 
  
Mariage pour tous
Au procès des violences contre les Femen, jusqu'à un an avec sursis requis
 

Les faits remontent à 2012, lors d'une manifestation de catholiques opposés au mariage homosexuel: des peines allant jusqu'à un an avec sursis ont été requises jeudi soir au procès de huit hommes accusés de "violences en réunion" à l'encontre de militantes des Femen.
 
 
 
 
  
Asie
Taiwan va reconnaître un troisième genre sur les documents officiels
 

Taiwan sera le prochain pays à ajouter un troisième genre possible sur ses documents officiels mentionnant l'identité. 
 
 
 
 
  
PMA, fin de vie et autres débats brûlants
Coup d'envoi des Etats généraux de la bioéthique
 

PMA pour toutes, fin de vie, génétique... Ces sujets brûlants vont être débattus dans les prochains mois à travers la France lors des Etats généraux de la bioéthique, lancés jeudi, en préambule à une nouvelle révision de la loi.
 
 
 
 
  
Etude
Les personnes LGBTI se sentent discriminées dans leurs parcours de soins
 

Plus de la moitié des personnes LGBTI (lesbiennes, gays, bis, trans et intersexes) se sont déjà senties discriminées lors d'un parcours de soins, révèle une étude publiée mercredi.
 
 
 
 
  
Mariage gay
Au procès des violences contre des Femen, les dénégations des prévenus
 

Plusieurs hommes jugés à Paris pour des violences contre des membres du mouvement féministe Femen lors d'une manifestation de catholiques opposés au mariage homosexuel en 2012 ont nié mercredi les avoir commises, au premier jour de leur procès.
 
 
 
 
  
XV de France/Toulon
Le rugbyman Mathieu Bastareaud suspendu trois matches pour injure homophobe
 

Le centre international de Toulon Mathieu Bastareaud a été suspendu trois semaines, et manquera donc le match du XV de France face à l'Irlande, pour avoir qualifié un joueur de Trévise de "pédé", a annoncé mercredi l'organisateur de la Coupe d'Europe.
 
 
 
 
  
Vidéo sexuelle, prostitution
Le blogueur gay Jeremstar dans la tourmente
 

Le nom du blogueur gay Jeremstar est cité dans une histoire trouble de prostitution et une vidéo intime le montrant se mastrubant de lui a été diffusée en ligne. Résultat: C8 suspend sa collaboration à l'émission de Thierry Ardisson. 
 
 
 
 
  
Etats-Unis
La nouvelle Journée de la liberté religieuse de Donald Trump est une attaque supplémentaire contre les LGBT
 

Donald Trump a décrété une nouvelle "Journée de la liberté religieuse" aux Etats-Uis qui s'avère être dans les faits une initiative renfoçant la possible discrimination des peronnes LGBT dans les services ou le commerce.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site

  
 Annonce