e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 La presse indienne salue la dépénalisation de  l'homosexualité - Inde  
Inde
La presse indienne salue la dépénalisation de l'homosexualité
 

"Nation arc-en-ciel", "Second Jour de l'Indépendance", "Verdict historique": la presse indienne saluait vendredi la dépénalisation de l'homosexualité dans le pays par la Cour suprême, sur laquelle le gouvernement Modi restait silencieux.

 
 
 
 

La plus haute instance judiciaire du géant d'Asie du Sud a déclaré jeudi inconstitutionnel et discriminatoire un article du code pénal, datant du XIXe siècle, qui interdisait les rapports sexuels entre personnes de même sexe.

Vingt-quatre heures après, la nouvelle occupait presque l'intégralité des "unes" matinales de journaux et du temps d'antenne des chaînes d'information en continu. Drapeaux arc-en-ciel et couples homosexuels s'étreignant étaient en tête de nombreux journaux.

Le quotidien The Hindu qualifiait la décision de "réaffirmation du droit à l'amour". Les magistrats de la Cour suprême, estimait-il dans un éditorial, ont "repoussé les frontières de la liberté personnelle et libéré l'idée des droits individuels de la pression de l'opinion publique".

"Pas de retour en arrière pour les droits des LGBT", proclamait pour sa part le journal Hindustan Times, en notant toutefois que les mentalités dans cette société profondément conservatrice étaient moins faciles à faire évoluer que la loi. "Sur les terrain, les choses ne changeront pas immédiatement. Les familles attendront des personnes queers qu'elles gardent le silence sur leur sexualité et leurs relations", expliquait le journal basé à New Delhi.

"Mais à en croire la longue bataille et le courage des personnes queers, ce combat pour l'égalité des droits ne cessera pas", poursuivait-il. Nombre de médias indiens relevaient le "silence assourdissant" du gouvernement nationaliste hindou de Narendra Modi, conservateur sur les sujets sociétaux, qui n'a fait aucun commentaire sur le jugement.

Le parti du Congrès (opposition) a de son côté salué un "verdict décisive et progressiste".

Puissante organisation matrice du nationalisme hindou, dont sont issus beaucoup de cadres du pouvoir actuel, le Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS, Corps des volontaires nationaux) a, lui, réagi en déclarant ne pas considérer l'homosexualité comme un crime, mais ne pas la trouver normale non plus.

"Traditionnellement, la société indienne n'accepte pas de telles relations", a déclaré le RSS, s'opposant à de futurs élargissements des droits des homosexuels. En effet, des voix s'élèvent déjà dans les rangs des activistes LGBT pour débuter la lutte en vue de modifier les lois de mariage, d'héritage ou encore d'adoption. Il reste encore une "longue route vers l'égalité", titrait The Indian Express.

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
TPMP
C8 renonce à une demande de dédommagement après les sanctions relatives au canular homophobe d'Hanouna
 

C8, filiale du groupe Canal+ sanctionnée à trois reprises par le CSA pour des séquences diffusées dans l'émission de Cyril Hanouna, a renoncé à la demande de dédommagement qu'elle avait formulée à l'encontre du régulateur de l'audiovisuel qui l'avait sanctionné après un canular homophobe.
 
 
 
 
  
Homophobie
Les scènes gay de Bohemian Rhapsody censurées en Malaisie
 

Le biopic consacré à Freddie Mercury, chanteur emblématique de Queen, est censuré en Malaisie. Les scènes évoquant l'homosexualité ont été coupées. 
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Hausse de 17% des crimes racistes, antisémites ou homophobes en 2017
 

Les Etats-Unis ont enregistré une hausse de 17% des crimes racistes, antisémites ou homophobes lors de la première année de présidence de Donald Trump, selon des statistiques du FBI rendues publiques mardi.
 
 
 
 
  
Gestation pour autrui
Quinze personnes inculpées au Cambodge
 

Quinze personnes, dont onze mères porteuses, ont été inculpées mardi au Cambodge qui tente d'enrayer la gestation pour autrui, pratique en pleine essor notamment à destination des couples chinois mais illégale depuis 2016.
 
 
 
 
  
PMA
Une proposition de loi de députés LFI pour pousser le gouvernement à accélérer
 

Des députés Insoumis ont préparé une proposition de loi sur l'extension de la PMA, une forme de coup de pression sur le gouvernement, alors que le projet de loi sur la bioéthique et ce sujet hautement sensible semble prendre du retard.
 
 
 
 
  
USA / Elections au Congrès
Kyrsten Sinema, démocrate et bisexuelle revendiquée, élue sénatrice dans l'Arizona
 

Avec un long recomptage des voix, un deuxième siège sénatorial est finalement remporté par la démocrate, bisexuelle revendiquée, en Arizona lors des élections de mi-mandat.
 
 
 
 
  
Brésil
La Commission interaméricaine des droits de l'homme inquiète du discours de haine de Bolsonaro
 

La présidente de la Commission interaméricaine des droits de l'homme (CIDH) s'est dite lundi "inquiète" du "discours de haine" de Jair Bolsonaro, élu président du Brésil avec un programme d'extrême droite et coutumier des dérapages racistes, misogynes ou homophobes.
 
 
 
 
  
Pologne
Le président polonais favorable à l'interdiction de la propagande gay
 

Dans une interview à la presse, le président Andrzej Duda a déclaré qu'il était favorable à une loi qui interdirait l'évocation publique de l'homosexualité dans les écoles.
 
 
 
 
  
PMA pour toutes
Le projet de loi sur la PMA décalé, les associations LGBT inquiètes
 

Initialement prévu pour la fin novembre, le projet de loi de bioéthique - comprenant notamment l'ouverture de la PMA aux couples de femmes - sera finalement présenté en 2019. 
 
 
 
 
  
Italie
Manifestations contre un projet de loi réformant le droit de la famille
 

Des manifestations ont eu lieu samedi dans une soixantaine de villes italiennes pour réclamer le retrait du projet de loi d'un sénateur de Ligue (extrême droite, au pouvoir) qui prévoit de réformer le droit de la famille sur les couples divorcés et la garde des enfants.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site