e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 La responsable du service adoption suspendue après ses propos sur les homosexuels - Seine-maritime  
Seine-maritime
La responsable du service adoption suspendue après ses propos sur les homosexuels
 

La responsable du service adoption de Seine-maritime a été relevée mercredi de ses fonctions "à titre conservatoire", a annoncé dans un communiqué le conseil départemental, à la suite de propos discriminatoires envers les homosexuels tenus par la fonctionnaire.

 
 
 
 

"Je ne soupçonne nullement la moindre discrimination" de la part du Département, a déclaré de son côté la préfète de Normandie Fabienne Buccio, interrogée mercredi matin par la presse avant l'annonce de cette sanction. 

Elle a jugé "d'un autre temps" ces propos qui ont "entraîné des réactions justifiées". "Il ne faut pas juger l'ensemble d'une collectivité et d'un service sur des déclarations malheureuses", a-t-elle ajouté.

Interrogée sur les témoignages de couples homosexuels dont a fait état France Bleu laissant entendre que la politique de Département était discriminatoire, Fabienne Buccio a appelé à être "prudent". Sur ce genre de sujet, "il y a toujours des gens pour lesquels le dossier est accepté, d'autres pour lesquels on refuse, avec de bonnes raisons de le faire et derrière cela peut être interprété différemment". Le conseil départemental "a dit ce qu'il fallait", a-t-elle estimé.

Le président du conseil départemental Pascal Martin a de nouveau condamné mercredi "très fermement les propos discriminatoires (de la fonctionnaire ndlr) qui ne reflètent en rien la politique départementale que je conduis". Pascal Martin "réaffirme aux couples et célibataires candidats à l'adoption que le Département agit et agira toujours (...) sans aucune forme de discrimination", dans un communiqué. Il répète avoir "demandé un audit externe du service concerné" mais "redi(t) toute (sa) confiance au personnel départemental".

Dans un entretien accordé à France Bleu Normandie, Pascale Lemare (photo) avait estimé qu'un couple homosexuel correspondait moins aux critères requis pour l'adoption d'un bébé en bonne santé qu'un couple hétérosexuel, provoquant de vives réactions des associations LGBT et la saisine du Défenseur des droits afin d'enquêter sur les pratiques du service de l'adoption du département.

A la question de savoir si c'est "a priori compliqué" pour un couple homosexuel d'obtenir l'adoption d'un "bébé de trois mois qui va bien", Pascale Lemare, alors responsable du service adoption au département de Seine-Maritime, avait répondu "il y aura des parents qui correspondent davantage aux critères requis".

"Et donc pas un couple homosexuel? ", l'interroge la journaliste de France Bleu Normandie. "Ben non", répond Pascale Lemare.

La fonctionnaire affime ensuite que les couples de même sexe sont "un peu atypiques, si on peut dire, par rapport à la norme sociale et à la norme biologique", et que "donc si leur projet supporte des profils d'enfants atypiques (...), si les couples homosexuels ont des attentes ouvertes, ils peuvent très bien adopter un enfant". "Ils ne seront pas prioritaires mais ils ne sont pas du tout exclus de l'adoption", ajoute Pascale Lemare.

Invitée à préciser ce qu'elle entendait par "enfant atypique", la responsable de service a répondu: "des enfants dont personnes ne veut, puisqu'il y a des gens qui ne veulent pas adopter des enfants trop cassés, trop perturbés psychologiquement, trop grands, handicapés. Ces enfants là ont des perturbations qui ne sont pas recherchées par les couples et c'est normal".

Le président UDI de la collectivité, Pascal Martin a "condamné très fermement et sans réserve les propos tenus visant à créer une différence de droits entre les candidates et candidats à l'adoption", dans un communiqué évoquant explicitement cette interview.

"Si les propos (de Mme Lemare ndlr) sont vérifiés, ils sont contraires aux principes de neutralité, d'égalité et de refus des discriminations qui caractérisent la #FonctionPublique. Je les condamne et prends acte de leur condamnation par le président" du conseil départemental, a réagi de son côté sur son compte Twitter le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Action et des Comptes Publics, Olivier Dussopt. 

«Aucune discrimination ne saurait être tolérée», a abondé la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité hommes-femmes Marlène Schiappa.

L'Association des familles homoparentales (ADFH) a indiqué qu'elle avait déposé plainte contre Pascale Lemare pour "discrimination en raison de l'orientation sexuelle".

"On ne voit pas d'autres explications. Certains conseils de familles sont tenus par des associations conservatrices, soutiens de La manif pour tous", a expliqué sur LCI Boan Luu, porte-parole Association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL).

"Nous sommes scandalisés. On avait déjà entendu des choses à propos de la politique d’adoption du département mais cela restait du domaine de la rumeur, a réagi, de son côté, Géraldine Chambon, membre du centre LGBTI de Normandie. Nous sommes en phase de réflexion quant au déclenchement d’une action en justice". 

(Avec AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Discrimination
L'ouverture partielle du don de sang aux homosexuels n'a pas augmenté le risque de transmission du VIH
 

L'ouverture du don de sang aux homosexuels en juillet 2016 n'a pas augmenté le risque de transmission du virus du sida par transfusion, qui reste "très faible en France", selon les premiers résultats d'une enquête publiée mercredi par l'agence sanitaire Santé publique France.
 
 
 
 
  
Justice / Parentalité
Une femme trans obtient le statut inédit de parent biologique
 

La cour d'appel de Montpellier a octroyé le statut inédit de "parent biologique" à un homme devenu femme et qui a eu un enfant avec son nouvel état civil.
 
 
 
 
  
Cuba
Le mariage gay, point fort de la nouvelle constitution
 

Cuba boucle jeudi trois mois de débats populaires sur la réforme de sa Constitution: le texte, qui ouvre la voie au mariage homosexuel, sera peaufiné par l'Assemblée puis soumis à référendum en février.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Plus de diversité dans la nouvelle promo d'élus à la Chambre américaine
 

Des dizaines de nouveaux élus à la Chambre américaine des représentants se sont retrouvés mercredi pour une photo de famille illustrant la plus grande diversité née d'élections parlementaires qui ont donné la victoire à un nombre record de femmes et de candidats issus de minorités.
 
 
 
 
  
TPMP
C8 renonce à une demande de dédommagement après les sanctions relatives au canular homophobe d'Hanouna
 

C8, filiale du groupe Canal+ sanctionnée à trois reprises par le CSA pour des séquences diffusées dans l'émission de Cyril Hanouna, a renoncé à la demande de dédommagement qu'elle avait formulée à l'encontre du régulateur de l'audiovisuel qui l'avait sanctionné après un canular homophobe.
 
 
 
 
  
Homophobie
Les scènes gay de Bohemian Rhapsody censurées en Malaisie
 

Le biopic consacré à Freddie Mercury, chanteur emblématique de Queen, est censuré en Malaisie. Les scènes évoquant l'homosexualité ont été coupées. 
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Hausse de 17% des crimes racistes, antisémites ou homophobes en 2017
 

Les Etats-Unis ont enregistré une hausse de 17% des crimes racistes, antisémites ou homophobes lors de la première année de présidence de Donald Trump, selon des statistiques du FBI rendues publiques mardi.
 
 
 
 
  
Gestation pour autrui
Quinze personnes inculpées au Cambodge
 

Quinze personnes, dont onze mères porteuses, ont été inculpées mardi au Cambodge qui tente d'enrayer la gestation pour autrui, pratique en pleine essor notamment à destination des couples chinois mais illégale depuis 2016.
 
 
 
 
  
PMA
Une proposition de loi de députés LFI pour pousser le gouvernement à accélérer
 

Des députés Insoumis ont préparé une proposition de loi sur l'extension de la PMA, une forme de coup de pression sur le gouvernement, alors que le projet de loi sur la bioéthique et ce sujet hautement sensible semble prendre du retard.
 
 
 
 
  
USA / Elections au Congrès
Kyrsten Sinema, démocrate et bisexuelle revendiquée, élue sénatrice dans l'Arizona
 

Avec un long recomptage des voix, un deuxième siège sénatorial est finalement remporté par la démocrate, bisexuelle revendiquée, en Arizona lors des élections de mi-mandat.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site