e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 La Russie condamnée à indemniser des militants LGBT arrêtés illégalement en 2013 - Cour européenne des droits de l'homme  
Cour européenne des droits de l'homme
La Russie condamnée à indemniser des militants LGBT arrêtés illégalement en 2013
 

La Cour européenne des droits de l’homme a jugé que la Russie avait illégalement violé le droit des militants LGBT à protester contre son projet de loi discriminatoire sur la "propagande gay".

 
 
 
 

Le 6 juin 2013, plusieurs militants s'étaient rassemblés devant la Douma, le parlement russe, pour protester pacifiquement contre l'examen d’un projet de loi interdisant la "promotion de relations sexuelles non traditionnelles chez les mineurs".

Ils avaient été harcelés par un groupe de militants chrétiens orthodoxes conservateurs portant des icônes religieuses.

La police anti-émeute avait encerclé les manifestants LGBT, les avaient embarqués dans des bus et les avaient arrêtés, et condamnés à une amende pour de prétendues "infractions administratives".

Le gouvernement a soutenu que ces condmanations n’étaient pas dues l'orientation sexuelle des manifestants, mais au fait qu’ils n’avaient pas informé les autorités du rassemblement public.
Les militants ont fait valoir que les chrétiens qui soutenaient le projet de loi étaient autorisés, eux, à manifester, aucun n'ayant été appréhendé ou sanctionné par la police.

Ils ont également souligné le fait que les rapports de police citaient les slogans pro-LGBT qu'ils scandaient lors de la manifestation, ajoutant que les tribunaux russes en avaient fait référence pour justifier leurs condamnations.

Dans une décision rendue mardi 13 octobre, la Cour européenne des droits de l'homme a conclu que les mesures prises contre les manifestants "ne correspondaient pas à un besoin social impérieux et n'étaient donc pas nécessaires dans une société démocratique".

Elle a rejeté les affirmations du gouvernement russe selon lesquelles le comportement de la police n’était pas motivé par la sexualité des manifestants.

Elle a également constaté des violations du droit à la liberté et à la sûreté et du droit à un procès équitable à l'égard de tous les requérants. Leurs arrestations en dehors de la Douma ont été jugées arbitraires et la procédure administrative, prise dans son ensemble, ne leur a pas permis un procès équitable.

Le tribunal européen ordonne à la Russie de payer à chacun des requérants un montant de 5.000 euros en réparation.

C’est que la quatrième fois en trois ans que la Cour européenne des droits de l’homme constate que la Russie viole les droits des personnes LGBT.
Le pays a perdu une affaire en 2018 pour une interdiction des événements de la fierté LGBT, tandis qu'une décision de 2017 a conclu que la loi sur la "propagande gay" violait les normes des droits de l'homme. Et il y a quelques mois à peine, le tribunal a infligé des amendes pour violation de la liberté d'association en bloquant l'enregistrement des groupes LGBT.

La Cour européenne des droits de l'homme a peu de pouvoir pour prendre des mesures coercitives en cas de violations persistantes, mais les victoires judiciaires sont toujours célébrées par les groupes de défense des droits de l'homme pour le précédent qu'elles créent.

 

> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Finistère
Polémique autour d'un manuel homophobe et sexiste d'un lycée catholique
 

Le chef d'établissement d'un lycée catholique du Finistère s'est excusé mardi à la suite d'une polémique née la veille sur les réseaux sociaux de la publication d'extraits, homophobes et sexistes, d'un manuel mis à la disposition des élèves.
 
 
 
 
  
Covid-19
Forte diminution du dépistage du VIH en France lors du 1er confinement
 

La pandémie de Covid-19 a entraîné une "forte" diminution du dépistage des infections par le virus du sida (VIH) avec, lors du premier confinement, une réduction du nombre de tests sanguins de 56% entre février et avril, selon Santé publique France (SpF).
 
 
 
 
  
VIH
Les médecins libéraux pourront bientôt initier le traitement préventif PrEP
 

Les médecins libéraux vont bientôt pouvoir initier directement un traitement préventif, la PrEP, destiné aux séronégatifs, qui permet d'éviter le risque d'infection par le VIH, selon le ministre de la Santé.
 
 
 
 
  
Europe
Un eurodéputé hongrois pro-Orban interpellé dans une partouze gay à Bruxelles
 

Un député hongrois, József Szájer, a été interpellé vendredi lors d’une partouze gay en plein centre de Bruxelles, contrevenant aux règles sanitaires de lutte contre le coronavirus. Membre du parti conservateur et homophobe de Viktor Orban, il a présenté sa démission.
 
 
 
 
  
Cinéma
La star de Juno annonce être transgenre et se nomme désormais Elliot Page
 

La star canadienne de "Juno" et d'"Inception" a annoncé mardi son changement de genre sur les réseaux sociaux être transgenre et s'appeler Elliot Page.
 
 
 
 
  
CEDH
La Russie condamnée pour défaut de protection de manifestants LGBT
 

La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a condamné mardi la Russie pour l'inaction de sa police, "restée passive face aux agressions homophobes" subies par des manifestants, lors d'un rassemblement en faveur des droits des personnes LGBTI à Saint-Pétersbourg.
 
 
 
 
  
Le Mans
Quatre jeunes condamnés à des amendes après l'attaque d'un bar gay
 

Quatre jeunes hommes ont été condamnés à des peines d'amendes tandis qu'un cinquième a été relaxé par le tribunal correctionnel du Mans lundi, après des incidents survenus en décembre 2019 à l'issue d'une manifestation d'extrême droite.
 
 
 
 
  
Discrimination au travail
Les victimes réagissent davantage
 

Les victimes sont deux fois plus nombreuses qu'en 2013 à entamer des démarches à la suite d'une discrimination dans l'emploi en France, selon la 13ème édition du baromètre du Défenseur des droits et de l'Organisation internationale du Travail publié mardi.
 
 
 
 
  
Pologne
Carrefour retire ses publicité de la télé publique homophobe
 

Le distributeur français Carrefour a retiré une campagne de publicité de la télévision publique polonaise après avoir été alerté par des militants LGBT français sur le fait que celle-ci diffuse des messages homphobes.
 
 
 
 
  
Biographie
Un musicologue affirme que des lettres d'amour homosexuelles de Chopin ont été modifiées
 

Des lettres d'amour homosexuelles écrites par le compositeur polonais Frédéric Chopin ont été délibérément mal traduites par les historiens pour dissimuler sa sexualité, affirme un journaliste musical suisse.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site