e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 La situation de Moussa suscite émoi, soutien et mobilisation - Menace d'expulsion  
Menace d'expulsion
La situation de Moussa suscite émoi, soutien et mobilisation
 

La situation de l'homosexuel guinéen menacé d'expulsion vers son pays, où l'homosexualité est passible d'une peine allant jusqu'à trois ans de prison suscite l'émoi et la mobilisation. 

 
 
 
 

Placé au centre de rétention administrative (CRA) de Nîmes depuis fin mars, Moussa, 28 ans, a été conduit jeudi matin à l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry en vue de son expulsion. Il a ensuite été placé en garde à vue après avoir refusé d'embarquer dans un avion pour Conakry.

"Sa garde à vue a été prolongée et il devrait faire l'objet vendredi d'une comparution immédiate pour soustraction à l'exécution d'une obligation de quitter le territoire", a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête.

Artiste acrobate, il est arrivé en France en 2015 avec une autorisation temporaire de travail et sa demande d'asile a été rejetée en 2017, selon l'association qui a organisé un rassemblement mobilisant une trentaine de personnes.

Moussa affirme que son compagnon a été lynché à mort par sa famille en Guinée, et avoir quitté son pays pour fuir des persécutions contre les homosexuels.

Son expulsion le conduirait "vers une mort quasi certaine", affirmé Aides, qui demande que son dossier soit réexaminé par l'Office de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra).

A ce stade, "on n'a pas été saisi d'une demande de réexamen et on cherche à en savoir plus", a-t-on indiqué à l'Ofpra, rappelant qu'une telle demande est possible après un premier rejet de l'Ofpra, confirmé par la Cour d'appel (CNDA), "si un élément nouveau est versé au dossier".

L'Ofpra "est très mobilisée" et "attentive à protéger les personnes en raison de leur orientation sexuelle, dès lors que celle-ci est avérée et les craintes dans le pays d'origine sont établies", a-t-on ajouté de même source.

Le cas de Moussa suscite une vive émotion sur les réseaux sociaux. "Son compagnon a déjà été assassiné en raison de son homosexualité. Son expulsion serait un scandale", affirmait le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure.

"Il est temps que le gouvernement fasse preuve de l'humanité qu'il évoque si souvent. Messieurs Macron et Collomb, mettez fin à cette procédure", lançait pour sa part Emmanuelle Cosse, ancienne ministre du Logement et ex-présidente de l'association Act-Up.

"La France se doit d’accorder la protection à tous ceux dont la vie est menacée dans leur pays d’origine en raison de leurs opinions ou de leur orientation sexuelle. En tant que Maire de Paris, capitale de l’égalité des droits, je soutiens Moussa", a écrit la maire de Paris sur Twitter jeudi après-midi.

Des rassemblements étaient organisés jeudi dans plusieurs villes de France pour empêcher l'expulsion de Moussa, à Paris, Lille, Marseille, Le Mans, Nantes, Nice, Nîmes, Rennes pour demander "sa 
libération et régularisation immédiate".

La mobilisation prend un relief particulier alors que les députés LREM ont introduit dans le projet de loi asile-immigration un amendement visant à mieux protéger les demandeurs d'asile homosexuels, en excluant de la liste des "pays d'origine sûrs" ceux qui persécutent les homosexuels. La Guinée ne fait toutefois pas partie de cette liste.

(Avec AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Entreprises
Les inspecteurs du travail seront formés contre les discriminations LGBT
 

Les inspecteurs du travail bénéficieront, au cours de leur formation initiale, d'un module spécifique sur les discriminations liées à l'orientation sexuelle, a annoncé jeudi la ministre du Travail Muriel Pénicaud.
 
 
 
 
  
Service public
France Culture a diffusé une homélie anti-LGBT et anti-IVG lors de la messe radiodiffusée du 15 juillet
 

France Culture a diffusé une homélie anti-LGBT lors de la messe retransmise sur son antenne le dimanche 15 juillet dernier. 
 
 
 
 
  
Conférence sur le sida / Amsterdam
Une dangereuse complaisance à combattre
 

Experts et militants se retrouvent à Amsterdam à partir de lundi pour la Conférence internationale sur le sida, à un moment où s'installe "une dangereuse complaisance" vis-à-vis d'une maladie qui est mieux traitée mais fait toujours des ravages.
 
 
 
 
  
Gouvernement
Benjamin Griveaux annonce un projet de loi sur la PMA avant la fin de l'année
 

Le gouvernement présentera avant la fin de l'année un projet de loi sur les questions de bioéthique, y compris la PMA, qui sera débattu par le Parlement début 2019, a indiqué mercredi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux.  
 
 
 
 
  
PMA pour toutes
Wauquiez (LR) dénonce cacophonie et surenchère sur la PMA
 

Laurent Wauquiez, président des Républicains, a dénoncé jeudi une "surenchère au sein de la majorité" et "une réponse de cacophonie du côté du gouvernement", ce qui n'est "pas propice à aborder" le projet de loi sur la PMA.
 
 
 
 
  
France
Les infections sexuellement transmissibles ont triplé en 4 ans
 

Les chiffres de transmission d’infections sexuellement transmissibles (IST) sont mauvais. Entre 2012 et 2016, elles ont triplé en France.
 
 
 
 
  
Cuba
La communauté LGBT cubaine espère de nouveaux droits dans la prochaine constitution
 

Une nouvelle constitution doit voir le jour à Cuba le week end prochain. La communauté LGBT espère s'y voir accorder davantage de droits dont ceux au mariage et à l'adoption. 
 
 
 
 
  
Lutte contre le VIH
Des succès mais le spectre d'une crise: un paradoxe
 

La lutte contre le sida est en plein paradoxe: la proportion de séropositifs qui ont accès aux traitements n'a jamais été aussi élevée mais un relâchement dans la prévention et la baisse des financements font craindre un rebond de l'épidémie.
 
 
 
 
  
Télé
TF1 lance un programme court contre les préjugés
 

Des personnes en fauteuil roulant ou atteintes de trisomie 21, des banlieusards et des homosexuels répondent sans tabous pour lutter contre les préjugés: C'est le principe de "C'est quoi cette question ?", programme court diffusé à partir de samedi sur TF1.
 
 
 
 
  
Prévention VIH
L’IGAS dénonce des retards de la mise en oeuvre de la PrEP
 

Le Truvada, traitement préventif anti-VIH, est insuffisamment utilisé en France par les homosexuels et les personnes nées dans des pays d'Afrique subsaharienne, qui constituent la majorité des gens contaminées chaque année en France, selon un rapport de l'Igas.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site