e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 La Tunisie annonce qu'elle met fin aux tests anaux sur les homosexuels - Droits de l'Homme 
Droits de l'Homme
La Tunisie annonce qu'elle met fin aux tests anaux sur les homosexuels
 

La Tunisie a assuré devant l’ONU qu’il aller mettre fin aux tests anaux auxquels la police et justice soumettent régulièrement les homosexuels, mais le pays refuse de dépénaliser les relations entre hommes. 

 
 
 
 

La Tunisie a annoncé devant le Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies à Genève l’arrêt immédiat des examens anaux forcés auxquels la police et la justice soumettent régulièrement des homosexuels arrêtés au nom de la loi qui pénalise les relations entre hommes. 

Ces tests humiliants sont censés "prouver" l'homosexualité des personnes qui y sont soumises. 

"Ces examens ne pourront plus être imposés de force, ni physiquement ni moralement, et sans consentement de la personne concernée (...) sans que son refus soit retenu comme une preuve d'homosexualité", a affirmé le ministre des droits de l'Homme tunisien, Mehdi Ben Gharbia. 

Le Conseil de l’ordre national des médecins de Tunisie réclamait le consentement des accusés pour ces tests et l'association Shams se bat depuis le retour de la Tunisie à la démocratie pour qu'il y soit mis fin.

Le débat existait depuis des mois sur cette question.

L’imam de la mosquée de Mnihla en Tunisie, arrêté le 11 septembre 2017 pour homosexualité a refusé de se soumettre au test anal et la justice l’a libéré.

Habituellement, ce refus est considéré comme une preuve de culpabilité et le suspect est écroué sur la base de l’article 230 du code pénal, qui interdit la sodomie. Le jeune homme arrêté en même temps que l’imam pour les mêmes raisons et qui s’est présenté comme son petit ami a également été libéré.

A contrario, un enseignant et un arbitre de football ont été récemment reconnus coupables d’homosexualité après avoir refusé de se prêter à ce test.

Les Nations Unies classe ces examens comme des actes de torture.

S'il faut évidemment se féliciter de l'annonce selon laquelle il est mis fin à ces tests, il faut déplorer que la Tunisie ait rejeté la dépénalisation des relations homosexuelles souhaité par le Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies et les organisations progressistes et LGBT tunisiennes.

"Il faut tout d'abord préparer la société civile", s'est justifié Mehdi Ben Gharbia.


 
  
  L'Actu
 
 
  
Interview TF1
Macron maintient le flou sur la lgalisation de la PMA pour les couples de femmes
 

Emmanuel Macron, qui avait promis au cours de sa campagne d'ouvrir la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, y compris lesbiennes et célibataires, a souhaité dimanche sur TF1 "un débat apaisé dans le courant de l'année 2018 sur la question.
 
 
 
 
  
Elections lgislatives
L'Autriche vers une coalition droite/extrme droite, menace pour les droits LGBT
 

La victoire des conservateurs dimanche aux législatives, et la perspective d'une alliance avec l'extrême droite menacent les droits LGBT autrichiens et en particulier le projet de légalisation du mariage gay. 
 
 
 
 
  
Maroc
Le ministre marocain des droits de l'homme qualifie les homosexuels d'ordures
 

Le ministre marocain des droits de l'Homme, Mustapha Ramid, a qualifié les homosexuels d'"ordures" lors d'une interpellation journalistique sur la pénalisation de l'homosexualité.
 
 
 
 
  
Paris
Bruno Julliard annonce la cration d'un centre d'archives LGBT en 2020
 

Véritable serpent de mer, le projet de centre d'archives LGBT devrait enfin disposer d'un lieu à Paris en 2020.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
La Maison Blanche retire son soutien au Stonewall Inn comme Monument national
 

Donald Trump n'en finit pas de revenir sur les mesures de soutien à la communauté LGBT prises par son prédécesseur Barck Obama. Dernier mesure en date, le retrait du soutien de l'Etat fédéral au Stonewall Inn comme "Monument national".
 
 
 
 
  
Haute-Savoie
Une bande de jeunes visaient des homosexuels avec une carabine 22 long rifle
 

On a frôlé le pire en Haute-Savoie où une bande de jeunes avait entrepris de tirer à la carabine sur des homosexuels. 
 
 
 
 
  
Droite
Sens Commun fait un appel du pied Marion Marchal-Le Pen
 

L'appel du pied du président de Sens Commun, émanation politique de la Manif Pour tous et mouvement associé aux Républicains, à Marion Maréchal-Le Pen passe mal, officiellement, dans les rangs du parti de droite.
 
 
 
 
  
Kosovo
Premire gay pride dans les rues de Pristina
 

Une Gay pride a été organisée pour la première fois mardi dans les rues de Pristina, la capitale du Kosovo, dont la société reste très patriarcale.
 
 
 
 
  
Transgenres
La Grce autorise le changement de sexe partir de 15 ans
 

Le Parlement grec a voté mardi une loi autorisant le changement de sexe à partir de 15 ans, ce qui a provoqué une polémique entre le gouvernement de gauche au pouvoir d'une part et l'opposition de droite et l'Eglise orthodoxe de Grèce d'autre part.
 
 
 
 
  
Campagne anti-PMA
Ne laissons pas la haine nouveau envahir les rues !, met en garde l'APGL
 

L’APGL – Association des Parents et futurs parents Gay et Lesbiens – se dit scandalisée par la récente campagne de la Manif pour tous comparant les enfants nés par PMA à des légumes OGM. L'association y voit "la porte ouverte à des déferlantes haineuses à l’encontre des familles homoparentales". 
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site