e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 L'Assemblée nationale vote un amendement pour protéger les demandeurs d'asile LGBT - Loi <I>Asile et immigration</I> 
Loi Asile et immigration
L'Assemblée nationale vote un amendement pour protéger les demandeurs d'asile LGBT
 

Le commission des lois de l'Assemblée nationale a voté à la quasi-unanimité une mesure visant à protéger les demandeurs d'asile LGBT s'ils sont menacés en raison de leur orientation sexuelle dans leur pays d'origine.

 
 
 
 

Cette disposition a été introduite dans le projet de loi "Asile et immigration" porté par Gérard Collomb par amendement proposé par une cinquantaine de députés de La République en Marche.

Le changement proposé vise à exclure les pays qui pénalisent l'homosexualité de la liste officielle des "pays d'origine sûrs", autrement dit ceux "où l’homosexualité peut encore faire l’objet de mauvais traitements ou de sanctions pénales". 
Selon la loi actuelle, les demandeurs d'asile qui viennent en France d'un pays figurant sur cette liste peuvent être expulsés par un système accéléré, même s'ils font appel.
L'amendement déposé par Elise Fajgeles et Matthieu Orphelin, députés LREM, vise à supprimer les pays "où l'homosexualité peut être la cible de mauvais traitements ou de sanctions pénales" de cette liste de 16 pays dits "sûrs".

Si l'amendement est adopté par le Sénat, les migrants provenant de pays qui pénalisent les relations homosexuelles pourront faire appel auprès de la Cour nationale du droit d'asile si leur demande d'asile est rejetée par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) et ce, sans risque d'expulsion.
Matthieu Orphelin a salué l'amendement comme un pas en avant pour les droits LGBT. "Comment pouvons-nous appeler les pays qui criminalisent les personnes LGBT "des pays sûrs "?", a-t-il dit, dans le quotidien Libération.
"Aujourd'hui, il y a des demandeurs d'asile qui viennent dans notre pays parce qu'ils ont été persécutés pour leur orientation sexuelle.
Il était indispensable de changer la définition d'un pays sûr et de réaffirmer qu'il n'existe qu'un petit nombre de pays dans le monde où les personnes LGBT sont respectées", a-t-il ajouté.
Cependant, certains défenseurs des droits des réfugiés ont déclaré que l'amendement ne va pas assez loin pour protéger les demandeurs d'asile LGBT.
Ainsi, l’association pour la reconnaissance des droits des personnes homosexuelles et transexuelles à l’immigration et au séjour (Ardhis) rappelle l’opposition en bloc de son organisation à cette distinction entre pays.
Héloïse Mary, présidente de l'organisation française Baam, qui soutient également les migrants, a fait écho à ces préoccupations, affirmant qu'il existe "de nombreux Etats" où l'homosexualité n'est pas pénalisée, mais où les LGBT sont néanmoins soumis à des pratiques homophobes telles que thérapies de conversion de l'homosexualité. 


 
  
  L'Actu
 
 
  
Adoption / Seine-Maritime
Le parquet ouvre une enquête pour discrimination envers les homosexuels
 

La justice a annoncé jeudi une enquête pour discrimination après des propos d'une responsable du service adoption du conseil départemental de Seine-Maritime concernant les homosexuels, tandis que des associations manifestaient devant la collectivité.
 
 
 
 
  
Justice
Une enquête ouverte à Nancy pour discrimination à l'adoption par des couples homosexuels
 

Le parquet de Nancy a ouvert une enquête en mai après une plainte pour "discrimination" déposée par l'Association des familles homoparentales (ADFH) pour discrimination dans le traitement des adoptions, a-t-on appris jeudi auprès du parquet.
 
 
 
 
  
Mondial de foot / Russie
Amende pour le Mexique après des chants homophobes de ses supporters
 

L'instance disciplinaire de la Fifa a sanctionné mercredi la Fédération mexicaine (FMF) d'une amende de 10.000 CHF (8.600 EUR) après les chants "discriminatoires et insultants" de ses supporters lors de la première période de la victoire contre l'Allemagne (1-0) le 17 juin.
 
 
 
 
  
Seine-maritime
La responsable du service adoption suspendue après ses propos sur les homosexuels
 

La responsable du service adoption de Seine-maritime a été relevée mercredi de ses fonctions "à titre conservatoire", a annoncé dans un communiqué le conseil départemental, à la suite de propos discriminatoires envers les homosexuels tenus par la fonctionnaire.
 
 
 
 
  
Nations Unies
Le départ des États-Unis du Conseil des droits de l'homme compromet le travail sur les droits mondiaux des LGBT
 

La décision de l'administration Trump de quitter le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies menace de saper le travail sur les droits mondiaux des LGBT, affirment les activistes.
 
 
 
 
  
Adoption
Le département de Seine-maritime accusé de discrimination envers les couples homosexuels
 

Le conseil départemental de Seine-maritime est accusé de discrimination envers les couples homosexuels dans l'attribution des adoptions d'enfants, après des propos d'une responsable de service sur France Bleu Normandie, "fermement" condamnés par le président UDI de la collectivité.
 
 
 
 
  
Palamarès
Les OUT d'or 2018 ont récompensé les personnalités engagées dans la visibilité LGBT
 

La seconde édition des OUT d'or a récompensé artistes, militants et journalistes engagés dans la visibilité LGBT, mardi soir à Paris.
 
 
 
 
  
Mexique
Trois militants LGBT victimes du crime organisé
 

Trois activistes LGBTI bien connus ont été abattus par des hommes armés dimanche au Mexique. Ils ont apparemment été torturés.   
 
 
 
 
  
Marketing
Un visuel gay-friendly sur des bouteilles d'Evian fait bondir les anti-LGBT
 

Un dessin représentant un couple d’hommes se tenant par la main apposé sur les bouteilles d'Evian suscite de vives réactions homophobes sur les réseaux sociaux.
 
 
 
 
  
Grande-Bretagne
Premier mariage gay au sein de la famille royale d'Angleterre
 

Un cousin de la reine d'Angleterre va épouser son compagnon. Ce mariage de même sexe sera le premier au sein de la famille royale britannique.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site