e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 L'association Aides se défend de toute tolérance d'agressions sexuelles en son sein - Après une enquête  
Après une enquête
L'association Aides se défend de toute tolérance d'agressions sexuelles en son sein
 

L'association de lutte contre le sida Aides est accusée par certains salariés d'avoir laissé s'installer en son sein une "culture du viol" dans une enquête du site StreetPress. Une situation que tempère son président. 

 
 
 
 

Le site StreetPress a publié il y a quelques jours les témoignages de 15 salariés de Aides, témoins ou victimes de faits s'apparentant à des agressions sexuelles de la part de collègues ou sur des lieux d’activité de l’association. 

Mise en cause, l'association assure son soutien au victimes et indique que des outils de préventions et des sanctions sévères ont été utilisés pour y répondre.

Dans une interview à Têtu, Aurélien Beaucamp, président de Aides,  regrette que l'enquête parle de "déni" de la part de l'association alors que celle-ci a sanctionné sévèrement des auteurs de violences et développé des dispositifs de libération de la parole.

Sans remettre en question les témoignages qui sont rapportés dans l'enquête, il explique que les faits remontent à une dizaine d'années et qu'ils ont été traités, par des licenciements et des radiations de l'association.

"Ce sont des sujets qui ne concernent pas Aides en particulier, explique-t-il. On vit dans une société où les rapports de domination existent. Pendant longtemps, il y a eu une omerta dessus, que ce soit dans une entreprise, un établissement public ou une association. (...) Au début des années 2010, les victimes n'avaient pas d'outils pour faire remonter des abus, on s'est attelé à cela depuis plusieurs années".

Le président de Aides se défend de toute forme de tolérance. "On nous reproche une liberté de ton basée sur le non-jugement et la bienveillance. Ce sont des postures qui nous sont utiles avec les personnes que nous recevons à Aides. Elles nous font part de leurs pratiques sexuelles et de leur consommation de produits sans crainte parce que nous les accompagnons dans la réduction des risques. Mais ces notions ne sont pas pour autant une tolérance de la violence !". 

"En tant que responsables associatifs, c'est notre responsabilité de tout mettre en oeuvre pour que l'environnement permette aux victimes de parler, ajoute Aurélien Beauchamp auprès de Têtu. On met en place des choses qui mettent du temps avant de produire leurs effets. Mais dès qu'on est saisi d'une situation, on prend les mesures nécessaires".


> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Turquie
Le transfert en France de Fabien Azoulay examiné selon la procédure habituelle, selon l'ambassade
 

Le transfert vers la France de Fabien Azoulay, un homosexuel de confession juive, victime selon ses avocats de "violences aggravées" dans une prison turque, est examiné "au même niveau de priorité" que les demandes similaires concernant d'autres détenus, a indiqué jeudi l'ambassade de Turquie à Paris.
 
 
 
 
  
GPA à l'étranger
Nées d'une mère porteuse, les filles d'un couple gay bloquées en Afrique du Sud
 

Rien ne semble perturber les siestes et les biberons de Maya et Paula, un mois, dans cette paisible maison de Johannesburg. Pourtant, filles d'un couple gay de Namibie et nées d'une mère porteuse sud-africaine, la question de leur citoyenneté agite.
 
 
 
 
  
Europe
La Bulgarie sommée de fournir un document de voyage au bébé apatride de lesbiennes
 

La Bulgarie, qui refuse d'accorder la nationalité à la fillette apatride d'un couple lesbien, doit lui fournir un document faisant mention de ses deux parents pour lui permettre de voyager, a estimé jeudi l'avocate générale de la Cour de justice de l'UE.
 
 
 
 
  
Elections régionales
Tentative d'effacement des positions anti-mariage gay de Valérie Pécresse sur sa page Wikipédia
 

La proximité des élections régionales donnent lieu à quelques manoeuvres. Ainsi Des partisans de Valérie Pécresse ont tenté d'effacer ses prises de positions anciennes anti-mariage gay sur sa page Wikipédia.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Un ancien candidat de la téléréalité The Bachelor révèle son homosexualité
 

Colton Underwood, ancien candidat de l'émission de téléréalité américaine "The Bachelor, où un célibataire se prête au jeu de la séduction avec un groupe de prétendantes en vue d'une hypothétique demande en mariage, a révélé mercredi être homosexuel.
 
 
 
 
  
Paris
L'Inter-LGBT demande l'abandon du projet de place dédiée à Claude Goasguen
 

L’Inter-LGBT s’insurge contre la décision de la mairie de Paris de dédier une place de la capitale à la mémoire de Claude Goasguen, ancien élu parisien notoirement homophobe. Elle demande l'abandon de ce projet à Anne Hidalgo au nom de la cohérence politique.
 
 
 
 
  
Cameroun
Au moins 24 arrestations ou abus sur des personnes soupçonnées d'homosexualité
 

Les forces de sécurité camerounaises ont arbitrairement arrêté, battu ou menacé au moins 24 personnes soupçonnées d'homosexualité ou pour non-conformité de genre, depuis février 2021, a indiqué mercredi Human Rights Watch (HRW) dans un communiqué.
 
 
 
 
  
Diplomatie
Les droits des LGBT en Russie et Tchétchénie oubliés du futur sommet Biden-Poutine ?
 

L'annonce d'un sommet Poutine-Biden n'auguren rien de bon quant à la question des droits des personnes LGBT en Russie ou en Tchétchénie que le Kremlin n'entend pas inscrire au programme de la rencontre. 
 
 
 
 
  
Algérie / Hirak
Manifestation de soutien à des militants accusant la police du viol d'un mineur
 

Une manifestation du Hirak a apporté son soutien à quatre militants écroués après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo d'un mineur de 15 ans accusant des policiers d'"attouchements sexuels" après son arrestation lors d'une précédente marche de protestation à Alger.
 
 
 
 
  
Donnés personnelles
Le Conseil d'Etat remet partiellement en cause l'application GendNotes des gendarmes
 

Le Conseil d'Etat a partiellement remis en cause mardi le fichier controversé de la gendarmerie "GendNotes", en dénonçant les risques de dérive et de détournement des données collectées par cette application, mais a refusé d'annuler le décret autorisant sa création.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site