e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Le blogueur Bassem Braïki condamné à 8 mois de prison avec sursis pour ses propos homophobes  - Lyon / Justice  
Lyon / Justice
Le blogueur Bassem Braïki condamné à 8 mois de prison avec sursis pour ses propos homophobes
 

Le tribunal correctionnel de Lyon a condamné, mardi 20 octobre, le blogueur Bassem Braïki à huit mois de prison avec sursis. En 2018, il avait tenu des propos homophobes dans une vidéo diffusée sur le réseau social Snapchat. 

 
 
 
 

Le blogueur Bassem Braïki avait comparu en septembre dernier devant le tribunal correctionnel de Lyon, pour diffusion de propos homophobes.

Mardi 20 octobre, il a été condamné à huit mois de prison avec sursis.

En août 2018, il avait diffusé une vidéo sur Snapchat, proférant des insultes homophobes. "Les homosexuels, il faut vous soigner. Faut qu’on vous soigne, et moi j’ai la solution pour qu’on vous soigne. Tu prends un Efferalgan, tu mélanges avec du cyanure, puis ça va vous soigner (…). Faut éradiquer ce phénomèn, la tête de ma mère, trop c’est trop. Avant t’étais un homo tu vivais ça en cachette, tu vivais ton bonheur en cachette, là aujourd’hui vous voulez nous imposer des trucs, vous voulez que ça devienne normal. Et ben nous on se battra, on se battra bec et ongles pour la normalité (...)".

Ces propos homophobes avaient été diffusés aux 70.000 abonnés de son compte. 

Ils avaient été dénoncés par trois associations de lutte contre l’homophobie, dont SOS Homophobie et l’Amicale du refuge qui avaient porté plainte contre Bassem Braiki. Dans un courrier adressé au procureur de la République de Lyon, elles dénoncaient "des faits d'incitation la haine et à la discrimination".

"Quand on a autant d’abonnés, on a des responsabilités", a estimé le procureur de la République, dénonçant "des déclarations ignobles et repoussantes", selon des propos rapportés par Le Parisien.

De son côté, Bassem Braïki a assuré à la barre qu’il n’avait "rien contre les gays". "J’ai pris conscience que ces personnes méritaient le respect", a-t-il ajouté.

Cette fois-ci, et malgré ses excuses lors du procès, le blogueur a écopé d’une amende de 2.500 € en sus de sa peine de prison avec sursis. Il devra aussi verser 1.400 € aux associations Mousse, Stop Homophobie et Adheos. Son avocat a fait part de son intention de faire appel de la décision.

 

> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Finistère
Polémique autour d'un manuel homophobe et sexiste d'un lycée catholique
 

Le chef d'établissement d'un lycée catholique du Finistère s'est excusé mardi à la suite d'une polémique née la veille sur les réseaux sociaux de la publication d'extraits, homophobes et sexistes, d'un manuel mis à la disposition des élèves.
 
 
 
 
  
Covid-19
Forte diminution du dépistage du VIH en France lors du 1er confinement
 

La pandémie de Covid-19 a entraîné une "forte" diminution du dépistage des infections par le virus du sida (VIH) avec, lors du premier confinement, une réduction du nombre de tests sanguins de 56% entre février et avril, selon Santé publique France (SpF).
 
 
 
 
  
VIH
Les médecins libéraux pourront bientôt initier le traitement préventif PrEP
 

Les médecins libéraux vont bientôt pouvoir initier directement un traitement préventif, la PrEP, destiné aux séronégatifs, qui permet d'éviter le risque d'infection par le VIH, selon le ministre de la Santé.
 
 
 
 
  
Europe
Un eurodéputé hongrois pro-Orban interpellé dans une partouze gay à Bruxelles
 

Un député hongrois, József Szájer, a été interpellé vendredi lors d’une partouze gay en plein centre de Bruxelles, contrevenant aux règles sanitaires de lutte contre le coronavirus. Membre du parti conservateur et homophobe de Viktor Orban, il a présenté sa démission.
 
 
 
 
  
Cinéma
La star de Juno annonce être transgenre et se nomme désormais Elliot Page
 

La star canadienne de "Juno" et d'"Inception" a annoncé mardi son changement de genre sur les réseaux sociaux être transgenre et s'appeler Elliot Page.
 
 
 
 
  
CEDH
La Russie condamnée pour défaut de protection de manifestants LGBT
 

La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a condamné mardi la Russie pour l'inaction de sa police, "restée passive face aux agressions homophobes" subies par des manifestants, lors d'un rassemblement en faveur des droits des personnes LGBTI à Saint-Pétersbourg.
 
 
 
 
  
Le Mans
Quatre jeunes condamnés à des amendes après l'attaque d'un bar gay
 

Quatre jeunes hommes ont été condamnés à des peines d'amendes tandis qu'un cinquième a été relaxé par le tribunal correctionnel du Mans lundi, après des incidents survenus en décembre 2019 à l'issue d'une manifestation d'extrême droite.
 
 
 
 
  
Discrimination au travail
Les victimes réagissent davantage
 

Les victimes sont deux fois plus nombreuses qu'en 2013 à entamer des démarches à la suite d'une discrimination dans l'emploi en France, selon la 13ème édition du baromètre du Défenseur des droits et de l'Organisation internationale du Travail publié mardi.
 
 
 
 
  
Pologne
Carrefour retire ses publicité de la télé publique homophobe
 

Le distributeur français Carrefour a retiré une campagne de publicité de la télévision publique polonaise après avoir été alerté par des militants LGBT français sur le fait que celle-ci diffuse des messages homphobes.
 
 
 
 
  
Biographie
Un musicologue affirme que des lettres d'amour homosexuelles de Chopin ont été modifiées
 

Des lettres d'amour homosexuelles écrites par le compositeur polonais Frédéric Chopin ont été délibérément mal traduites par les historiens pour dissimuler sa sexualité, affirme un journaliste musical suisse.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site