e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Le gouvernement russe met en garde contre des comportements homophobes ŗ l'ťtranger - Europe / USA 
Europe / USA
Le gouvernement russe met en garde contre des comportements homophobes ŗ l'ťtranger
 

Alors q'elle encourage l'homophobie sous toutes ses formes à l'intérieur de ses frontières, la Russie met en garde ses citoyens homophobes quant à leurs comportements lors de leurs déplacements à l'étranger.

 
 
 
 

Les autorités russes conseille à ses reesortissants homophobes de s'abstenir d'exprimer des propos ou des attitudes homophobes ... pendant leurs vacances dans d'autres pays que le leur.

Le conseil vient du ministère russe des Affaires étrangères, qui a mis à jour ses conseils de voyage pour les personnes passant des vacances à l'étranger.

Les consignes, qui visent à empêcher les touristes russes de causer des délits, les avertit qu'ils peuvent croiser des 'personnes d'orientations sexuelles non traditionnelles" pendant leurs vacances en Europe ou en Amérique.

Les conseils pour visiter la France indiquent notamment que dans certains pays il est conseillé "de ne pas parler ou d'agir abusivement envers les membres de la communauté LGBT".

Les conseils des Russes en direction des voyageurs pour l'Espagne mettent en garde dans ces termes: "L'expression publique d'attitudes négatives à l'égard des personnes ayant une orientation sexuelle différente n'est pas comprise, alors il faut s'en abstenir".

Des directives pour le Danemark et l'Autriche mettent également en garde les Russes de ne pas faire de remarques offensantes aux homosexuels locaux.

Le chapitre concernant le Canada comprend l'avertissement le plus long. Les conseils indiquent qu'il existe une "fixation sérieuse sur l'égalité des sexes" au Canada, qui a depuis longtemps légalisé le mariage homosexuel. Il met en garde les Russes contre les blagues homophobes, soulignant que "en plus de la condamnation publique, dans les zones urbaines où vivent de nombreuses minorités sexuelles, notamment Vancouver, Toronto et Montréal, il existe un risque de punition sous la forme d'amendes ou de crimes de haine".

L'homophobie a explosé en Russie depuis l'adoption de la loi dite de "propagande gay" en 2013. 


 
   
  e-llico 
   

Voir la version archivée du site