e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Le journaliste Soulaimane Raissouni clame son innocence devant la justice - Maroc / Agression sexuelle  
Maroc / Agression sexuelle
Le journaliste Soulaimane Raissouni clame son innocence devant la justice
 

Le journaliste marocain Soulaimane Raissouni, condamné à cinq ans de prison pour "agression sexuelle", a clamé son innocence lors de sa première comparution lundi devant la cour d'appel de Casablanca.

 
 
 
 

Connu pour ses éditoriaux critiques envers les autorités, M. Raissouni, 49 ans, est accusé d'"agression sexuelle" par un jeune militant LGBTQ. Des faits qu'il conteste, assurant qu'il est poursuivi "à cause de ses opinions". Arrêté en mai 2020, l'ancien rédacteur en chef d'Akhbar Al Yaoum, un journal en cessation de paiements depuis mars dernier, avait boycotté son procès en première instance (février-juillet 2021).

Lundi, devant la cour d'appel, il a catégoriquement nié avoir eu "une quelconque relation" avec le plaignant, un militant des droits des minorités sexuelles au Maroc, et l'avoir "harcelé, séquestré et agressé", selon un journaliste de l'AFP présent à l'audience. Le juge l'a notamment interrogé sur un post Facebook dans lequel le plaignant l'accuse, sous pseudonyme, de l'avoir violé à son domicile, ainsi que sur des conversations qui prouveraient qu'il "harcelait" son accusateur.

"Je n'ai rien à voir avec ces documents", a répondu M. Raissouni qui s'est efforcé de convaincre le tribunal d'"incohérences" et de "contradictions" dans les déclarations du plaignant. Le juge a décidé de poursuivre son interrogatoire le 17 janvier. Incarcéré depuis le 22 mai 2020, le journaliste a semblé en bonne santé après avoir engagé une grève de la faim l'été dernier pour protester contre son arrestation, ce qui l'avait empêché d'assister à la plupart des audiences de son procès. Il avait fini par suspendre sa grève de la faim au bout de 122 jours à la suite d'appels de ses défenseurs au Maroc et à l'étranger, avant d'être brièvement hospitalisé.

La justice a rejeté toutes ses demandes de remise en liberté. Son comité de soutien au Maroc a dénoncé un procès "à caractère politique et revanchard". Reporters sans Frontières (RSF) a réclamé un procès "équitable". Les autorités marocaines, elles, affirment que M. Raissouni a bénéficié d'un procès "équitable" et que les poursuites "n'ont rien à voir avec son travail journalistique".

Lors du procès, le plaignant a plaidé pour son "droit à la justice", en niant toute instrumentalisation visant à cibler le journaliste. Deux autres journalistes marocains, Omar Radi et Taoufik Bouachrine, ont été condamnés à de lourdes peines de prison ferme pour des agressions sexuelles qu'ils nient. M. Radi est également accusé d'"espionnage". Le Maroc occupe la 136e place sur 180 pays du classement mondial de la liberté de la presse de RSF.

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Moderna
Dbut des essais sur les humains d'un vaccin contre le VIH utilisant l'ARN messager
 

Les premières doses d'un vaccin contre le virus du sida utilisant la technologie de l'ARN messager ont été administrées chez des humains, ont annoncé jeudi l'entreprise américaine de biotechnologie Moderna et l'organisation International AIDS Vaccine Initiative.
 
 
 
 
  
Meurtre de Vanesa Campos
15 et 20 ans de rclusion requis contre les principaux accuss
 

L'accusation a requis jeudi 27 janvier des peines de 15 et 20 ans de réclusion criminelle à l'encontre des deux principaux accusés au procès du meurtre au bois de Boulogne en 2018 de Vanesa Campos, travailleuse du sexe transgenre sans-papiers.
 
 
 
 
  
Asie
Hong Kong refuse le changement d'tat civil aux personnes trans non opres
 

Les personnes trans ne pourront officiellement faire reconnaître leur nouveau genre sur leurs papiers d'identité que s'ils ont subi une opération de réassignation, a décidé jeudi 27 janvier un tribunal de Hong Kong.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Un transgenre pdophile incarcr dans une prison pour mineurs
 

Aujourd'hui femme transgenre, un jeune homme avait sexuellement agressé une fillette de 10 ans alors qu’il était âgé de 17 ans. Il n’avait été interpellé qu’en 2021.
 
 
 
 
  
Eglise catholique
Le pape Franois appelle les parents soutenir leurs enfants homosexuels et non les condamner
 

Le pape François a déclaré mercredi que les parents d'enfants homosexuels ne devraient pas les condamner mais leur offrir un soutien.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Le juge progressiste de la Cour suprme Stephen Breyer va se retirer
 

Le juge progressiste Stephen Breyer va quitter ses fonctions à la Cour suprême des Etats-Unis d'ici l'été, ce qui permettra à Joe Biden de nommer, pour la première fois, une femme noire au sein de la puissante institution.  
 
 
 
 
  
Nouveau dlit
Vote dfinitif au Parlement pour pnaliser les thrapies de conversion
 

"Il n'y a rien à guérir": le Parlement a adopté définitivement mardi, avec un ultime vote des députés, une proposition de loi LREM qui cible les "thérapies de conversion", pratiques visant à imposer l'hétérosexualité aux personnes LGBT.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Les performances de la nageuse transgenre Lia Thomas cre la polmique
 

La polémique fait rage aux États-Unis à propos de la jeune femme qui brille dans les bassins universitaires.
 
 
 
 
  
Botswana
Le prsident promet de respecter la dpnalisation de l'homosexualit
 

Le président du Botswana a promis lundi d'appliquer pleinement la décision de justice dépénalisant l'homosexualité dans ce pays enclavé d'Afrique australe, deux mois après avoir perdu un appel visant à annuler ce jugement.
 
 
 
 
  
Thrapies de conversion
Ultime vote au Parlement pour crer un nouveau dlit
 

Le Parlement doit adopter définitivement mardi, avec un ultime vote des députés, une proposition de loi LREM qui cible les "thérapies de conversion", pratiques visant à imposer l'hétérosexualité aux personnes LGBT.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site