e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Le pape François se dit en faveur de l'union civile pour les couples homosexuels  - Eglise catholique   
Eglise catholique
Le pape François se dit en faveur de l'union civile pour les couples homosexuels
 

Le pape François a défendu mercredi très explicitement le droit des couples gays, "enfants de Dieu", de vivre au sein d'une "union civile" qui les protège légalement.

 
 
 
 

"Les personnes homosexuelles ont le droit d'être en famille. Ce sont des enfants de Dieu, elles ont le droit à une famille", a déclaré le souverain pontife argentin, dans un documentaire présenté mercredi à la Fête du cinéma de Rome.

"Ce qu'il faut, c'est une loi d'union civile, elles ont le droit à être couvertes légalement. J'ai défendu cela", a-t-il souligné dans ce documentaire intitulé "Francesco" et réalisé par Evgeny Afineevsky.

Selon son biographe Austen Ivereigh, Jorge Bergoglio, le futur pape, avait défendu le bien fondé de cette protection légale lorsqu'il était encore archevêque de Buenos Aires, dans le contexte d'un débat animé en 2010 dans son pays sur la légalisation des mariages gays.

Depuis son élection comme pape, François avait déjà évoqué à plusieurs reprises, sans la rejeter, la notion d'unions civiles pour les personnes de même sexe.

Dans le documentaire de deux heures dévoilé mercredi, qui retrace des temps forts de ses sept premières années de pontificat et utilise des entretiens du pape non datés, François plaide toutefois avec une précision inédite et une plus grande liberté de ton en faveur de ce type d'unions civiles.

Ses déclarations en espagnol font suite dans le film au témoignage d'un homosexuel catholique, Andrea Rubera, père de trois enfants, qui lui a demandé dans une lettre s'ils devaient fréquenter son église. Le pape l'a ensuite appelé au téléphone pour lui conseiller d'être transparent sur son choix de vie dans sa paroisse et d'y amener ses enfants.

Le souverain pontife a fait preuve d'ouverture envers les homosexuels, en affirmant régulièrement qu'ils doivent être accueillis avec respect dans les paroisses catholiques et en conseillant aux parents de ne pas les rejeter.

Opposé au "mariage" gay

"Si une personne est gay et cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger?", avait déclaré le pape dans l'avion qui le ramenait de son premier voyage, au Brésil, en juillet 2013. Cette petite phrase a marqué le pontificat de François, qui a reçu nombre d'homosexuels en audience privée, provoquant l'ire de la branche la plus conservatrice de l'Eglise. Il reste toutefois fermement opposé à leur "mariage", en droite ligne avec le dogme de l'Eglise.

"Disons les choses comme elles sont: le mariage c'est un homme et une femme. Ca c'est le terme précis. Appelons l'union du même sexe 'union civile'", avait notamment déclaré le pape François dans un livre d'entretiens réalisés par le sociologue français Dominique Wolton, publié en 2017.

Le plaidoyer du pape met toutefois en exergue une très nette avancée par rapport à un document officiel de la Congrégation pour la doctrine de la foi (le gardien du dogme au Vatican) de 2003, qui s'opposait à "une reconnaissance jurdique des unions homosexuelles", ont relevé mercredi de nombreux observateurs du Vatican.

Cette charge avait été signée à l'époque par son dirigeant, le cardinal allemand Joseph Ratzinger, futur pape Benoît XVI. "Reconnaître légalement les unions homosexuelles ou les assimiler au mariage, signifierait non seulement approuver un comportement déviant, et par conséquent en faire un modèle dans la société actuelle, mais aussi masquer des valeurs fondamentales qui appartiennent au patrimoine commun de l'humanité", écrivait-il en conclusion.

En 2014, Mgr Bruno Forte, qui était alors secrétaire général d'un important synode (assemblée d'évêques) sur la famille, avait plaidé pour une reconnaissance juridique des couples gays, à condition d'utiliser une "terminologie" distincte de celle des unions hétérosexuelles. "Il est clair pour moi que les êtres humains impliqués dans différentes expériences ont des droits qui doivent être protégés", avait-il déclaré à l'époque, en évoquant "le respect de la dignité des personnes". Cette idée, chère notamment à la branche progressiste de l'épiscopat allemand, n'avait toutefois pas été retenue comme une proposition finale des évêques.

Les propos du pape ont suscité des réactions opposées. Le journaliste Frédéric Martel, auteur du livre retentissant "Sodoma", salue une annonce "majeure" sur twitter. A l'inverse, l’archevêque italien ultra conservateur Carlo Maria Vigano, ancien ambassadeur du Vatican aux USA, condamne "celui qui devrait être à la barre de la barque de Pierre, mais a choisi de s’aligner avec l’Ennemi afin de la couler".

 Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Finistère
Polémique autour d'un manuel homophobe et sexiste d'un lycée catholique
 

Le chef d'établissement d'un lycée catholique du Finistère s'est excusé mardi à la suite d'une polémique née la veille sur les réseaux sociaux de la publication d'extraits, homophobes et sexistes, d'un manuel mis à la disposition des élèves.
 
 
 
 
  
Covid-19
Forte diminution du dépistage du VIH en France lors du 1er confinement
 

La pandémie de Covid-19 a entraîné une "forte" diminution du dépistage des infections par le virus du sida (VIH) avec, lors du premier confinement, une réduction du nombre de tests sanguins de 56% entre février et avril, selon Santé publique France (SpF).
 
 
 
 
  
VIH
Les médecins libéraux pourront bientôt initier le traitement préventif PrEP
 

Les médecins libéraux vont bientôt pouvoir initier directement un traitement préventif, la PrEP, destiné aux séronégatifs, qui permet d'éviter le risque d'infection par le VIH, selon le ministre de la Santé.
 
 
 
 
  
Europe
Un eurodéputé hongrois pro-Orban interpellé dans une partouze gay à Bruxelles
 

Un député hongrois, József Szájer, a été interpellé vendredi lors d’une partouze gay en plein centre de Bruxelles, contrevenant aux règles sanitaires de lutte contre le coronavirus. Membre du parti conservateur et homophobe de Viktor Orban, il a présenté sa démission.
 
 
 
 
  
Cinéma
La star de Juno annonce être transgenre et se nomme désormais Elliot Page
 

La star canadienne de "Juno" et d'"Inception" a annoncé mardi son changement de genre sur les réseaux sociaux être transgenre et s'appeler Elliot Page.
 
 
 
 
  
CEDH
La Russie condamnée pour défaut de protection de manifestants LGBT
 

La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a condamné mardi la Russie pour l'inaction de sa police, "restée passive face aux agressions homophobes" subies par des manifestants, lors d'un rassemblement en faveur des droits des personnes LGBTI à Saint-Pétersbourg.
 
 
 
 
  
Le Mans
Quatre jeunes condamnés à des amendes après l'attaque d'un bar gay
 

Quatre jeunes hommes ont été condamnés à des peines d'amendes tandis qu'un cinquième a été relaxé par le tribunal correctionnel du Mans lundi, après des incidents survenus en décembre 2019 à l'issue d'une manifestation d'extrême droite.
 
 
 
 
  
Discrimination au travail
Les victimes réagissent davantage
 

Les victimes sont deux fois plus nombreuses qu'en 2013 à entamer des démarches à la suite d'une discrimination dans l'emploi en France, selon la 13ème édition du baromètre du Défenseur des droits et de l'Organisation internationale du Travail publié mardi.
 
 
 
 
  
Pologne
Carrefour retire ses publicité de la télé publique homophobe
 

Le distributeur français Carrefour a retiré une campagne de publicité de la télévision publique polonaise après avoir été alerté par des militants LGBT français sur le fait que celle-ci diffuse des messages homphobes.
 
 
 
 
  
Biographie
Un musicologue affirme que des lettres d'amour homosexuelles de Chopin ont été modifiées
 

Des lettres d'amour homosexuelles écrites par le compositeur polonais Frédéric Chopin ont été délibérément mal traduites par les historiens pour dissimuler sa sexualité, affirme un journaliste musical suisse.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site