e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Le Sénat ouvre la voie à un référendum homophobe contre le mariage gay - Roumanie 
Roumanie
Le Sénat ouvre la voie à un référendum homophobe contre le mariage gay
 

La majorité des deux tiers au Sénat roumain a voté pour la tenue d'un référendum définissant le mariage et la famille comme étant réservés aux hétérosexuels dans la constitution. 

 
 
 
 

Le Sénat roumain a adopté mardi un amendement constitutionnel définissant le mariage et la famille comme étant exclusivement réservés aux couples hétérosexuels.

Cette décision ouvre la voie à un référendum en faveur duquel des groupes conservateurs et homophobes avaient recueilli près de trois millions de signatures il y a deux ans.

Selon le texte adopté par les élus, et qui devrait figurer dans la Loi fondamentale en cas de oui au référendum, le mariage représente "l’union entre un homme et une femme" et non pas "entre époux", comme le prévoit actuellement la Constitution.

"La famille est basée sur le mariage librement consenti entre un homme et une femme", devrait désormais déterminer la constitution roumaine.

107 députés ont voté en faveur de l'amendement établissant cette restriction, 13 contre et sept se sont abstenus. Ainsi, le projet a atteint la majorité des deux tiers nécessaire au Sénat.

La législation roumaine n'autorise pas le mariage gay mais, selon les adversaires de cette initiative, une interdiction dans la Constitution rendrait difficile, voire impossible, tout changement, à terme, de la loi en faveur des couples homosexuels.

Une "Coalition pour la famille", alliance d'organisations religieuses et réactionnaires, soutenue par l'Église orthodoxe roumaine, bataille depuis 2017 pour un référendum inscrivant dans la constitution l'interdiction du mariage gay (photo).

Celui-ci devrait avoir lieu le 7 octobre prochain, a déclaré Liviu Dragnea, président de la Chambre des députés qui a déjà approuvé le principe de ce référendum.

Une majorité pour l'interdiction du mariage est attendue selon les sondages réalisés. Seul un cinquième des Roumains se décalre en faveur d'un traitement égal des personnes LGBT vis-à-vis du mariage. Un chiffre qui fait de la Roumanie un des pays les plus homopobes de l'Union européenne avec la Bulgarie et la Lettonie.

L'organisation LGBT MozaiQ qui avait vainement demandé au Sénat de ne pas modifier la Constitution parle d'une "attaque contre la communauté LGBT" et a tenu mardi soir une manifestation de protestation à Bucarest. Elle a rappelé que le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies avait recommandé que le pays rejette le référendum et introduise des partenariats civils.

"Le Sénat roumain fait de l'homophobie une valeur d'Etat et sacrifie la protection constitutionnelle de nombreuses familles", a regretté pour sa part l'association Accept qui défend les droits des minorités sexuelles. "Ce vote représente une violation du droit à la vie privée et de famille (...) qui appartient à tous, quelle que soit leur orientation sexuelle".

La Roumanie, membre de l'Union européenne depuis 2007, n'a dépénalisé l'homosexualité qu'au début des années 2000.

(Avec AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Israël
Appels à limoger un ministre pro-thérapies de conversion pour homosexuels
 

Le ministre israélien de l'Education Rafi Peretz a déclaré être en faveur des "thérapies de conversion" des homosexuels, provoquant des appels à son limogeage. 
 
 
 
 
  
Allemagne
Au nom de la tolérance, visite sur l'homosexualité au Zoo de Munich
 

Lions, girafes, chimpanzés, bisons, manchots... A l'occasion de la Pride Week, le zoo de Munich s'efforce d'expliquer lors de visites guidées que les comportements homosexuels sont légion, et non une déviance ou une spécificité humaine.
 
 
 
 
  
Canada
L’Église anglicane rejette une motion approuvant le mariage homosexuel
 

L’Église anglicane du Canada a refusé vendredi de modifier sa définition du mariage pour y inclure les personnes de même sexe.
 
 
 
 
  
Corée du Sud
La criminalisation de l'homosexualité au sein de l'armée facteur de violences, abus et discrimination
 

Les soldats homosexuels et transgenres en Corée du Sud sont en butte aux violences, au harcèlement et à la discrimination généralisée en raison de la criminalisation des relations homosexuelles entre adultes consentants au sein de l’armée, écrit Amnesty International dans un nouveau rapport qui détaille pourquoi il faut abolir cette loi inique.
 
 
 
 
  
Rouen
Un policier gay confond un témoin avec un rendez-vous pris sur internet
 

Un policier homosexuel  en service au commissariat de Rouen, qui avait pris un rendez-vous sexuel sur son lieu de service, a été mis en "arrêt de travail" et une enquête de l'IGPN a été ouverte. 
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Le Congrès vote la levée de l'interdiction des transgenres dans l'armée par Trump
 

La Chambre des représentants américaine - à majorité démocrate - a approuvé jeudi 11 juillet un amendement visant à annuler l’interdiction décidée par Donald Trump d'interdire l'accès à l'armée aux militaires transgenres.
 
 
 
 
  
Honduras
Deux femmes transgenres connues assassinées
 

La présentatrice de télévision transgenre Santiago Carvajal et la militante LGBT Bessy Ferrera ont été tuées au Honduras par des inconnus.
 
 
 
 
  
Parlement
Ouverture d’une mission d’information visant à interdire les pratiques prétendant modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre
 

La députée Laurence Vanceunebrock-Mialon (LREM) - ouvertement lesbienne - a annoncé mercredi 10 juillet l’ouverture d’une mission d’information visant à interdire les pratiques prétendant modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre, par la Commission des lois de l’Assemblée nationale.
 
 
 
 
  
Football
La LFP met en place une fiche de signalement des actes racistes et homophobes dans les stades
 

La Ligue de Football professionnel (LFP) et la Licra, association de lutte contre le racisme, ont annoncé mardi 9 juillet la mise en place d’une "fiche de signalement contre toutes formes de racisme et de discrimination dans les stades" en France.
 
 
 
 
  
Royaume-Uni / Egalité
Les députés britanniques ouvrent la voie au mariage pour tous en Irlande du Nord
 

Les députés britanniques ont voté mardi des amendements pour étendre le droit à l'avortement et au mariage entre personnes du même sexe en Irlande du Nord, si aucun gouvernement local n'est formé d'ici le 21 octobre.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site