e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Le Sénat ouvre la voie à un référendum homophobe contre le mariage gay - Roumanie 
Roumanie
Le Sénat ouvre la voie à un référendum homophobe contre le mariage gay
 

La majorité des deux tiers au Sénat roumain a voté pour la tenue d'un référendum définissant le mariage et la famille comme étant réservés aux hétérosexuels dans la constitution. 

 
 
 
 

Le Sénat roumain a adopté mardi un amendement constitutionnel définissant le mariage et la famille comme étant exclusivement réservés aux couples hétérosexuels.

Cette décision ouvre la voie à un référendum en faveur duquel des groupes conservateurs et homophobes avaient recueilli près de trois millions de signatures il y a deux ans.

Selon le texte adopté par les élus, et qui devrait figurer dans la Loi fondamentale en cas de oui au référendum, le mariage représente "l’union entre un homme et une femme" et non pas "entre époux", comme le prévoit actuellement la Constitution.

"La famille est basée sur le mariage librement consenti entre un homme et une femme", devrait désormais déterminer la constitution roumaine.

107 députés ont voté en faveur de l'amendement établissant cette restriction, 13 contre et sept se sont abstenus. Ainsi, le projet a atteint la majorité des deux tiers nécessaire au Sénat.

La législation roumaine n'autorise pas le mariage gay mais, selon les adversaires de cette initiative, une interdiction dans la Constitution rendrait difficile, voire impossible, tout changement, à terme, de la loi en faveur des couples homosexuels.

Une "Coalition pour la famille", alliance d'organisations religieuses et réactionnaires, soutenue par l'Église orthodoxe roumaine, bataille depuis 2017 pour un référendum inscrivant dans la constitution l'interdiction du mariage gay (photo).

Celui-ci devrait avoir lieu le 7 octobre prochain, a déclaré Liviu Dragnea, président de la Chambre des députés qui a déjà approuvé le principe de ce référendum.

Une majorité pour l'interdiction du mariage est attendue selon les sondages réalisés. Seul un cinquième des Roumains se décalre en faveur d'un traitement égal des personnes LGBT vis-à-vis du mariage. Un chiffre qui fait de la Roumanie un des pays les plus homopobes de l'Union européenne avec la Bulgarie et la Lettonie.

L'organisation LGBT MozaiQ qui avait vainement demandé au Sénat de ne pas modifier la Constitution parle d'une "attaque contre la communauté LGBT" et a tenu mardi soir une manifestation de protestation à Bucarest. Elle a rappelé que le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies avait recommandé que le pays rejette le référendum et introduise des partenariats civils.

"Le Sénat roumain fait de l'homophobie une valeur d'Etat et sacrifie la protection constitutionnelle de nombreuses familles", a regretté pour sa part l'association Accept qui défend les droits des minorités sexuelles. "Ce vote représente une violation du droit à la vie privée et de famille (...) qui appartient à tous, quelle que soit leur orientation sexuelle".

La Roumanie, membre de l'Union européenne depuis 2007, n'a dépénalisé l'homosexualité qu'au début des années 2000.

(Avec AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Football
La ministre des Sports insiste sur la possibilité d'interrompre les matches en cas d'homophobie
 

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a rappelé mercredi que les arbitres avaient la "possibilité d'interrompre les matches" en cas d'incidents homophobes dans les stades, au même titre que pour des actes racistes.
 
 
 
 
  
Eglise catholique
Le nonce apostolique accusé d'agressions sexuelles a été entendu par la police
 

Le nonce apostolique visé par une enquête à Paris pour "agressions sexuelles" a été entendu récemment "à sa demande" par la police judiciaire, a appris jeudi l'AFP de sources judiciaire et proche du dossier, confirmant une information d'Europe 1.
 
 
 
 
  
International
Les eurodéputés appellent Brunei à cesser de criminaliser les homosexuels
 

Le Parlement européen a appelé jeudi le sultanat de Brunei à "cesser de criminaliser les relations homosexuelles consenties", désormais passibles, dans ce petit Etat d'Asie, de la peine de mort par lapidation.
 
 
 
 
  
Rugby / Australie
Après ses injures homophobes, l'Australien Folau conteste la résiliation de son contrat
 

L'arrière vedette des Wallabies Israel Folau a formellement décidé de contester la résiliation de son contrat décidée par la Fédération australienne à la suite de ses nouvelles injures homophobes, a annoncé mercredi Rugby Australia.
 
 
 
 
  
Football
Contre l'évidence, les supporters lensois nie le caractère homophobe de leurs insultes
 

Les supporters lensois qui ont repris des insultes homophobes vendredi n'ont "pas pensé que les mots pouvaient blesser" quiconque, a réagi mardi le groupe d'ultras Red Tigers, en dénonçant un "buzz médiatique" de la part du collectif anti-homophobie Rouge Direct.
 
 
 
 
  
Russie
Une transgenre remporte une victoire surprise devant la justice
 

C'est un succès rare en Russie, où les discriminations contre les minorités sexuelles sont fréquentes: une femme transgenre a remporté à Saint-Pétersbourg son procès contre son ancien employeur, qui l'avait licencié après son changement de sexe au prétexte que son métier était "interdit aux femmes".
 
 
 
 
  
Football
La justice ouvre une enquête après des injures homophobes lors du match Lens-Valenciennes
 

Une enquête a été ouverte lundi suite à la publication d'une vidéo dans laquelle des supporters profèrent des chants "provocateurs, à possible caractère homophobe", lors d'un match de Ligue 2 Lens-Valenciennes organisé vendredi à Lens, a indiqué le parquet de Béthune.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
La Cour suprême refuse d'examiner le recours d'un condamné à mort gay
 

La Cour suprême des Etats-Unis a refusé lundi d'examiner l'appel d'un condamné à mort homosexuel qui estime avoir été victime des préjugés d'un juré sur son orientation sexuelle.
 
 
 
 
  
Villejuif
Un jeune gay se tue en cherchant à échapper à son agresseur
 

Un jeune gay est décédé dans la nuit du mercredi 10 au jeudi 11 avril après avoir invité chez lui un homme rencontré dans un bus de nuit. Son ami, qui l'accompagnait, a été poignardé, mais est en vie bien que dans un état grave.
 
 
 
 
  
Vatican
L'analyse de Benoît XVI sur la pédophilie dans l'église sous une pluie de critiques
 

L'analyse de Benoît XVI pointant la révolution sexuelle de 1968 comme une cause des scandales de pédophilie de l'Eglise, est torpillée par des experts rappelant que le phénomène remonte aux premiers siècles du christianisme.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site