e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Le Sénat ouvre la voie à un référendum homophobe contre le mariage gay - Roumanie 
Roumanie
Le Sénat ouvre la voie à un référendum homophobe contre le mariage gay
 

La majorité des deux tiers au Sénat roumain a voté pour la tenue d'un référendum définissant le mariage et la famille comme étant réservés aux hétérosexuels dans la constitution. 

 
 
 
 

Le Sénat roumain a adopté mardi un amendement constitutionnel définissant le mariage et la famille comme étant exclusivement réservés aux couples hétérosexuels.

Cette décision ouvre la voie à un référendum en faveur duquel des groupes conservateurs et homophobes avaient recueilli près de trois millions de signatures il y a deux ans.

Selon le texte adopté par les élus, et qui devrait figurer dans la Loi fondamentale en cas de oui au référendum, le mariage représente "l’union entre un homme et une femme" et non pas "entre époux", comme le prévoit actuellement la Constitution.

"La famille est basée sur le mariage librement consenti entre un homme et une femme", devrait désormais déterminer la constitution roumaine.

107 députés ont voté en faveur de l'amendement établissant cette restriction, 13 contre et sept se sont abstenus. Ainsi, le projet a atteint la majorité des deux tiers nécessaire au Sénat.

La législation roumaine n'autorise pas le mariage gay mais, selon les adversaires de cette initiative, une interdiction dans la Constitution rendrait difficile, voire impossible, tout changement, à terme, de la loi en faveur des couples homosexuels.

Une "Coalition pour la famille", alliance d'organisations religieuses et réactionnaires, soutenue par l'Église orthodoxe roumaine, bataille depuis 2017 pour un référendum inscrivant dans la constitution l'interdiction du mariage gay (photo).

Celui-ci devrait avoir lieu le 7 octobre prochain, a déclaré Liviu Dragnea, président de la Chambre des députés qui a déjà approuvé le principe de ce référendum.

Une majorité pour l'interdiction du mariage est attendue selon les sondages réalisés. Seul un cinquième des Roumains se décalre en faveur d'un traitement égal des personnes LGBT vis-à-vis du mariage. Un chiffre qui fait de la Roumanie un des pays les plus homopobes de l'Union européenne avec la Bulgarie et la Lettonie.

L'organisation LGBT MozaiQ qui avait vainement demandé au Sénat de ne pas modifier la Constitution parle d'une "attaque contre la communauté LGBT" et a tenu mardi soir une manifestation de protestation à Bucarest. Elle a rappelé que le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies avait recommandé que le pays rejette le référendum et introduise des partenariats civils.

"Le Sénat roumain fait de l'homophobie une valeur d'Etat et sacrifie la protection constitutionnelle de nombreuses familles", a regretté pour sa part l'association Accept qui défend les droits des minorités sexuelles. "Ce vote représente une violation du droit à la vie privée et de famille (...) qui appartient à tous, quelle que soit leur orientation sexuelle".

La Roumanie, membre de l'Union européenne depuis 2007, n'a dépénalisé l'homosexualité qu'au début des années 2000.

(Avec AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Histoire
Stonewall, 28 juin 1969: quand la communauté gay encercle la police de New York
 

"C'était la première fois que notre communauté emprisonnait des policiers alors que, jusque-là, c'était toujours eux qui nous emprisonnaient": Mark Segal, un ancien de Stonewall, se souvient de la première des six nuits d'émeutes à New York qui ont propulsé la cause homosexuelle et changé la vie de millions de personnes.
 
 
 
 
  
Monde
L'évolution des droits LGBT depuis les émeutes de Stonewall
 

Les émeutes de Stonewall, déclenchées par une descente de police dans un club gay de New York le 28 juin 1969, ont marqué l'éclosion du militantisme LGBT aux Etats-Unis et dans le monde, qui a conduit à des avancées majeures.  En voici quelques grandes étapes.
 
 
 
 
  
Brésil
Des dizaines de milliers de personnes à la Gay Pride de Sao Paulo
 

Des dizaines de milliers de personnes ont défilé dimanche pour la Gay Pride de Sao Paulo, l'une des plus importantes au monde, en dépit du climat politique conservateur au Brésil sous la présidence de Jair Bolsonaro.
 
 
 
 
  
PMA pour toutes
La ministre de la Santé souhaite lever le voile sur la filiation
 

Dans le cadre de l'ouverture à la PMA à toutes les femmes, la ministre de la Santé Agnès Buzyn souhaite "lever le voile sur la filiation" pour les enfants nés grâce à un donneur, afin qu'ils accédent à des informations sur celui-ci à leur majorité.
 
 
 
 
  
Ukraine
La gay pride réunit des milliers de personnes à Kiev
 

Des milliers de personnes ont participé dimanche à une gay pride à Kiev, sous étroite surveillance policière mais sans incident majeur malgré la présence de militants d'extrême droite et religieux hostiles.
 
 
 
 
  
Chili
Des dizaines de milliers de personnes manifestent pour les droits LGBT
 

Environ 100.000 personnes, selon les organisateurs, ont manifesté samedi en musique et en dansant à Santiago en faveur des droits des LGBT au Chili, pays conservateur où l'influence de l'Eglise catholique reste forte.
 
 
 
 
  
Elysée
Main dans la main, Macron et Elton John mobilisent contre le sida
 

Le président Emmanuel Macron a lancé vendredi un appel à la mobilisation internationale dans la lutte contre le sida avec l'objectif de "sauver 16 millions de vies", au cours d'une apparition aux côtés d'Elton John durant la Fête de la musique à l'Elysée.
 
 
 
 
  
Don du sang des homosexuels
Les associations LGBT portent plainte contre la France devant la Commission européenne
 

Plusieurs associations LGBT ont annoncé jeudi avoir porté plainte contre la France devant la Commission européenne pour discrimination, en raison de l'obligation faite aux hommes homosexuels d'observer une période d'abstinence de douze mois pour être autorisés à donner leur sang.
 
 
 
 
  
VIH
Macron lance avec Elton John un appel à la mobilisation contre le sida
 

Emmanuel Macron lance ce vendredi en compagnie d'Elton John un appel à la mobilisation internationale pour accroître les fonds de la lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose, a indiqué jeudi la présidence.
 
 
 
 
  
Drogues
Act Up dénonce un accès aux seringues stériles aléatoire et limité à Paris
 

L'accès aux seringues stériles en pharmacie, prévu pour lutter contre le sida et l'hépatite C, est "aléatoire et limité" à Paris, ville qui concentre plus d'infections que la moyenne, s'est alarmée mercredi l'association Act Up après la publication d'une enquête de terrain.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site