e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Les associations LGBT saluent l'examen d'une loi interdisant les thérapies de conversion  - Assemblée nationale   
Assemblée nationale
Les associations LGBT saluent l'examen d'une loi interdisant les thérapies de conversion
 

L'annonce de l'examen à l'Assemblée nationale d'une proposition de loi LREM interdisant les "thérapies de conversion", qui visent à imposer l'hétérosexualité aux personnes LGBT+, en octobre, a suscité des réactions positives des organisations LGBT et des responsables politiques de la majorité.

 
 
 
 

"C'est une première étape pour permettre son aboutissement, mais c'est aussi l'occasion de poursuivre le travail de sensibilisation sur le sujet", a souligné le patron du groupe LREM, Christophe Castaner dans une déclaration transmise à l'AFP. "Je ne veux pas qu'on puisse penser que les thérapies de conversion sont aujourd'hui autorisées. Elles sont interdites. Mais comme elles peuvent prendre des formes multiples parfois difficiles à appréhender, la création d'un nouveau délit permettra de les condamner de manière plus efficace", a-t-il justifié.

La proposition de loi prévoit la création d'un délit spécifique punissable de deux ans d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende, voire trois ans d'emprisonnement et à 45.000 euros d'amende lorsqu'il s'agit d'un mineur.

La ministre déléguée chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, Elisabeth Moreno, s'est réjoui de cette proposition de loi visant à interdire des "pratiques moyenâgeuses", et salué un pas de plus vers "une société plus inclusive, où chacun et chacune est respecté au-delà de son orientation sexuelle ou son identité de genre".

Soulagement des associations

Les associations saluent également cette initiative. "Il était temps !", a déclaré à l'AFP Lucile Jomat, présidente de l'association S.O.S. Homophobie. Si elle est "satisfaite", elle craint toutefois "que la loi ne puisse pas passer avant la fin du quinquennat". "Soit le temps des débats sera très court, soit elle ne passera pas et on ne sait pas ce qu'il se passera après l'élection présidentielle..."

Benoît Berthe-Siward, porte-parole du collectif Rien à guérir, qui lutte pour l'interdiction des thérapies de conversion, est de son côté "soulagé". "L'arsenal législatif n'est pas suffisant pour condamner ces pratiques. Ça fait 30 ans que ça dure, et aucune 'thérapie de conversion' n'a été condamnée. Ça a été la surprise ce matin [lors de l'annonce, ndlr], et j'en ai pleuré."

Dans le même temps, la ministre chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, a annoncé lundi confier à la Miviludes une mission "sur la pratique indigne" de ces "thérapies de conversion". La Miviludes, organe de lutte contre les dérives sectaires rattaché au ministère de l'Intérieur, sera aidée par la cellule d'assistance et d'intervention en matière de dérives sectaires (CAIMADES), rattachée à l'Office central pour la répression des violences aux personnes (ORCVP), et par l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP).

De source parlementaire, la proposition de loi LREM, pilotée par la députée LREM Laurence Vanceunebrock, sera inscrite à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale pour la semaine du 4 octobre. La décision a été actée mardi matin en petit déjeuner de la majorité.

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Pologne
Trois régions renoncent à être des zones sans idéologie LGBT
 

Trois régions polonaises ont renoncé lundi, à la suite de pressions de Bruxelles, à être des "zones sans idéologie LGBT". A la mi-juillet, la Commission européenne a entamé une procédure d'infraction contre la Pologne pour ces "zones sans idéologie LGBT" décrétées par nombre de régions, de communes et d'autres collectivités locales.
 
 
 
 
  
Allemagne
Deux femmes trans élue au parlement
 

Deux femmes trans ont été élues au Bundestag, le parlement allemand, lors de élections fédérales de dimanche. C'est une première en Allemagne.
 
 
 
 
  
Témoignage
La vie brisée de Radwin, femme trans en Afghanistan
 

"Dieu m'a créé comme ça, c'est ma nature, personne ne le comprend". Pour Radwin, femme transgenre en Afghanistan, après des années de persécutions, l'avènement des talibans ne lui laisse que trois options: se cacher, fuir ou mourir.
 
 
 
 
  
Référendum
Les Suisses votent largement pour le mariage pour tous
 

Les Suisses ont lancé un oui retentissant en faveur du mariage pour tous lors d'un référendum dimanche, imposant une cuisante défaite à ses opposants, qui veulent y voir une menace pour le bien-être de l'enfant.
 
 
 
 
  
Monde
Le mariage homosexuel légalisé dans une trentaine de pays
 

Le mariage entre personnes de même sexe, en faveur duquel les Suisses ont voté dimanche, est aujourd'hui reconnu dans une trentaine de pays dans le monde.
 
 
 
 
  
Somment identitaire
Zemmour salue la politique homophobe de Viktor Orban
 

Le quasi candidat à l'élection présidentielle française Eric Zemmour a salué vendredi en Hongrie la politique de Viktor Orban, notamment à l'encontre de la communauté LGTB+.
 
 
 
 
  
Afrique du Sud
Joyeuse marche des fiertés LGBT à Soweto, lieu symbole du combat antiapartheid
 

Enveloppés de drapeaux arc-en-ciel et dansant au son de plusieurs scènes musicales en plein air, une centaine de Sud-Africains ont fêté les fiertés homosexuelles samedi à Soweto et la fin d'une troisième vague de Covid-19 particulièrement rude pour cette communauté.
 
 
 
 
  
People
L'acteur Michael K. Williams mort d'une overdose accidentelle
 

L'acteur américain Michael K. Williams, "Omar" dans la série culte "The Wire", qui avait été retrouvé mort chez lui à New York le 6 septembre, est décédé d'une overdose "accidentelle" de fentanyl, d'héroïne, et de cocaïne, ont annoncé vendredi les services médicaux new-yorkais.
 
 
 
 
  
Somment international
La droite identitaire anti-LGBT réunie autour d'Orban
 

"Des familles fortes pour des nations fortes": autour du Premier ministre hongrois Viktor Orban, des personnalités ultra-conservatrices ont défendu jeudi à Budapest souveraineté et "valeurs familiales", au premier jour d'un sommet démographique devenu un rendez-vous de la droite identitaire.
 
 
 
 
  
Débat
Mélenchon dénonce les positions anti-LGBT et anti-féministes de Zemmour
 

Le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon a reproché jeudi au polémiste Eric Zemmour sa "vision rabougrie de la France" et ses positions anti-LGBT et anti-féministes, lors d'un débat télévisé tendu consacré largement à la question de l'immigration.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site