e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Les enfants nés de GPA doivent avoir deux parents légaux, selon la CEDH - Parentalité  
Parentalité
Les enfants nés de GPA doivent avoir deux parents légaux, selon la CEDH
 

La filiation des enfants nés à l’étranger d’une gestation pour autrui (GPA) doit être reconnue par la France, mais cette reconnaissance légale peut passer par l’adoption en ce qui concerne la mère d’intention, a affirmé mercredi la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH).

 
 
 
 

La Cour de Strasbourg, qui ne remet pas en cause l’interdiction de la GPA en France et dans d’autres Etats européens, rappelle que la reconnaissance de cette filiation est exigée par "l’intérêt supérieur de l’enfant", dans un avis sollicité par la Cour de cassation française.

La Cour de cassation s’interrogeait sur la façon dont elle devait exécuter un arrêt de la CEDH de 2014 dans lequel la France était condamnée pour avoir refusé de reconnaître la filiation de jumelles nées d’une mère porteuse en Californie.

Si le père, qui a donné ses gamètes pour la fécondation in vitro, est considéré comme le père "biologique", sur le document délivré par les autorités américaines, la mère n’y figure que comme mère "légale", les enfants ayant été conçus grâce à un don d’ovocytes.

"Le droit au respect de la vie privée d’un enfant né à l’étranger à l’issue d’une GPA requiert que le droit interne offre une possibilité de reconnaissance d’un lien de filiation entre cet enfant et la mère d’intention, désignée dans l’acte de naissance légalement établi à l’étranger comme étant la 'mère légale'", tranche la Cour européenne.

Elle estime cependant que, faute de consensus européen sur la question, les Etats membres jouissent d’une "marge d’appréciation" concernant la transcription de l’acte de naissance établi à l’étranger.

A défaut de désigner la mère d’intention comme la mère légale, "d’autres voies peuvent servir convenablement cet intérêt supérieur (de l’enfant), dont l’adoption qui, s’agissant de la reconnaissance de ce lien, produit des effets de même nature que la transcription de l’acte de naissance étranger", ajoute-t-elle.

Et de conclure qu’il "importe cependant que les modalités prévues par le droit interne garantissent l’effectivité et la célérité de leur mise en oeuvre, conformément à l’intérêt supérieur de l’enfant", ajoute-t-elle.

On pourra voir dans cette dernière phrase une pierre dans le jardin de la France qui a dû être condamnée à plusieurs reprises, depuis 2014, pour commencer à faire évoluer son droit et la jurisprudence de ses tribunaux.

Cet avis est le premier délivré par la CEDH dans le cadre d’une nouvelle procédure qui permet aux cours suprêmes nationales de la consulter. S’il n’est pas contraignant en droit, il l’est pratiquement en fait, la Cour européenne des droits de l’homme agissant en instance de dernier recours pour les citoyens des 47 Etats membres du Conseil de l’Europe.

Rédaction avec agences


> Publicité <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Football
La ministre des Sports insiste sur la possibilité d'interrompre les matches en cas d'homophobie
 

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a rappelé mercredi que les arbitres avaient la "possibilité d'interrompre les matches" en cas d'incidents homophobes dans les stades, au même titre que pour des actes racistes.
 
 
 
 
  
Eglise catholique
Le nonce apostolique accusé d'agressions sexuelles a été entendu par la police
 

Le nonce apostolique visé par une enquête à Paris pour "agressions sexuelles" a été entendu récemment "à sa demande" par la police judiciaire, a appris jeudi l'AFP de sources judiciaire et proche du dossier, confirmant une information d'Europe 1.
 
 
 
 
  
International
Les eurodéputés appellent Brunei à cesser de criminaliser les homosexuels
 

Le Parlement européen a appelé jeudi le sultanat de Brunei à "cesser de criminaliser les relations homosexuelles consenties", désormais passibles, dans ce petit Etat d'Asie, de la peine de mort par lapidation.
 
 
 
 
  
Rugby / Australie
Après ses injures homophobes, l'Australien Folau conteste la résiliation de son contrat
 

L'arrière vedette des Wallabies Israel Folau a formellement décidé de contester la résiliation de son contrat décidée par la Fédération australienne à la suite de ses nouvelles injures homophobes, a annoncé mercredi Rugby Australia.
 
 
 
 
  
Football
Contre l'évidence, les supporters lensois nie le caractère homophobe de leurs insultes
 

Les supporters lensois qui ont repris des insultes homophobes vendredi n'ont "pas pensé que les mots pouvaient blesser" quiconque, a réagi mardi le groupe d'ultras Red Tigers, en dénonçant un "buzz médiatique" de la part du collectif anti-homophobie Rouge Direct.
 
 
 
 
  
Russie
Une transgenre remporte une victoire surprise devant la justice
 

C'est un succès rare en Russie, où les discriminations contre les minorités sexuelles sont fréquentes: une femme transgenre a remporté à Saint-Pétersbourg son procès contre son ancien employeur, qui l'avait licencié après son changement de sexe au prétexte que son métier était "interdit aux femmes".
 
 
 
 
  
Football
La justice ouvre une enquête après des injures homophobes lors du match Lens-Valenciennes
 

Une enquête a été ouverte lundi suite à la publication d'une vidéo dans laquelle des supporters profèrent des chants "provocateurs, à possible caractère homophobe", lors d'un match de Ligue 2 Lens-Valenciennes organisé vendredi à Lens, a indiqué le parquet de Béthune.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
La Cour suprême refuse d'examiner le recours d'un condamné à mort gay
 

La Cour suprême des Etats-Unis a refusé lundi d'examiner l'appel d'un condamné à mort homosexuel qui estime avoir été victime des préjugés d'un juré sur son orientation sexuelle.
 
 
 
 
  
Villejuif
Un jeune gay se tue en cherchant à échapper à son agresseur
 

Un jeune gay est décédé dans la nuit du mercredi 10 au jeudi 11 avril après avoir invité chez lui un homme rencontré dans un bus de nuit. Son ami, qui l'accompagnait, a été poignardé, mais est en vie bien que dans un état grave.
 
 
 
 
  
Vatican
L'analyse de Benoît XVI sur la pédophilie dans l'église sous une pluie de critiques
 

L'analyse de Benoît XVI pointant la révolution sexuelle de 1968 comme une cause des scandales de pédophilie de l'Eglise, est torpillée par des experts rappelant que le phénomène remonte aux premiers siècles du christianisme.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site