e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Les Etats-Unis s'opposent à une résolution sur l'abolition de la peine de mort pour homosexualité - Droits de l'Homme / ONU 
Droits de l'Homme / ONU
Les Etats-Unis s'opposent à une résolution sur l'abolition de la peine de mort pour homosexualité
 

Les Etats-Unis ont voté contre une résolution des Nations Unies sur l'abolition de la peine de mort pour homosexualité au Conseil des droits de l'Homme, vendredi dernier à Genève. 

 
 
 
 

La motion, qui a été adoptée malgré l'opposition des États-Unis, condamne l'utilisation de la peine de mort "de manière arbitraire ou discriminatoire", y compris pour l'homosexualité.

Elle demande que la peine de mort soit interdite "en tant que sanction pour des formes spécifiques de conduite, telles que l'apostasie, le blasphème, l'adultère et les relations homosexuelles consensuelles", et critique de son utilisation sur les mineurs, les malades mentaux et les femmes enceintes.

Pour les militants des LGBT américains, le vote des États-Unis va "au-delà de la honte". Les organisations de défense des droits LGBT accusent l'administration Trump de "mépris flagrant pour les droits de l'homme et LGBTQ dans le monde".

Sur les 47 pays siégeant au Conseil des droits de l'homme, 27 ont voté en faveur alors que 13 Etats ont voté contre. La France, qui a aboli la peine de mort en 1981, a voté pour. 

Les États-Unis ont voté contre la motion, aux côtés du Botswana, du Burundi, de l'Égypte, de l'Éthiopie, du Bangladesh, de la Chine, de l'Inde, de l'Iraq, du Japon, de l'Arabie saoudite et des Émirats arabes unis. Cuba, Corée du Sud, Philippines, Indonésie, Tunisie, Nigéria, Kenya se sont tous abstenus.

L'administration américaine a d'abord assuré "condamner sans équivoque l'application de la peine de mort pour homosexualité, blasphème, adultère et apostasie". "Nous avons vôté contre la résolution en raison de préoccupations concernant la condamnation, par cette résolution, de la peine de mort en toutes circonstances", a-t-elle tenté de se justifier.

Les Etats-Unis appliquant la peine de mort, ce pays vote constamment "non" sur les résolutions qui s'y opposent.

Il existe actuellement six pays où la peine de mort est explicitement appliquée pour les relations homosexuelles - Iran, Arabie Saoudite, Soudan et Yémen, plus certaines régions du Nigeria et de la Somalie. La peine de mort est également en vigueur dans des zones contrôlées par l'organisation terrosriste Etat Islamique dans le nord de l'Irak et le nord de la Syrie.

L'Afganistan, la Mauritanie, le Pakistan, le Qatar et les Émirats arabes unis permettent la peine de mort pour homosexualité, même si elle n'est pas invoquée publiquement. Brunei a modifié sa loi en 2014 pour permettre la peine de mort pour l'homosexualité, mais doit encore promulguer ce changement.


 
  
  L'Actu
 
 
  
Enquête
Un tiers des travailleurs LGBT ne dévoilent pas leur orientation sexuelle dans leur entreprise
 

Selon une enquête réalisée par l'Ifop pour l'association professionnelle LGBT L'Autre Cercle, près d'un tiers des travailleurs LGBT préfèrent rester invisibles dans leur entreprise.
 
 
 
 
  
Abus sexuels
Salma Hayek accuse Harvey Weinstein de l'avoir forcée à tourner une scène de nu lesbien dans le film Frida
 

L'actrice Salma Hayek a révélé que le producteur hollywoodien Harvey Weinstein l'a forcée à inclure une scène de sexe lesbienne dans son film "Frida".
 
 
 
 
  
Droits LGBT
La CEDH condamne l'Italie pour non reconnaissance de six couples homosexuels mariés à l'étranger
 

L'Italie a été condamnée jeudi par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) pour avoir refusé de reconnaître six couples homosexuels italiens mariés à l'étranger avant l'entrée en vigueur en 2016 de la loi reconnaissant les unions civiles pour les couples de même sexe.
 
 
 
 
  
Parti Socialiste
Candidat à la tête du PS, Luc Carvounas pose dans Match avec son mari
 

Luc Carvounas, député socialiste ouvertement gay et candidat à la direction du PS, pose avec son mari dans les pages de Paris Match. 
 
 
 
 
  
Athènes
Un groupe d'anarchistes s'en prend à l'ambassade saoudienne pour dénoncer la situation des homosexuels
 

Un groupe anarchiste, Rubicon, s'en est pris à l'ambassade d'Arabie saoudite à Athènes pour dénoncer la situation des femmes et des homosexuels dans ce pays.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Le républicain ultra-homophobe Roy Moore battu aux sénatoriales dans l'Alabama
 

Le républicain ultra-homophobe Roy Moore a été battu aux sénatoriales dans l'Alabama conre toute attene. Sa défaite est aussi un revers pour Donald Trump qui s'était engagé dans cette bataille électorale et qui voit sa majorité se réduire.
 
 
 
 
  
Inde
Une enfant a été abandonnée par ses parents après un don de sang par une femme transgenre
 

L'affaire remonte à plusierus années, mais est révélée aujourd'hui. Une enfant indienne a été abandonnée par ses parents après qu'ils aient découvert que son donneur de sang était une femme transgenre.
 
 
 
 
  
Droite dure
Laurent Wauquiez, un farouche adversaire des droits LGBT à la tête des Républicains
 

Laurent Wauquiez, qui vient d'être élu à la tête des Républicains sur la base d'une ligne très droitière et conservatrice, est un adversaire résolu des droits des personnes LGBT. Petit rappel.
 
 
 
 
  
Afrique
Le président du Ghana estime que légaliser l'homosexualité sera inévitable avec le temps
 

Dans une interview à la chaîne de télévision Al Jazeera, le président du Ghana a déclaré que son pays devrait finir par décriminaliser l'homosexualité - mais seulement quand un soutien populaire à cette mesure sera développé. Une déclaration assez inattendue de la part d'un responsable politique africain.
 
 
 
 
  
Thaïlande
Un couple gay californien emprisonné pour des photos de nus devant des temples
 

Après plus d'une semaine de prison, deux touristes américains qui voyageaient en Thaïlande et qui s'étaient photographiés pantalons baissés devant des temples ont été autorisés à quitter le pays.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site

  
 Annonce