e-llico.com mobile
 
  
  Santé / VIH
 
 
 Les Français entre bienveillance apparente et ignorance à l'égard des séropositifs - Sondage 
Sondage
Les Français entre bienveillance apparente et ignorance à l'égard des séropositifs
 

Près de neuf Français sur dix (87%) considèrent qu'une personne séropositive sous traitement peut vivre "comme tout le monde" selon un sondage CSA publié mardi par l'association Aides, qui met par ailleurs en lumière l'ignorance du public des progrès scientifiques contre le VIH.

 
 
 
 

Selon l'étude, publiée en amont de la journée mondiale de lutte contre le sida vendredi, la bienveillance générale des répondants à l'égard des séropositifs s'effrite cependant lorsqu'ils sont mis en situation de les côtoyer dans leur quotidien.

Ainsi, parmi les parents interrogés, plus d'un sur cinq (21%) se sentiraient "mal à l'aise" si "l'un-e des enseignants-es de leur enfant était séropositif-ve". Un taux qui grimpe à 33% chez les moins de 35 ans.

Les 18-24 ans sont également plus nombreux à reconnaître leur "malaise" à l'idée de travailler avec un collègue séropositif (30% contre 16% pour l'ensemble de l'échantillon) ou de fréquenter le même cabinet médical (15% contre 10%).

Les sondés avancent "la peur de la contamination" comme cause principale de leurs réticences ce qui illustre, selon Aides, les faibles connaissances des Français - notamment les 18-35 ans - sur les modes de transmissions du virus et les avancées thérapeutiques.

Ainsi, 87 % des Français considèrent qu'avoir un rapport sexuel sans préservatif avec une personne séropositive sous traitement constitue un risque "plutôt élevé", voire "très élevé" de contamination.

Or, rappelle Aides, les dernières études scientifiques ont démontré qu'"une personne séropositive qui prend correctement son traitement et dont la charge virale est dite indétectable depuis plus de six mois, ne peut pas transmettre le virus".

"Les connaissances de la majorité de la population n'ont pas été actualisées depuis le milieu des années 90 et l'arrivée des premières générations de traitements", constate dans un communiqué le président de Aides, Aurélien Beaucamp.

L'association appelle à "une remobilisation des pouvoirs publics" et réclame "des dispositifs ambitieux" pour mieux sensibiliser la population, notamment les 18-35 ans, sur les modes de transmissions et le rôle préventif des traitements.

Le sondage a été réalisé entre le 3 et le 9 octobre par questionnaire auto-administré en ligne auprès d'un échantillon de 1.000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas.

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Coups de bâton et de bouteilles
Un jeune de 18 ans jugé pour agression homophobe à Paris
 

Des coups de bâtons et de bouteilles dans les côtes, assénés par un groupe de jeunes, parce qu'il est homosexuel. Le seul majeur poursuivi pour cette violente agression homophobe survenue mi-octobre à Paris, a comparu vendredi devant le tribunal correctionnel de Paris.
 
 
 
 
  
Propos sur la PMA
Les responsables de LREM prennent leurs distances avec Agnès Thill
 

Le patron de LREM Stanislas Guerini et le chef de file des députés du groupe majoritaire Gilles Le Gendre ont pris vendredi leurs distances avec les propos de l'élue macroniste Agnès Thill sur la PMA, dénonçant des opinions "contraires" aux engagements du mouvement.
 
 
 
 
  
Assemblée nationale
Nouveau dérapage de la députée LREM Agnès Thill opposée à la PMA pour toutes
 

La députée LREM Agnès Thill, opposée à l'extension de la PMA, a estimé jeudi que "l'absence de genre dans le mot parent favorise l'éclosion d'écoles coraniques", des propos condamnés par des élus de son groupe.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
La femme de Mike Pence enseignante dans une école chrétienne homophobe
 

Karen Pence, l'épouse du vice-président américain Mike Pence, a intégré une école chrétienne au règlement intérieur explicitement homophobe, le 14 janvier, en tant qu'enseignante d'arts plastiques.  
 
 
 
 
  
Mobilisation
Plus de 200 plaintes en justice déposées en même temps pour des propos homophobes sur internet
 

Une vingtaine d'avocats ont déposé simultanément jeudi 213 plaintes dans douze tribunaux pour des messages à caractère homophobe publiés sur internet, notamment sur le réseau social Twitter, pour que "cesse l'impunité" dont jouissent le plus souvent leurs auteurs.
 
 
 
 
  
Tendance
Par petites touches, les hommes se mettent au maquillage
 

Fond de teint, gloss et palette de maquillage: les cosmétiques envahissent les étagères de plus en plus d'hommes. Couvrant, coloré, à paillettes ou plus discret comme l'anticernes, le maquillage élargit le champ des possibles masculins et suscite l'intérêt des marques.
 
 
 
 
  
Homophobie
Une pétition pour contraindre Google à supprimer une appli de thérapie de conversion de son offre
 

Google est mis en cause pour avoir maintenu dans son catalogue l’application "Living Hope Ministries" qui fait la promotion des thérapies de conversion. Apple, Amazon ou encore Microsoft ont quant supprimé l’application de leur offre.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
L'Etat de New York vote deux lois protégeant les LGBT qui étaient bloquées depuis des années
 

L'État de New York a adopté des projets de loi interdisant la thérapie de conversion pour les gays et ajoutant l'identité de genre à sa législation anti-discrimination.
 
 
 
 
  
Santé
1 Français sur 4 concerné par la pénurie de médicaments et vaccins
 

Un Français sur quatre a déjà été confronté à une pénurie de médicaments, comme par exemple dans le traitement du VIH, et ce phénomène "récurrent et massif" touche plus particulièrement ceux atteints de maladies chroniques, selon un sondage rendu public jeudi par France Assos Santé.
 
 
 
 
  
PMA
Feu vert à la reconduction du président du Comité d'éthique
 

Les commissions des affaires sociales de l'Assemblée nationale et du Sénat ont donné leur feu vert à la reconduction du professeur Jean-François Delfraissy à la tête du Comité d'éthique (CCNE).
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site