e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Les opposants ne baissent pas les armes à l'Assemblée - PMA pour toutes  
PMA pour toutes
Les opposants ne baissent pas les armes à l'Assemblée
 

"Disparition" du père ou ouverture de la "boite de Pandore" vers la gestation pour autrui (GPA): les opposants à la PMA pour toutes les femmes, disposition phare du projet de loi bioéthique, sont revenus à la charge mardi en deuxième lecture à l'Assemblée.

 
 
 
 

Après un examen poussif des premiers amendements depuis l'ouverture des débats lundi, les députés ont entamé dans la soirée ceux dédiés à l'article 1er du projet de loi. Il élargit la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires, promesse de campagne d'Emmanuel Macron.

Dans une atmosphère tendue, une batterie d'amendements de suppression ont été défendus en vain sur cet article, objet à lui seul de plus de 550 amendements, sur les quelque 2.300 que les députés doivent examiner d'ici la fin de la semaine.

Les LR, en pointe contre la PMA pour toutes, ont dénoncé la création d'emblée "d'orphelins de pères" ou le risque d'une "marchandisation de la procréation", réaffirmant leur inquiétude que l'ouverture de la PMA ne mène "inéluctablement" à la GPA. "Quand on dépasse les bornes, il n'y a plus de limite", a notamment lancé Julien Aubert (photo).

Valérie Six (UDI) a aussi exprimé une crainte que l'extension de la PMA ne conduise à "une marchandisation du vivant", tandis que Laure de La Raudière (Agir) a dit sa "perplexité" devant un texte qui selon elle, revient à priver "volontairement d'une figure masculine paternelle certains enfants".

Farouche opposante à la PMA pour toutes, l'ex-LREM Agnès Thill (UDI) a accusé la majorité, dans une longue tirade, de "dépasser les limites humaines". La "marcheuse" Blandine Brocard, qui avait voté contre l'article en première lecture, a aussi estimé que la mesure "laisse en suspens les conséquences sur l'enfant, le plus vulnérable d'entre nous".

Le co-rapporteur Jean Louis Touraine (LREM) a défendu pour sa part un article "essentiel", le "fondement même de notre loi", estimant que l'idée que cela mène vers la GPA relève du "fantasme". Le Premier ministre Jean Castex, issu de LR, a encore insisté mardi sur le fait que l'interdit de la GPA demeure une "ligne rouge".

Le ministre de la Santé Olivier Véran a pour sa part argué que "l'amour est la base du foyer familial", vantant un nouveau droit pour "des milliers de familles qui feront des milliers d'enfants". Son propos a suscité des tensions avec les LR, pour qui l'argument de l'amour est "trop facile". 

Olivier Véran a en particulier eu un accrochage avec Xavier Breton inquiet de voir un jour "trois adultes" vouloir un enfant, le ministre lui lançant: "vous comparez la polygamie avec des femmes qui veulent avoir des enfants dans le cadre d'une PMA, c'est indécent!" Les LR ont ensuite critiqué le départ du ministre, remplacé au banc par Adrien Taquet (Enfance et Familles), lui reprochant de "fuir" le débat. Ils se sont vus accuser à leur tour par Aurore Bergé (LREM) d'avoir "rompu" la sérénité des discussions avec des "outrances".

A la toute fin de soirée, des amendements PS, LFI et LREM visant à ouvrir la PMA aux hommes transgenres ont été rejetés. Comme en première lecture, le gouvernement y était défavorable. Le débat, nourri, a révélé des divergences dans la majorité.

Rédaction avec AFP

 

> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Célébrités
La chanteuse pop Angèle fait un coming out discret
 

La chanteuse Angèle a posté lundi 10 août sur Instagram un message qui semble être un coming-out.
 
 
 
 
  
Canada
Un homosexuel porte plainte à l'Onu contre l'interdiction du don du sang dans son pays
 

Un homosexuel canadien a déposé une plainte auprès des Nations Unies au sujet de l’interdiction discriminatoire du don de sang imposée par son pays aux homosexuels. Il estime que cette mesure constitue une violation des droits humains.
 
 
 
 
  
Pologne
Vastes manifestations de soutien dans le pays après l’arrestation d’une militante LGBT
 

De vastes manifestations ont eu lieu à travers la Pologne pour dénoncer l’arrestation d’une militante LGBT, ainsi que les positions ultra-conservatrices du gouvernement qui se livre à une répression accrue contre les militants LGBT depuis la présidentielle gagnée de justesse.
 
 
 
 
  
Pologne
Une cinquantaine d'interpellations après l'arrestation d'une militante LGBT
 

Une cinquantaine de manifestants ont été interpellés vendredi soir alors qu'ils tentaient de s'opposer à l'arrestation d'une militante des droits LGBT à Varsovie, a indiqué samedi la police polonaise.
 
 
 
 
  
Pologne / Investiture
Des députés aux couleurs LGBT pour protester contre la politique homophobe du président réélu
 

Des députés polonais ont arboré les couleurs du drapeau arc-en-ciel de la communauté LGBT sur leurs vêtements ou via des masques rainbow en signe de protestation contre la politique homophobe du président conservateur Andrzej Duda, jeudi au cours de sa prestation de serment à Varsovie.
 
 
 
 
  
Tunisie
Human Rights Watch appelle à mettre fin aux tests anaux pour prouver l'homosexualité
 

L'ONG Human Rights Watch (HRW) a appelé mercredi 5 août les autorités tunisiennes à libérer "immédiatement" deux jeunes hommes condamnés pour homosexualité et à mettre fin à tout test anal, un examen "dégradant et inhumain".
 
 
 
 
  
Russie
Un influenceur gay de 23 ans retrouvé mort étranglé à Saint-Pétersbourg
 

Un influenceur gay russe a été retrouvé mort victime d'étranglement après avoir subi des années de harcèlement homophobe en ligne.
 
 
 
 
  
Cinéma / Genre
Matrix est une allégorie sur la transidentité, affirme sa réalisatrice Lilly Wachowski
 

La réalisatrice Lilly Wachowski a déclaré mardi que l'histoire racontée dans la trilogie du film "Matrix" est une représentation cryptée de l'identité trans.
 
 
 
 
  
Pologne
Trois personnes inculpées pour avoir drapé un Christ d'un drapeau arc-en-ciel
 

Trois militants LGBT ont été inculpés pour avoir recouvert la semaine dernière une statue de Jésus et d'autres monuments de Varsovie de drapeaux arc-en-ciel, a annoncé mercredi 5 août la police polonaise.
 
 
 
 
  
Etats-Unis / Présidentielle 2020
La plateforme démocrate est la plus inclusive jamais élaborée en faveur des personnes LGBT
 

La plateforme programmatique du Parti démocrate en vue de l'élection présidentielle de novembre prochain a été publiée. Elle doit être examinée par les délégués à la convention avant qu'ils ne se prononcent dessus. C'est la plus inclusive jamais élaborée en faveur des personnes LGBT.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site