e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Les opposants ne baissent pas les armes à l'Assemblée - PMA pour toutes  
PMA pour toutes
Les opposants ne baissent pas les armes à l'Assemblée
 

"Disparition" du père ou ouverture de la "boite de Pandore" vers la gestation pour autrui (GPA): les opposants à la PMA pour toutes les femmes, disposition phare du projet de loi bioéthique, sont revenus à la charge mardi en deuxième lecture à l'Assemblée.

 
 
 
 

Après un examen poussif des premiers amendements depuis l'ouverture des débats lundi, les députés ont entamé dans la soirée ceux dédiés à l'article 1er du projet de loi. Il élargit la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires, promesse de campagne d'Emmanuel Macron.

Dans une atmosphère tendue, une batterie d'amendements de suppression ont été défendus en vain sur cet article, objet à lui seul de plus de 550 amendements, sur les quelque 2.300 que les députés doivent examiner d'ici la fin de la semaine.

Les LR, en pointe contre la PMA pour toutes, ont dénoncé la création d'emblée "d'orphelins de pères" ou le risque d'une "marchandisation de la procréation", réaffirmant leur inquiétude que l'ouverture de la PMA ne mène "inéluctablement" à la GPA. "Quand on dépasse les bornes, il n'y a plus de limite", a notamment lancé Julien Aubert (photo).

Valérie Six (UDI) a aussi exprimé une crainte que l'extension de la PMA ne conduise à "une marchandisation du vivant", tandis que Laure de La Raudière (Agir) a dit sa "perplexité" devant un texte qui selon elle, revient à priver "volontairement d'une figure masculine paternelle certains enfants".

Farouche opposante à la PMA pour toutes, l'ex-LREM Agnès Thill (UDI) a accusé la majorité, dans une longue tirade, de "dépasser les limites humaines". La "marcheuse" Blandine Brocard, qui avait voté contre l'article en première lecture, a aussi estimé que la mesure "laisse en suspens les conséquences sur l'enfant, le plus vulnérable d'entre nous".

Le co-rapporteur Jean Louis Touraine (LREM) a défendu pour sa part un article "essentiel", le "fondement même de notre loi", estimant que l'idée que cela mène vers la GPA relève du "fantasme". Le Premier ministre Jean Castex, issu de LR, a encore insisté mardi sur le fait que l'interdit de la GPA demeure une "ligne rouge".

Le ministre de la Santé Olivier Véran a pour sa part argué que "l'amour est la base du foyer familial", vantant un nouveau droit pour "des milliers de familles qui feront des milliers d'enfants". Son propos a suscité des tensions avec les LR, pour qui l'argument de l'amour est "trop facile". 

Olivier Véran a en particulier eu un accrochage avec Xavier Breton inquiet de voir un jour "trois adultes" vouloir un enfant, le ministre lui lançant: "vous comparez la polygamie avec des femmes qui veulent avoir des enfants dans le cadre d'une PMA, c'est indécent!" Les LR ont ensuite critiqué le départ du ministre, remplacé au banc par Adrien Taquet (Enfance et Familles), lui reprochant de "fuir" le débat. Ils se sont vus accuser à leur tour par Aurore Bergé (LREM) d'avoir "rompu" la sérénité des discussions avec des "outrances".

A la toute fin de soirée, des amendements PS, LFI et LREM visant à ouvrir la PMA aux hommes transgenres ont été rejetés. Comme en première lecture, le gouvernement y était défavorable. Le débat, nourri, a révélé des divergences dans la majorité.

Rédaction avec AFP

 

> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Discrimination
Japan Airlines adopte la neutralité de genre pour saluer ses passagers
 

Plus de "mesdames et messieurs" sur les vols Japan Airlines (JAL): la compagnie aérienne nippone a annoncé que ses annonces à bord des avions et dans les aéroports adopteraient dès le 1er octobre un langage neutre en genre.
 
 
 
 
  
Sortir du placard
Les lesbiennes gagnent en visibilité en France
 

Des chanteuses, des actrices, des intellectuelles, des militantes féministes: les lesbiennes, jusqu'à récemment peu visibles dans la société française, sortent de l'ombre, prêtes à endosser le rôle de modèles pour les jeunes générations.
 
 
 
 
  
Epidémie
Les ravages du nouveau coronavirus comparés à d'autres virus mortels
 

Le bilan de la pandémie de Covid-19 a franchi le seuil du million de morts, déjà bien au-dessus de ceux d'autres virus émergents récents, mais largement en deçà de celui de la terrible "grippe espagnole" il y a un siècle.
 
 
 
 
  
Diplomatie
Près de 50 pays appellent la Pologne à respecter les droits de la communauté LGBT
 

Les ambassadeurs d'une cinquantaine de pays accrédités en Pologne ont appelé dimanche, dans une lettre ouverte, les autorités polonaises à mieux faire respecter les droits de la communauté LGBT.
 
 
 
 
  
Covid-19 / Paris
Les bars de nuit gay impactés par la mesure de fermeture anticipée à 22 heures
 

Les bars devront fermer à 22h à Paris à partir de lundi. Cette mesure affecte les établissements gay de nuit qui réalisent leur activité après cet horaire. Certains ont déjà fermé dans le Marais notamment.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Le premier homme guéri du VIH est en phase terminale d'un cancer
 

Timothy Ray Brown, l'Américain initialement connu comme le "patient de Berlin" et qui devint en 2008 le premier homme à guérir du VIH, est en phase terminale d'un cancer, a annoncé son compagnon.
 
 
 
 
  
Paris
La mairie double ses subventions aux associations LGBT
 

La maire socialiste Anne Hidalgo augmente les dotations des associations LGBT et promet aussi de créer une Maison des cultures LGBT et un Centre d’archives, projet de de longue date.
 
 
 
 
  
Genre
J. K. Rowling à nouveau accusée de transphobie
 

J. K. Rowling est de nouveau accusée de transphobie. Mardi 22 septembre, l’auteure a posté sur Twitter l’image d’un tee-shirt portant l’inscription "Cette sorcière ne brûle pas", ajoutant un lien vers le site de la boutique où elle l’a acheté, Womyn by Womyn.
 
 
 
 
  
Disparition
Icône de la chanson française et alliée de la cause gay, Juliette Gréco est morte
 

Icône de la chanson française et alliée de la première heure de la cause homosexuelle, Juliette Gréco est morte mercredi à l'âge de 93 ans après plus de 60 années d'une carrière où elle a interprété les plus grands et affiché constamment son engagement féministe et anti-raciste.
 
 
 
 
  
Parentalité
Doublement en 2021 du congé paternité, y compris pour les lesbiennes
 

Réclamé de longue date, l'allongement du congé paternité prévu en 2021 est largement salué par les pères, les élus et les associations féministes, qui attendaient toutefois plus que les 28 jours dont 7 obligatoires annoncés par Emmanuel Macron.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site