e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Malgré les avancées, des lois scélérates subsistent en Tunisie  - Pénalisation de l'homosexualité  
Pénalisation de l'homosexualité
Malgré les avancées, des lois scélérates subsistent en Tunisie
 

Les Tunisiens continuent d'être arrêtés, jugés et emprisonnés pour avoir exercé leurs libertés fondamentales en raison de la persistance de lois "scélérates", a dénoncé mercredi un collectif rassemblant des dizaines d'ONG tunisiennes et internationales.

 
 
 
 

Quatre ans après l'adoption d'une Constitution garantissant les libertés de conscience et d'expression, "des pratiques policières inquisitrices" persistent et "des décisions judiciaires fondées sur des textes juridiques obsolètes et liberticides" continuent d'être rendues, a regretté le Collectif civil pour les libertés individuelles dans un rapport.

Au moins 70 personnes ont ainsi été condamnées à de la prison ferme pour homosexualité en 2017, a déclaré lors d'une conférence de presse Wahid Ferchichi, président de l'Association tunisienne de défense des libertés individuelles (ADLI).

Juges et enquêteurs imposent régulièrement à des prévenus un test anal. Or ces tests sont "plus que de la torture", ils sont "un viol", a dénoncé Wahid Ferchichi.

Les pratiques homosexuelles sont punies de trois ans de prison par le Code pénal.

En septembre, la Tunisie s'est engagée à ne plus imposer de tests anaux, sans dire quand cette promesse entrerait en vigueur.

Les ONG ont été informées que le gouvernement prévoyait un délai de quatre ans, selon Wahid Ferchichi.

Le collectif, qui rassemble 36 organisations dont la Ligue tunisienne des droits de l'Homme, souligne en outre que la criminalisation par le Code pénal de l'atteinte aux bonnes moeurs et à la morale publique - des notions "vagues et indéfinies"- permet aux autorités d'"infiltrer la vie privée" et de restreindre certaines libertés.

L'an dernier, plusieurs personnes ont été condamnées à un mois de prison pour ces chefs d'accusation après avoir mangé ou fumé pendant le mois de jeûne musulman de ramadan.

Le collectif rapporte également que de "nombreuses personnes appartenant à des confessions autres que l'islam ont déclaré avoir subi des comportements d'intimidation de la part (...) notamment des services de police".

Or "il n'y a pas de liberté de conscience sans liberté d'expression", a martelé devant la presse Sana Ben Achour, présidente de l'association Beity. Ces personnes doivent pouvoir vivre leur foi -ou leur absence de foi- "comme bon leur semble", a renchéri Wahid Ferchichi.

Le collectif se félicite malgré tout des progrès réalisés en 2017, comme l'adoption d'une loi contre les violences faites aux femmes.

Autre avancée, selon les ONG: la formation sur ordre du chef de l'Etat Béji Caïd Essebsi d'une commission des libertés individuelles et de l'égalité, devant proposer de vastes réformes d'ici la fin du mois.

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Visas
Hong Kong assouplit ses règles pour les couples gays
 

Hong Kong va formellement donner ce mercredi aux homosexuels étrangers la possibilité de rejoindre avec un visa "marital" leur partenaire travaillant dans la mégapole, et non plus avec un visa de touriste plus restrictif.
 
 
 
 
  
Mairie de Paris
Bruno Julliard, une étoile montante en politique, rompt avec Anne Hidalgo
 

Personnalité politique montante, ouvertement gay, Bruno Julliard a décidé de rompre avec Anne Hidalgo dont il était le premier adjoint à la mairie de Paris. 
 
 
 
 
  
Cuba
Le président Diaz-Canel se dit favorable au mariage homosexuel
 

Le président cubain, Miguel Diaz-Canel, s'est déclaré dimanche favorable à l'inscription dans la nouvelle Constitution, actuellement en débat, du mariage entre personnes du même sexe.
 
 
 
 
  
Limoges
Agression et menaces de mort transphobes, la police indifférente
 

Une transgenre a été menacée de mort devant un supermarché limougeaud dans l’indifférence générale, notamment de la police.
 
 
 
 
  
Primaire démocrate
La défaite honorable de Cynthia Nixon face à Andrew Cuomo à New York
 

Le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a battu Cynthia Nixon qui se présentait contre lui aux primaires démocrates. Mais cette militant LGBT réalise un score plus qu'honorable. 
 
 
 
 
  
Sport / Coming-out
Tadd Fujikawa, premier golfeur professionnel en activité à révéler son homosexualité
 

C'est une première dans le golf: l'Américain Tadd Fujikawa, joueur professionnel en activité, a révélé son homosexualité afin de "se battre pour l'égalité".
 
 
 
 
  
Roumanie
Le Sénat ouvre la voie à un référendum homophobe contre le mariage gay
 

La majorité des deux tiers au Sénat roumain a voté pour la tenue d'un référendum définissant le mariage et la famille comme étant réservés aux hétérosexuels dans la constitution. 
 
 
 
 
  
Brésil / Présidentielle
L'élection de Bolsonaro serait une tragédie, selon le candidat de centre gauche
 

Ciro Gomes, candidat de centre gauche en nette progression dans les sondages pour la présidentielle brésilienne, a affirmé mercredi que l'élection de Jair Bolsonaro, représentant de l'extrême droite en tête des intentions de vote, serait une "tragédie".  
 
 
 
 
  
Inde
Un marché LGBT prometteur après la dépénalisation de l'homosexualité
 

De discothèques gays au tourisme pour les homosexuels, la dépénalisation de l'homosexualité en Inde augure d'un prometteur marché LGBT dans le second pays le plus peuplé de la planète, estiment les experts.
 
 
 
 
  
3ème âge
Une campagne de sensibilisation à la sexualité des seniors gays
 

L'association LGBT Grey Pride lance une campagne sur le tabou entourant la vie sexuelle des seniors.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site