e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Malgré les avancées, des lois scélérates subsistent en Tunisie  - Pénalisation de l'homosexualité  
Pénalisation de l'homosexualité
Malgré les avancées, des lois scélérates subsistent en Tunisie
 

Les Tunisiens continuent d'être arrêtés, jugés et emprisonnés pour avoir exercé leurs libertés fondamentales en raison de la persistance de lois "scélérates", a dénoncé mercredi un collectif rassemblant des dizaines d'ONG tunisiennes et internationales.

 
 
 
 

Quatre ans après l'adoption d'une Constitution garantissant les libertés de conscience et d'expression, "des pratiques policières inquisitrices" persistent et "des décisions judiciaires fondées sur des textes juridiques obsolètes et liberticides" continuent d'être rendues, a regretté le Collectif civil pour les libertés individuelles dans un rapport.

Au moins 70 personnes ont ainsi été condamnées à de la prison ferme pour homosexualité en 2017, a déclaré lors d'une conférence de presse Wahid Ferchichi, président de l'Association tunisienne de défense des libertés individuelles (ADLI).

Juges et enquêteurs imposent régulièrement à des prévenus un test anal. Or ces tests sont "plus que de la torture", ils sont "un viol", a dénoncé Wahid Ferchichi.

Les pratiques homosexuelles sont punies de trois ans de prison par le Code pénal.

En septembre, la Tunisie s'est engagée à ne plus imposer de tests anaux, sans dire quand cette promesse entrerait en vigueur.

Les ONG ont été informées que le gouvernement prévoyait un délai de quatre ans, selon Wahid Ferchichi.

Le collectif, qui rassemble 36 organisations dont la Ligue tunisienne des droits de l'Homme, souligne en outre que la criminalisation par le Code pénal de l'atteinte aux bonnes moeurs et à la morale publique - des notions "vagues et indéfinies"- permet aux autorités d'"infiltrer la vie privée" et de restreindre certaines libertés.

L'an dernier, plusieurs personnes ont été condamnées à un mois de prison pour ces chefs d'accusation après avoir mangé ou fumé pendant le mois de jeûne musulman de ramadan.

Le collectif rapporte également que de "nombreuses personnes appartenant à des confessions autres que l'islam ont déclaré avoir subi des comportements d'intimidation de la part (...) notamment des services de police".

Or "il n'y a pas de liberté de conscience sans liberté d'expression", a martelé devant la presse Sana Ben Achour, présidente de l'association Beity. Ces personnes doivent pouvoir vivre leur foi -ou leur absence de foi- "comme bon leur semble", a renchéri Wahid Ferchichi.

Le collectif se félicite malgré tout des progrès réalisés en 2017, comme l'adoption d'une loi contre les violences faites aux femmes.

Autre avancée, selon les ONG: la formation sur ordre du chef de l'Etat Béji Caïd Essebsi d'une commission des libertés individuelles et de l'égalité, devant proposer de vastes réformes d'ici la fin du mois.

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Etats-Unis / JO Pyeongchang
Un second champion olympique gay veut boycotter la réception à la Maison Blanche
 

Un deuxième sportif olympique gay américain a a annoncé qu'il boycotterait la réception son l'équipe à la Maison Blanche en signe de protestation contre la politique de l'administration Trump-Pence envers les personnes LGBT.
 
 
 
 
  
Toronto
Le présumé serial killer de gays avait été Père Noël dans un centre commercial
 

Le jardinier canadien accusé du meurtre de plusieurs hommes - désormais au moins cinq, selon la police - a été Père Noël dans un centre commercial.  
 
 
 
 
  
Droits humains
Un journaliste gay quitte la Russie pour l'Allemagne après six mois de rétention
 

Un journaliste homosexuel du média indépendant russe Novaïa Gazeta menacé d'expulsion vers l'Ouzbékistan, où il dit avoir été torturé, a quitté jeudi la Russie vers l'Allemagne après plus de six mois en rétention, selon son rédacteur en chef.
 
 
 
 
  
Russie
Les tribunaux retirent ses enfants à une femme soupçonnée de vouloir faire une transition de genre
 

Les tribunaux russes ont retiré ses enfants à une femme accusée d'être un homme trans engagée dans une relation de même sexe.
 
 
 
 
  
Initiative
Sept députés des outre-mer signent une tribune contre l'homophobie
 

Sept députés des outre-mer, dont l'ex-ministre Ericka Bareigts, signent mercredi une tribune contre l'homophobie, qualifiée d'"excellente initiative" par la ministre des Outre-mer Annick Girardin.
 
 
 
 
  
Etats-Unis / JO Pyeongchang
Whoopi Goldberg compare le vice-président américain à un nazi pour ses positions homophobes
 

L'actrice américaine Whoopi Goldberg a comparé le vice-président à un nazi dans l'émission "The View" en raison des positions de ce dernier envers les homosexuels. Elle a soutenu les critiques des athlètes gay des JO d'hiver à son encontre.
 
 
 
 
  
Carnet rose
Tom Daley et Dustin Lance Black vont avoir un enfant par GPA
 

L'ancien plongeur olympique Tom Daley a annoncé qu'il allait avoir un bébé avec son mari, le scénariste Dustin Lance Black.  
 
 
 
 
  
Homophobie
Mr Gay Belgique violemment agressé
 

Mr Gay Belgique a été violemment battu après avoir reçu des insultes anti-gay. L'agression homophobe s'est produite dans les rues de sa ville natale.
 
 
 
 
  
Malaisie
Un journal publie un guide pour repérer les personnes homosexuelles
 

Selon un quotidien de Malaisie, les gays seraient reconnaissables grâce à un certain nombre d'indices qu'il cite en prétendant dresser un "guide" pour les repérer.
 
 
 
 
  
Mode
Un tartan Burberry arc-en-ciel en soutien aux LGBT
 

Pour son dernier défilé chez Burberry, le créateur Christopher Bailey a mis le célèbre tartan emblématique de la marque aux couleurs de l'arc-en-ciel et dédié sa collection aux LGBTQ, a annoncé la maison lundi.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site

  
 Annonce