e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Marlène Schiappa annonce l’interdiction des thérapies de conversion dans la loi sur les séparatismes - Gouvernement / Parlement 
Gouvernement / Parlement
Marlène Schiappa annonce l’interdiction des thérapies de conversion dans la loi sur les séparatismes
 

La future loi sur les séparatismes intégrera l’interdiction des thérapies de conversion, a indiqué la ministre Marlène Schiappa. Une annonce qui laisse interrogative l'auteure de la proposition de loi parlementaire déposée à l'Assemblée nationale sur le même sujet il y a un an, la députée LREM Laurence Vanceunebrock-Mialon. 

 
 
 
 

Dans une interview au Parisien, la ministre déléguée en charge de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, a annoncé que l’interdiction des thérapies de conversion serait incluse dans la loi contre les "séparatismes".

"Des députés de la majorité nous ont fait part de leur souhait de [la] proposer par amendements, via la loi sur laquelle nous travaillons: nous les soutiendrons", a-t-elle indiqué.

Après le lancement d'une mission d'information parlementaire sur la question en août 2019, c'est donc au tour du gouvernement de s'atteler à ce fléau qui touche encore de nombreuses personnes LGBT, jeunes en particulier. 

Une proposition de loi spécifique interdisant ces pratiques a été déposée en juin dernier par la députée LREM Laurence Vanceunebrock-Mialon. 

Elle vise à créer une infraction spécifique dans le Code pénal, réprimant "les pratiques, les comportements ou les propos répétés visant à modifier ou à réprimer l'orientation sexuelle ou l'identité de genre vraie ou supposée d'une personne et ayant pour effet une altération de sa santé physique ou mentale". Les peines prévues sont de deux à trois ans de prison et de 30.000 à 45.000 euros d'amende. 

Un texte très travaillé existe donc déjà depuis plusieurs mois sans avoir été mis au calendrier de l'Assemblée nationale. Les militants LGBT espèrent qu'il servira de base au projet de loi final que retiendra le gouvernement.

Mais la députée de l'Allier à l'origine de cette proposition de loi ambitieuse se dit "inquiète pour le texte... et doute de la sincérité de l'engagement de Marlène Schiappa". "En inscrivant ce texte dans une loi sur les séparatismes, on va mettre de côté tout ce qui touche aux 'thérapies' médicales. Il va également mettre de côté les familles qui sont concernées qu'elles soient catholiques, musulmanes ou juives. Globalement, j'ai l'impression qu'on va disloquer le texte, en prendre de petites parties qui intéressent la communication de Marlène Schiappa et que le reste va disparaître", déclare Laurence Vanceunebrock-Mialon à Têtu.

Sur recommandation du Parlement européen, plusieurs pays de l'Union ont déjà légiféré à ce sujet comme Malte et l'Allemagne.  

 

> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Histoire
Macron, d'accord avec la famille de Rimbaud, écarte l'entrée du poète au Panthéon
 

Emmanuel Macron écarte l'idée de faire entrer Arthur Rimbaud au Panthéon, suivant en cela la volonté des descendants du poète, malgré une pétition en ce sens au nom, notamment, de la reconnaissance de l'homophobie dont le poète a été victime.
 
 
 
 
  
Corée-du-Sud
Sexiste, homophobe, anti-handicapés... un chatbot déraille
 

Un très populaire chatbot sud-coréen, un robot conversationnel permettant aux internautes de papoter avec ce qui serait une étudiante de 20 ans, a été désactivé cette semaine après avoir tenu des propos sexistes, homophobes et irrespectueux vis-à-vis des handicapés.
 
 
 
 
  
Rouen
6 ans de prison ferme contre un homme accusé d'agression homophobe
 

Six ans de prison ferme ont été prononcés contre un homme accusé d'avoir violemment agressé un homosexuel en 2018 à Rouen, mercredi lors de l'audience devant la cour criminelle de Seine-Maritime.
 
 
 
 
  
Pologne
Trois militantes polonaises jugées pour avoir auréolé la Vierge d'un arc-en-ciel
 

Le procès de trois militantes des droits des homosexuels, accusées d'avoir offensé les sentiments religieux en collant des affiches de la Vierge Marie auréolée d'un arc-en-ciel, a commencé mercredi devant une cour de justice polonaise.
 
 
 
 
  
Projet de loi bioéthique / PMA
Mobilisation des associations avant la seconde lecture au Sénat
 

Avant la discussion du projet de loi bioéthique en seconde lecture au Sénat, plusieurs associations LGBT se mobilisent pour défendre certaines revendications absentes du texte. 
 
 
 
 
  
Genre / Transidentité
Des professeurs face à leurs élèves
 

Depuis des années, de nombreux profs le disent : ils sont "en première ligne". En première ligne et parfois démunis, dans leur salle de classe, face à leurs élèves. L'AFP a interrogé des professeurs de collège, sur les notions d'homophobie, de genre et de transidentité.
 
 
 
 
  
Lutte contre l'homophobie
Frédéric Potier quitte ses fonctions à la tête de la Dilcrah
 

Après trois années à la tête de la Dilcrah, la délégation interministérielle en charge de la lutte contre l'homophobie, Frédéric Potier s'apprête à quitter ses fonctions.   
 
 
 
 
  
Europe
Un eurodéputé lituanien sommé de s'excuser après des propos homophobes
 

L'eurodéputé lituanien Viktor Uspaskich s'est vu intimer l'ordre de présenter des excuses pour des propos anti-LGBT sous peine d'être expulsé de son groupe politique.  
 
 
 
 
  
Réseaux sociaux
Non, Barbie n'a pas de petite amie
 

Malgré un tweet viral sur la toile l'affirmant, Barbie n'a malheureusement pas de petite amie et n'est pas membre de la communauté LGBT.
 
 
 
 
  
Réfugiés
A Paris, une colocation pour des lesbiennes exilées en errance
 

"Vous avez vu la vue?": tout sourire dans son sweat blanc à capuche, "Fatou" montre à travers la fenêtre le Sacré Coeur illuminé dans la nuit, visible depuis l'"Escale", une colocation pour lesbiennes exilées en errance.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site