e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Mashrou 'Leila, porte-drapeau malgré eux des gays du monde arabe  - Moyen-Orient 
Moyen-Orient
Mashrou 'Leila, porte-drapeau malgré eux des gays du monde arabe
 

Lorsque le groupe de rock libanais Mashrou 'Leila s'est produit au Caire, en septembre dernier, les drapeaux arc-en-ciel brandis dans le public, l'emblème mondial pour les droits des homosexuels, ont provoqué une réaction brutale.

 
 
 
 

Les autorités égyptiennes ont lancé des rafles dans la communauté gay, arrêtant des dizaines de personnes, dont certaines ont été soumises à des examens physiques humiliants, selon des groupes de défense des droits de l'homme.

Le chanteur de Mashrou 'Leila, Hamed Sinno, est ouvertement gay et le groupe s'est dit indigné par la répression.

Mais Mashrou 'Leila ne veut pas pour autant devenir un étendard pour les droits des homosexuels, ni une caricature de ce que Sinno considère comme une vision occidentale simpliste du monde arabe.

Mashrou 'Leila - qui avec son mélange unique de rock alternatif et de poésie arabe, est devenu l'un des groupes les plus en vue du Moyen-Orient - considère la musique comme un objectif en soi.

"Vouloir représenter quelqu'un d'autre que notre propre personne est une question vraiment troublante", explique Hamed Sinno à l'AFP dans un bar près de l'université de New York (NYU), où le groupe dirige un atelier musical de deux mois.

Les lois contre l'homosexualité au Moyen-Orient remontent souvent à la période coloniale. L'Egypte n'a jamais inscrit cette interdiction dans la loi mais son Parlement envisage maintenant une législation.

"La seule raison derrière cela est, essentiellement, une vague culturelle très claire dans le sens d'une plus grande acceptation. Sans cela il n'y aurait aucune raison d'introduire une nouvelle loi", juge Hamed Sinno. 

La musique façonne la réalité

En Egypte et dans d'autres pays arabes qui ont connu la vague révolutionnaire du printemps arabe, s'est imposée l'idée de "masculinité nationale comme forme de dignité", observe Hamed Sinno.

Il voit la campagne anti-gay en Egypte comme une manoeuvre politique du président Abdel Fattah al-Sissi, soucieux de séduire les conservateurs religieux avant les élections. Et la Jordanie a interdit l'an dernier une performance de Mashrou 'Leila.

Malgré cela, Hamed Sinno voit des progrès sur les questions de genre et de sexualité au Liban, mais aussi au Maroc et en Tunisie.

Le chanteur est en revanche sceptique sur les motivations des pays occidentaux dans la promotion des droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres dans le monde arabe.

Les Etats-Unis peuvent justifier ce que Hamed Sinno estime être une quête du pétrole en disant: "'Nous envahissons pour les homosexuels et les femmes!'" "Mais les bombes tombent aussi sur les gays et les femmes", dit-il.

Le dernier clip du groupe, "Roman", tourné par la réalisatrice libanaise Jessy Moussallem, met en scène des femmes voilées qui se mettent soudainement à danser. Une façon pour Mashrou 'Leila de se jouer de la vision occidentale de la répression des femmes au Moyen-Orient.

"La musique a la capacité de façonner la réalité pour les gens", dit Hamed Sinno, et de montrer "qu'il y a d'autres personnes qui partagent votre politique et votre langage."

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
USA / Washington
Vingt ans après, hommage exceptionnel à Matthew Shepard, victime de l'homophobie
 

Il y a vingt ans, un jeune Américain homosexuel succombait après avoir été sauvagement battu et laissé pour mort dans un champ. Le 26 octobre, les cendres de Matthew Shepard seront transférées à la cathédrale de Washington, un hommage exceptionnel à celui qui est devenu un symbole des violences homophobes.
 
 
 
 
  
Droite
Cinq députés Les Républicains se déclarent favorables à la PMA pour toutes
 

Dans une tribune publiée par Le Monde, 5 députés Les Républicains refusent "d'être enfermés dans une posture hostile au progrès" et se déclarent favorables à l'extension de la PMA à toutes les femmes. 
 
 
 
 
  
Sport
La judokate française Amandine Buchard fait son coming out
 

Dans un entretien au journal Le Parisien du 22 octobre, la judokate française Amandine Buchard évoque pour la première fois son homosexualité et de sa vie de couple.
 
 
 
 
  
Stop aux LGBTphobies
Des milliers de manifestants à Paris après une série d'agressions
 

"Stop aux LGBTphobies", pour le droit d'"aimer librement": quelque 3.000 personnes, selon une source policière, se sont rassemblées à Paris dimanche, après une série d'agressions homophobes dans la capitale ces dernières semaines.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Trump projette d'empêcher la reconnaissance officielle des transgenres
 

L'administration Trump envisage de définir très strictement l'identité de genre comme étant liée aux organes sexuels à la naissance, selon une information diffusée dimanche par le New York Times. Cette disposition retirerait de fait aux personnes transgenres la possibilité de se faire reconnaître officiellement.
 
 
 
 
  
Homophobie
Un couple d'hommes frappé lundi à Paris par un chauffeur VTC
 

Deux hommes qui s'embrassaient dans un VTC dans la nuit de dimanche à lundi ont été frappés par leur chauffeur, des faits qui s'inscrivent dans une récente série d'agressions homophobes à Paris, a-t-on appris vendredi de source policière.
 
 
 
 
  
Vatican
Appels pour les femmes et les gays, lors des travaux du synode
 

Des appels en faveur des femmes, des homosexuels ou encore des victimes d'abus sexuels ont été lancés lors des travaux du synode des évêques sur les jeunes, selon leurs compte-rendus publiés samedi par le Vatican.
 
 
 
 
  
Transgenres
Paris Match condamné pour une photo du cadavre de Vanesa Campos
 

L’hebdomadaire Paris Match a été condamné jeudi à Nanterre à 12 000 euros de dommages et intérêts pour avoir publié une photo du corps nu de Vanesa Campos, une prostituée transgenre tuée en août dans le bois de Boulogne.
 
 
 
 
  
Brésil / Présidentielle
La députée trop moche pour être violée craint plus de violences pour les femmes et les gays
 

La députée brésilienne de gauche Maria do Rosario, à laquelle Jair Bolsonaro avait dit qu'elle était "trop moche" pour qu'il la viole, redoute que l'arrivée au pouvoir du candidat d'extrême droite n'entraîne encore plus de violences contre les femmes et les gays.
 
 
 
 
  
Mobilisation
Les associations LGBT appellent à un grand rassemblement contre les agressions homophobes
 

Un rassemblement contre les agressions LGBTphobes est organisée à Paris dimanche prochain par un important collectif d'oragnisations LGBT à la suite des nombreux cas survenus ces derniers mois. 
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site