e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Mort d'une idole du disco - Décès de Patrick Juvet  
Décès de Patrick Juvet
Mort d'une idole du disco
 

Le chanteur suisse Patrick Juvet, devenu célèbre dans les années 1970 pour son tube disco "Où sont les femmes ?", est décédé à l'âge de 70 ans.

 
 
 
 

Le corps de l'artiste a été retrouvé dans un appartement à Barcelone. Les causes du décès ne sont pas encore établies. "Il y aura une autopsie, je l'avais eu au téléphone il y a trois jours, je l'avais trouvé bien", a indiqué son agent. Patrick Juvet résidait à Paris, mais se rendait de temps en temps à Barcelone ou en Suisse.

Comptant parmi les découvertes d'Eddie Barclay, Patrick Juvet s'est d'abord fait connaître par ses talents de paroliers, de compositeur et d'auteur. C'est à lui, notamment, que le très exigeant Claude François doit l'un de ses tubes : "Le lundi au soleil". Mais sa célébrité dans les années 1970 est surtout le fait des tubes qu'il chantait lui-même : "Où sont les femmes", "I Love America" et "Lady Night". Son album "La Musica" a été vendu à plus d'un million d'exemplaires. "Paris by Night", album de 1977 comportant "Où sont les femmes ?", est lui le fruit de la collaboration entre Patrick Juvet et Jean-Michel Jarre (pour les paroles).

Les années 1980 et 1990 seront plus difficiles pour Patrick Juvet qui rencontre de nombreux problèmes de santé, tente les come-back sans vraiment y parvenir.

C'est dans les années 2000, avec la mode des tournées d'artistes disco, qu'il remonte véritablement sur scène. Les dernières apparitions de Juvet se déroulent lors de la tournée "Âge tendre et tête de bois" à la fin des années 2000, dans une sorte de "all-star" des vedettes populaires. Dave, Sheila, Michèle Torr ou encore Stone et Charden étaient également à l'affiche à cette époque. Et le public était au rendez-vous, une nouvelle fois, moins pour ses dernières créations que pour l'entendre chanter, encore et encore, "Où sont les femmes"titre devenu phare des années disco.

Patrick Juvet, avec son look parfois andogyne, son maquillage appuyé et sa voix haut perchée, s'est inscrit dans la lignée de chanteurs qui ont fait évoluer l'image ultra-virile des chanteurs de charme. Ouvertement bisexuel, il avait évoqué dans les médias son coup de coeur contrarié pour Jean-Michel Jarre. 

"C'est très triste, a déclaré Amanda Lear, qui le connaissait bien. Nous avons pratiquement débuté ensemble au début de la période disco. Je me souviens d'un duo en jumelles pour les Carpentier (show TV de variété célèbre des années 1960 à 1980) sur la chanson des "Demoiselles de Rochefort"".

"Ça avait fait jaser à l'époque car il assumait le fait d'être efféminé, avec les cheveux longs et très maquillé comme Bowie", poursuit-elle.

Amanda Lear insiste sur le fait qu'il "était prisonnier de ses tubes de l'époque". "Il était obligé de chanter 'I Love America' et 'Où sont les femmes ?'. On ne lui demandait rien d'autre alors qu'il avait enregistré plein d'autres chansons".

"Il en était très frustré. Il n'était pas très heureux. Il s'était retiré en Espagne car la France le boudait un peu. Il vivait à Barcelone. On s'est vus la dernière fois là-bas. Il ne buvait plus. Il me disait qu'il essayait de s'en sortir".

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Assassinat de Xavier Jugelé
10 ans de prison pour le principal accusé
 

La cour d’assises de Paris a condamné Nourredine Allam, 31 ans, pour avoir vendu à l’assaillant l’arme ayant servi à tirer sur le policier, en 2017.
 
 
 
 
  
Familles d'accueil homo
La Cour suprême des Etats-Unis accorde une victoire en demi-teinte aux milieux religieux
 

La Cour suprême des Etats-Unis a donné raison jeudi à un organisme catholique qui refusait de placer des enfants dans des familles d'accueil homosexuelles au nom de ses convictions religieuses.
 
 
 
 
  
USA / Lingerie
Victoria's Secret engage la footballeuse lesbienne Megan Rapinoe comme égérie
 

La marque américaine de lingerie Victoria's Secret a engagé la footballeuse lesbienne Megan Rapinoe comme égérie, signe de sa volonté de rompre avec un modèle de femme jugé caricatural, symbolisé par son fameux défilé annuel de mannequins.
 
 
 
 
  
Mémorial de la Shoah
Une exposition sur la persécution des homosexuels dans l'Europe nazie
 

Le Mémorial de la Shoah propose une exposition sur l'histoire des persécutions des homosexuels et lesbiennes en Allemagne et en Europe à l'époque du nazisme, et la lente reconnaissance de leurs discriminations après-guerre. 
 
 
 
 
  
Union européenne
Bruxelles examine la conformité de la loi hongroise sur la promotion de l'homosexualité au droit européen
 

La Commission européenne a indiqué mercredi qu'elle était en train d'"analyser" le texte adopté la veille en Hongrie interdisant la "promotion" de l'homosexualité auprès des mineurs, dénoncé par Washington et des ONG comme une nouvelle atteinte aux droits des LGBT.
 
 
 
 
  
Europe
Le Conseil de l'Europe appelle les collectivités polonaises à protéger les personnes LGBTI
 

Le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux, instance du Conseil de l'Europe représentant les collectivités locales, a exhorté jeudi les collectivités polonaises à protéger les droits des minorités sexuelles, et à abandonner les textes hostiles à leur encontre.
 
 
 
 
  
Justice
18 ans de prison requis dans le procès de l'assassinat de Xavier Jugelé
 

Le ministère public a requis mercredi à Paris une peine de 18 ans de prison à l'encontre du principal accusé dans le procès de l'assassinat du policier gay Xavier Jugelé, sur les Champs-Elysées en avril 2017, alors que ses avocats ont réclamé son acquittement.
 
 
 
 
  
Justice
La plainte pour viol sur mineur contre Jeremstar à Nîmes classée sans suite
 

La plainte pour "viol sur mineur" à l’encontre du chroniqueur de télévision et personnalité des réseaux sociaux Jeremstar a été classée sans suite, a confirmé, mercredi 16 juin dans la soirée, à l’Agence France-Presse le procureur de Nîmes, Eric Maurel.
 
 
 
 
  
Hongrie
Le parlement interdit la promotion de l'homosexualité auprès des mineurs
 

La Hongrie a adopté mardi un texte interdisant la "promotion" de l'homosexualité auprès des mineurs, suscitant l'inquiétude des défenseurs des droits, alors que le gouvernement souverainiste de Viktor Orban multiplie les restrictions visant les LGBT.
 
 
 
 
  
Hongrie
Nombreuses réactions d'inquiétude après le passage d'une loi homophobe
 

Les réactions internationales se sont multipliées après l'adoption par le parlement hongrois d'un texte interdisant la "promotion" de l'homosexualité auprès des mineurs. L'inquiétude des défenseurs des droits s'intensifie alors que le gouvernement populiste de Viktor Orban multiplie les restrictions visant la communauté LGBT.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site